Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française / France : Politique en France

La crèche de Hénin-Beaumont menacée par les laïcards

Un communiste à l'origine de cette haine de nos racines chrétiennes et de nos traditions :

15284129_1778684939046882_6969161188507253172_n"La « tradition » n’est pas assez partagée au goût du tribunal. La municipalité d’Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, a lancé une pétition ce mercredi, en faveur du maintien d’une crèche de Noël dans le hall de l’hôtel de ville.

La veille, le rapporteur public du tribunal administratif de Lille, saisi par un opposant (PCF), David Noël, avait recommandé d’interdire l’installation municipale de la scène chrétienne de la Nativité, au motif qu’elle ne répondait pas à une « tradition locale », ni ne s’accompagnait d’un « environnement festif ». Le tribunal doit rendre sa décision avant deux semaines.

Dans les faits, l’audience qui s’est tenue, mardi, au tribunal administratif de Lille, portait sur la présence d’une crèche, l’an dernier, à l’intérieur de l’hôtel de ville, alors qu’un marché de Noël se tenait devant le bâtiment municipal. « Cette année, la situation est différente. Pour des raisons de sécurité, nous avons dû déplacer le marché de Noël sur une autre place. La crèche est donc installée au milieu de ce marché de Noël et non plus dans la mairie », souligne Bruno Bilde, porte-parole (FN) de la mairie.

Cette « tradition » d’installer une crèche dans le hall de la mairie ne date que de 2015, rappelle la Voix du Nord. Or, dans un arrêt rendu le 9 novembre, le Conseil d’État n’autorise cette entorse au principe de laïcité des bâtiments publics, qu’à condition que « des circonstances particulières montrent que cette installation présente un caractère culturel, artistique ou festif ».

Pour obtenir le droit de maintenir la crèche, il eût fallu que la mairie l’accompagne d’une vraie fête de Noël et d’un événement populaire dont, pourtant, le maire pense pouvoir se prévaloir. Sur sa page Facebook, la ville met en avant, ce mercredi, le « droit imprescriptible des habitants (…) à respecter la culture traditionnelle dans laquelle ils ont grandi et qu’ils veulent transmettre à leurs enfants ».

« Nous sommes surpris par l’argument du rapporteur public, car cette crèche se trouve bien dans un environnement festif », estime le porte-parole de la mairie.

De son côté, l’opposant et conseiller municipal, David Noël, estime que la présence de cette crèche dans « un bâtiment public soumis à la neutralité religieuse » est une « entorse au principe de laïcité ». Il se base sur l’article 28 de la loi de 1905 qui interdit « d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception (…) des musées ou expositions ».

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services