Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : François / L'Eglise : Le Vatican

La crèche, ce “petit chef-d’œuvre de beauté”

La crèche, ce “petit chef-d’œuvre de beauté”

Dans sa Lettre Apostolique du 1er décembre 2019 Admirabile Signum, sur la signification et la valeur de la crèche, le pape François écrivait :

C’est vraiment un exercice d’imagination créative, qui utilise les matériaux les plus variés pour créer de petits chefs-d’œuvre de beauté.

[…]

Saint François, par la simplicité de ce signe, a réalisé une grande œuvre d’évangélisation. Son enseignement a pénétré le cœur des chrétiens et reste jusqu’à nos jours une manière authentique de proposer de nouveau la beauté de notre foi avec simplicité. Par ailleurs, l’endroit même où la première crèche a été réalisée exprime et suscite ces sentiments.

[…]

C’est précisément cette rencontre entre Dieu et ses enfants, grâce à Jésus, qui donne vie à notre religion, qui constitue sa beauté unique et qui transparaît de manière particulière à la crèche.

En voilà l’application concrète :

Vous pouvez rappeler le contenu de cette lettre apostolique à Sua Eccellenza Reverendissima Mons. Fernando Vergez Alzaga, Segretario Generale Governatorato S.C.V.

[email protected]

Partager cet article

16 commentaires

  1. Mais le brave Secrétaire Général vous répondra que c’est bien “une manière authentique de proposer de nouveau la beauté de notre foi avec simplicité”…

    Puisque qui veut noyer son chien l’accuse d’avoir la rage.

  2. Cette “crèche” a un côté lunaire.
    On pourrait peut-être l’offrir à la Nasa.

  3. Ce pape n’a aucun sens de la beauté! Ses soutanes sont d’une couleur et d’une étoffe hideuses, ses ornements dignes des années 70…
    Il “déconstruit” comme disent les progressistes, pas religieux mais sociologues.

  4. …et délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il !

  5. Et le Verbe s’est fait … squelette ?

  6. On doit pas avoir la même foi !!!!

  7. Petits chefs-d’œuvre de beauté…
    Le poids des mots,
    le choc des photos…

  8. Je préfère mille fois les vœux du Président Trump :
    https://youtu.be/XIIP6Tq_iqk
    C’est plus accessible au commun des Chrétiens en général et aux Catholiques en particulier.

  9. La crèche est la beauté de sa foi. Or sa crèche est objectivement moche. Donc …

  10. Ah bon ! C’est une crèche de Noël ! Il me semblait que c’était une représentation en l’honneur de Pachamama, déesse à double visage, “généreuse mais vindicative”, nous dit wikipedia. Tiens, tiens, cette description me fait penser à l’un de ses admirateurs, un coïncidence sûrement…

  11. Je ne donne plus à la quête du Denier de l’Eglise (ex-denier de St-Pierre)

  12. Pendant ce temps, outre-Atlantique, le tant honni par des écclesiastiques Donald Trump Le président Donald Trump rappelle le sens de Noël (en ayant, notons-le, l’air assez épuisé)…

    “A Noël, nous remercions Dieu pour avoir envoyé son Fils unique !”

    https://lumieremonde.wordpress.com/2020/12/14/le-president-donald-trump-remercie-dieu-davoir-envoye-son-fils-pour-racheter-le-monde/

    Dire que, selon Breitbart, le pape a comparé Trump à Hérode qui a massacré les bébés: https://www.breitbart.com/politics/2019/12/05/pope-francis-compares-trump-to-herod-who-tried-to-kill-jesus/

  13. Votre intervention me fait un peu penser à un copropriétaires qui deciderait de ne plus payer ses charges parce que le Syndic lui déplaît. Il pénaliserait la copropriété plus que le Syndic. Est-ce François ou l’Église que vous tenez à pénaliser ?

    • Ce qui me déplait c’est de dépenser , si l’information est exacte, 500.000 euros pour ce que je considère comme une horreur et, peut-être, une offense à Dieu. De plus j’ai lu que le Pape avait refusé de venir en aide aux Chrétiens d’Orient à qui cet argent aurait été bien utile. Dans ces conditions qu’on ne vienne plus me “bassiner” avec “l’Eglise des Pauvres” …

  14. Vous êtes bien sévères au Salon Beige.
    J’ai vu bien pire…

  15. Que cela ne réponde pas à nos canons traditionnel de beauté bon … mais surtout regardez l’expression des personnages!!!
    On prête à Saint Joseph à un regard autoritaire (du Père à abattre),
    à le Très Sainte Vierge un air apeuré (de la femme soumise et malheureuse)
    et l’Ange Gabriel est comme un marsien (car l’explication de Jésus et de ses miracles est ailleurs…).
    C’est une belle perversion des esprits…
    C’est ça quand on veut toujours faire du neuf!
    On renverse tout et après on s’étonne que les gens ne reviennent pas … sauf si on le fait exprès…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services