Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Valeurs chrétiennes : Education

La contribution de Luc Chatel au débat sur l’identité nationale

Le Ministre de l’Éducation Nationale, Luc Chatel, a décidé de supprimer l’Histoire et la Géographie comme matières obligatoires en Terminale Scientifique. Il propose néanmoins de les maintenir dans un cadre optionnel.

Aujourd’hui, plus de 50% des élèves ont choisi la Terminale Scientifique.

Partager cet article

20 commentaires

  1. “Commençons par supprimer les faits” comme disent les “lumières”…

  2. Encore un abruti néfaste…
    Comment peut-on être assez idiot pour ne pas voir qu’une telle mesure accentue la crétinisation de la France ?
    Ou alors c’est voulu…
    Mais là encore c’est idiot puisque ce processus ne peut que se terminer en barbarie, c’est-a-dire en révolution qui se retournera contre les instigateurs de cette crétinisation.

  3. De toute façon, le mal est fait bien avant.
    Le programme de Terminale en Histoire comprend… surtout de la géo. ! et de l’histoire dit du Temps Présent.

  4. Vous me direz vu l’histoire que l’on enseigne en term…

  5. “Du passé, faisons table rase.” Comme disent les communistes….

  6. Ce n’est pas forcément un mal quand on voit comment l’histoire est « enseignée » en France…
    À part un n-ième moyen de robotiser les têtes blondes, je ne vois pas l’intérêt de la matière aujourd’hui…
    N-B : je suis un passionné d’histoire et ingurgite des bibliothèques entières de livres sur le sujet.

  7. Comme l’avait presenti Bernanos dans “l’homme et les robots”, l’homme est de plus en plus tranformé en terminal informatique jusqu’à ce que le gouvernement mondial puisse en decider l’obsolescence.
    Que Dieu vous garde tous.

  8. à quelque chose malheur, sur le fond, est bon : ce n’est pas la fin de l’intérêt pour l’histoire , mais ce serait assurément un coup d’arrêt à une entreprise de bourrage de crâne idéologique.
    Ceci dit on sait pertinemment par ailleurs que l’enseignement et les crédits de recherche s’oriente intensiveement vers une conception imbécilement diderotesque des connaissances, et que cela pourrait bien ne pas s’arranger avec la conception très pastèque ( vert à ml’extérieur, rouge à l’intérieur) du Grenelle de l’environnement. C’est cela qui n’est pas rassurant pour l’avenir intellectuel de notre descendance.

  9. @ Sordet : “Le programme de Terminale en Histoire comprend… surtout de la géo. ! et de l’histoire dit du Temps Présent.”
    Vous êtes sûr d’avoir vu le programme?
    La guerre froide, la chute du communisme, la France depuis 1945 sont -entre autres- au programme de la Terminale…

  10. Nous avons une contribution de Rama Yade au débat sur l’identité nationale : elle aurait choisi le Sénégal en cas de conflit entre la France et son pays d’origine.
    http://www.lepost.fr/article/2009/11/25/1808877_rama-yade-et-ses-racines-senegalaises-2-deputes-ump-attaquent.html

  11. Vu la façon dont l”histoire et la géographie sont enseignées (ces matières sont en première ligne du gavage “citoyen”), leur disparition du programme des TS est peut-être, sans ironie, une bonne nouvelle pour l’identité nationale.

  12. Nos gouvernements démocratiques sont très intéressés à avoir un peuple abêti à diriger. Il y a eu d’abord le latin et le grec, puis les lettres. Le masque achève enfin de tomber.
    La question de l’intérêt du baccalauréat se pose ainsi de manière beaucoup plus aiguë : cette scolarisation tardive et massive d’une population entière l’a clairement rendue immature et prépare beaucoup moins bien aux responsabilités de l’âge adulte que ne le faisait la vie autrefois : la prise en main d’un métier se fait plus tard, on se marie plus tard (ce qui n’est pas sans conséquences considérables)- et les véritables élites ont fondu comme peau de chagrin…
    Si seulement nos évêques étaient encore catholiques, pour nous aider à prendre les décisions nécessaires, et ce particulièrement à notre époque où notre pays n’a plus de tête (en fait, il semble bien que cela fasse 200 ans qu’elle l’ait perdue…).
    Mais comment pouvons-nous supporter que nos enfants subissent un tel abrutissement ?

  13. “Quand un peuple ne peut rester, ce qu’il a été, le premier symptôme de sa maladie, c’est la haine du passé et des vertus de ses pères.”
    Mémoire d’Outre Tombe, Chateaubriand

  14. Pour info la réaction des Jeunes CNI :
    Suppression de l’Histoire-Géographie en Terminale S :
    les Jeunes CNI demandent à Luc CHATEL de revenir sur sa décision
    Les Jeunes Indépendants, rassemblant les 15-30 ans du Centre National des Indépendants et Paysans (CNI), plus ancien parti de la droite française, réagissent suite à l’annonce par Luc CHATEL de la suppression de l’enseignement de l’Histoire-Géographie en classe de Terminale scientifique.
    « L’Histoire et la Géographie sont des matières indispensables pour la découverte de ce qui nous rassemble. A l’heure du Grand Débat sur l’Identité Nationale, la suppression de cette matière revient à amputer chaque français d’une partie de sa mémoire et de son enracinement » déclare Jérôme BESNARD, Président des Jeunes CNI.
    « Si nous ne savons pas qui nous sommes et ce qui nous a rassemblé hier, comment pouvons-nous espérer construire l’avenir ensemble ? » ajoute-t-il.
    « Ces matières ne sont pas la base du parcours scientifique. Il est donc essentiel que les lycéens en « S » puissent avoir un enseignement de l’Histoire-Géographie jusqu’au Baccalauréat. Le ministre doit revenir sur sa décision » conclut Jérôme BESNARD.
    Les Jeunes du CNI s’inquiètent du manque de cohérence du Gouvernement qui multiplie les annonces dans tous les sens. Les effets pervers de certaines mesures annulent les effets positifs d’autres. Et la France reste dans l’immobilisme.

  15. j’étais étonnée que vous n’abordiez pas le sujet ! c’est inadmissible ce qui se passe, mais c’est tout aussi inadmissible de dire que l’on n’enseigne rien en Terminale ! cela a toujours été ainsi ! cela s’appelle de l’histoire contemporaine !de mon temps on enseignait la seocnde guerre mondiale, pour nous qui avions 17 ans c’était déjà très loin ! les élèvezs de T sont nés pour la plupart en 1992 donc enseigner la guerre froide n’est absolument pas absurde et l’étude de la France jusqu’en 2000 n’est pas absurde non plus ( considérez que les élèves étaient en primaire le 11/09/2001). Cela dit cette mesure soulève quand même beaucoup d’indignation sur la plupart des sites ce qui est rassurant quelque part !

  16. Quand enfin aurez vous compris que c’est la droite d’argent qui veut la destruction de l’éducation nationale et non pas les enseignants avec leurs congés et leurs syndicats.
    Après le collège unique de Mr Haby, voici le lycée unique de Mr Sarkozy.
    La section S est rabaissée au rang d’une STI généraliste par la suppression de l’histoire en terminale (comme les STI), la diminution du nombres d’heures de mathématiques et de physique chimie.
    La section de référence devient la ES.
    Les heures d’enseignement de l’économie et de l’anglais sont augmentées et cela dés la classe de seconde.
    Des passerelles permettront de rejoindre la ES, ce RMI de l’éducation.
    Après la mondialisation uniformisation de la monnaie, de l’économie, de l’armée voici venu celle de l’éducation sous l’égide de la droite d’argent approuvée par 54 % de “gagneurs plus.
    Certaines communautés pendant ce temps se renforcent sans cesse et pourvoient à l’éducation réelle de leurs enfants.
    Sarkozy a décidément beaucoup souffert sur la Princesse de Cléves .
    Luc Chatel, lui, est un commercial.

  17. Vu ce qu’on enseigne à l’école sur l’histoire… SI c’est supprimé ca ne serait pas un mal!^^

  18. Le plus simple est de donner le BAC, plutot que de suprimer matière par matière en ne gardant que le sport…

  19. Il a peut-être remarqué que l’argument n°1 des “épouvantables fachos nationalistes” pour justifier leur attachement à leur terre, à leurs valeurs, à leurs traditions et à leur peuple était l’histoire de France… ?
    Il faut bien que disparaissent toutes les preuves accablantes pour pouvoir nier le crime.
    “La France a toujours été une terre universelle et métissée, rayonnant de ses valeurs d’accueil et de tolérance sur le monde raciste… Regardez ma main et répétez après moi : 2+2=5 ! 2+2=5 !”
    D’un autre côté, considérant le peu d’intérêt que lui accordaient les élèves, cela ne change plus grand chose. L’inéducation antinationale fidèle à elle-même.

  20. les réactions commencent ! la vérité c’est que les méthodes en changement permanent n’ont pas arrangé la perception que les élèves ont de cette matière ! qui se souvient du tableau imbécile que l’on demandait il y a une dizaine d’années ? même moi j’avais de mauvaises notes ( à travers mes enfants) ! Franchement quel besoin a-t-on eu de transformer les élèves en agrégatifs ? car la triste vérité au bout du compte ( vue par les élèves et les professeurs de S ) est : c’est une matière qui ne paye pas J’ai vu des collègues me supplier de changer mes appréciations pour des dossiers de CPGE à des types qui n’avaient fait qu’assister à mes cours ! J’arrête ici parce je pourrais continuer pendant des heures !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services