Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

La contraception et l’avortement gratuits, ce n’est pas assez

Depuis le 31 mars dernier – jour de Pâques –, la contraception
des mineures de 15 à 18 ans, jusqu'alors remboursée à 65%, est désormais
intégralement prise en charge par la Sécurité sociale. Sur l'Homme Nouveau, Adélaïde Pouchol fait remarquer que le Planning Familial n'est pas satisfait :

"Et, justement,
vocifère le Planning Familial, pour bénéficier de la gratuité, les
mineures devront obtenir une ordonnance chez un médecin et présenter à
la pharmacie la carte Vitale de leurs parents ou une attestation
d’affiliation à un régime de Sécurité sociale, à moins de se rendre dans
un centre de Planning Familial où la contraception est depuis bien
longtemps distribuée gratuitement et anonymement. Mais ladite
association, pourtant gavée de subventions, se plaint encore de manquer
de centres de planification dans certaines régions du pays
. Et puis,
pensez-vous, devoir passer chez le médecin est une atteinte à la
confidentialité
. La faute aux médecins de famille qui rapportent tout
aux parents…

« La
contraception gratuite et confidentielle pour toutes les mineures, en
centre de planification, c’est un droit déjà inscrit dans la loi depuis
1974 et sans limite d’âge »,
explique la fameuse lettre ouverte,
rédigée par Marie-Pierre Martinet, secrétaire générale du Planning
Familial. La mesure voulue par Hollande ne serait donc pas une
nouveauté…

Il
y a pourtant une différence entre un droit et son application sur le
plan économique. À l’abjection morale de la culture de mort s’ajoute le
mensonge de la gratuité. Car un préservatif ou un stérilet ont un prix.
L’avortement aussi, à raison de 200 à 400 euros selon la méthode. Ce
prix, c’est le contribuable, une fois de plus, qui le paye. Et tant pis
pour sa conscience. […]"

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services