Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

La Cour suprême des États-Unis défend à la Californie d’imposer une interdiction des services religieux

La Cour suprême des États-Unis défend à la Californie d’imposer une interdiction des services religieux

La Cour Suprême a rendu cette décision vendredi soir dans deux affaires dans lesquelles des Eglises avaient intenté des poursuites pour les restrictions liées à la pandémie dans l’État.

La Cour a déclaré que pour le moment, la Californie ne pouvait pas interdire la pratique du culte à l’intérieur dans les zones où les cas de virus augmentaient, mais elle pouvait plafonner les services intérieurs à 25 % de la capacité d’un bâtiment. Les juges ont refusé d’empêcher l’État d’interdire le chant lors des services religieux.

Ces décisions du tribunal font suite à une décision rendue dans un autre cas à New York à la fin de l’année dernière dans lequel les juges ont interdit à l’État d’appliquer certaines limites à la fréquentation des églises et des synagogues.

« La Californie traite certaines activités laïques comparables plus favorablement que l’exercice religieux à domicile, autorisant les salons de coiffure, les magasins de détail, les services de soins personnels, les cinémas, les suites privées lors d’événements sportifs et de concerts, et des restaurants intérieurs pour réunir plus de trois ménages à la fois.  »

5 juges ont signé cette ordonnance : les juges Clarence Thomas, Samuel Alito, Neil Gorsuch, Brett Kavanaugh et Barrett.

Dans l’Arkansas, alors que le gouverneur a supprimé l’obligation du port du masque dans tout l’Etat, l’évêque Mgr Anthony Taylor a édicté :

« Les rassemblements du culte catholique ont leur propre dynamique et le port du masque restera donc obligatoire pour tous au moins jusqu’au 12 mai, date à laquelle nous réévaluerons cette exigence à la lumière de la situation alors en cours. »

En outre, il ne peut y avoir de chorale que « si tous les membres sont vaccinés et portent de préférence un masque », le chant des fidèles devant quant à lui être « masqué et limité au minimum ». Les lecteurs et les prêtres peuvent ôter leur masque quand ils lisent, mais il est préférable qu’ils le gardent.

Lorsqu’il avait interdit toutes les messes publiques, Mgr Taylor avait interdit aux prêtres de conférer l’extrême onction !

Partager cet article

2 commentaires

  1. L’Arkansas a un “évêque” pire que les nôtres…
    FM ? Mondialiste ? Les deux ?

  2. A moins qu’il ne s’agisse de plaire à ses supérieurs ecclésiastiques à Rome dans l’optique d’une ambition personnelle ? Ce ne serait pas la première fois de la part des prélats de ce genre, qui font du zèle dans le mauvais sens du terme !
    En matière de zèle, J’ai même vu dans une église, dont je tairai le nom par miséricorde, un écriteau au-dessus du bénitier, intitulé : “Ne pas boire, eau de javel” ! Et ce n’est hélas pas une blague…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]