Bannière Salon Beige

Partager cet article

Démographie

La crise démographique se poursuit

La crise démographique se poursuit

1940 bébés sont nés en moyenne par jour en octobre 2022, soit 10% de moins que l’année dernière à la même période. Le chiffre le plus faible depuis près de 30 ans.

Il s’agit du plus faible taux de naissances depuis 1994.

Mais l’essentiel, c’est de constitutionnaliser l’avortement, n’est-ce pas.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Sachant que les populations allogènes n’avortent pratiquement pas quand les bobos-gogos-écolos veulent constitutionnaliser l’avortement pour lutter contre le “réchauffement climatique”, cela fait un nouveau dispositif pour accélérer le grand remplacement.

  2. Cette baisse de natalité ne serait-elle pas due aux injections ? Un fort pourcentage des femmes enceintes de l’essai Pfizer ont perdu leur bébé. L’association “Où est mon cycle” n’a pas été créé pour rien. Et on parle aussi d’une baisse de fertilité masculine. Alexandra H-C nous a signalé que la protéine spike se retrouvait partout dans le corps, ovaires et testicules compris….sans doute l’effet Georgia Guidestone !

  3. Que s’est-il passé en janvier 2022 pour diminuer tant les conceptions?
    Ah, oui, ça me revient : fin de la campagne de vaccination (qui s’est déroulée en gros d’avril à décembre 2021). Les concepteurs de janvier 2021 n’étaient pas vaccinés.
    Comme quoi ça n’a pas qu’un effet sur les règles féminines… Mais non, l’impact du vaccin sur la fécondité a été dénoncé comme “fake news”, c’est bien connu.

  4. vit on mieux en chine et en inde qu’en corrèze ou dans la creuse ? la surpopulation est elle indispensable?

    • La fécondité nécessaire au renouvellement de la population d’un pays n’est pas la surpopulation ! Le Français blanc est une espèce en voie de disparition.

Publier une réponse