La Conférence des évêques demande au gouvernement de revoir son projet de loi sur l’éducation sexuelle

en Ouganda.

CHAIRMAN_UECMgr Jean-Baptiste Odama, archevêque de Gulu et président de la Conférence des évêques du pays, déclare :

« Nous ne pourrons pas, en conscience, introduire dans nos écoles le programme du NSEF s’il demeure inchangé quant aux dispositions et directives contraires aux valeurs de l’Eglise qu’il contient ».

Le projet de loi du gouvernement fait la promotion de la contraception ainsi que de la théorie du genre. Le projet ne soulève même pas les problématiques fondamentales telles le rôle central de la famille, ou les dangers moraux auxquels les enfants entre 3 et 5 ans sont particulièrement exposés.

Laisser un commentaire