Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Pays : Espagne

La communauté juive de Madrid affirme son soutien aux catholiques face aux anti-Pape

Le blogueur juif espagnol d’origines française et autrichienne Wiederholen, hébergé sur le portail catholique « Religión en Libertad », se demande pourquoi la « Gauche Unie » espagnole et autres groupes associés, qui ne veulent pas voir le Pape à Madrid, n’ont pas protesté à l’occasion de la visite d’autres personnalités.

"Des dizaines de groupes laïcistes, d'extrême gauche, de mouvements « gays » et féministes, ont convoqué une manifestation pour le 17 août 2011, à la veille de l’arrivée de Benoît XVI en Espagne. Sous le slogan « De mes impôts pour le Pape, zéro », ils critiquent le fait que l’État donne de l’argent pour l’organisation des JMJ (ndt: ce qui n’est pas exact comme nous l’avons déjà évoqué). Ces groupes gauchistes, féministes, « gays » et de la « Gauche Unie » ne se sont jamais mobilisés pour manifester contre les subventions que le gouvernement espagnol accorde avec l’argent des Espagnols pour financer des portails internet islamistes comme Webislam (rédigé en espagnol) qui louent la guerre sainte et la réislamisation de la péninsule ibérique, de même que la situation dégradante de la femme. Aucun des groupes qui se scandalisent de la venue du Pape n’a montré le moindre rejet des visites des princes héritiers de la misogyne et dictatorial théocratie islamique d’Arabie Saoudite, ni de celle des représentants du plus haut niveau de la tyrannique théocratie de la République Islamique d’Iran. […] La longue série de visites en Espagne du dictateur libyen Mouammar Kadhafi n’a pas été l’objet de rejet de la part des gauchistes. Le président syrien Bashar al Assad s’est trouvé en Espagne en mai 2001 et de nouveau le 5 juillet 2010, lors d’une rencontre amical avec l’hôte de la Moncloa (ndt demeure du chef du gouvernement, donc J.L. Rodríguez Zapatero). […]

La Gauche Unie, les féministes, les « gays » et les gauchistes veulent faire croire à leur public que le danger pour la liberté, c’est le Pape. Qui, de ces participants à la manif' anti-Pape croit que Benoît XVI est un danger pour l’égalité des sexes, pour les femmes, pour les “gays” et pour l’état a-confessionnel ? Aucun d’entre eux ne le croit, mais cela se vend au sein d’un collectif ignorant, stupide et lâche, qui détourne les regards devant le vrai danger qui plane sur la liberté, l’égalité des sexes, la démocratie, et ce danger est le totalitarisme islamique… Ces idiots de gauchistes applaudissent les chefs de l’Arabie Saoudite pour la vente de chars et d’armes, la construction d’un TGV, et pour le pétrole, et par peur de la colère des islamistes. Mais comme le Pape n’offre aucun intérêt économique, ni n’achète de chars ni de TGV, ni n’envoie de chrétiens provoquer des explosions dans des métros, des trains, des églises, on peut déchirer son effigie !"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]