Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

La Commission européenne dénoncée à la police de la pensée

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"La Commission européenne avait eu la riche idée de réaliser un clip de propagande, à destination des jeunes, parodiant le film Kill Bill de Quentin Tarentino. On y voyait une jeune femme blanche attaquée par un Chinois, un Indien et un noir brésilien. La jeune femme est en très mauvaise posture, mais soudain elle se démultiplie, et les 11 héroïnes encerclent les méchants et deviennent les étoiles du drapeau européen : « Plus on est nombreux, plus on est fort. »

La vidéo a aussitôt été dénoncée comme raciste sur les réseaux dits sociaux. Comme le ton montait, la Commission a retiré la vidéo. Elle nous a coûté 127.000 €."

Partager cet article

6 commentaires

  1. Je suis mal placée puisque je n’ai vu ni la parodie ni l’original, mais la première question qui me vient à l’esprit est “Kill Bill n’est pas raciste?” C’est évidemment un film datant d’avant l’histoire (2003, personne n’était né à cette époque reculée, sauf peut-être les mammouths?), mais il ne me semble pas qu’on ait à l’époque hurlé au racisme…

  2. C’est vrai que dans kill bill, les “méchants” peuvent être noirs, asiatiques… mais ça n’est pas ce qui saute aux yeux dans le film (il n’est pas question de lutte de “race contre race”). ce qui saute aux yeux, c’est la violence d’une femme qui réclame vengeance. Je vois mal, le rapport avec l’europe et kill bill ( qui en plus est un film américain) le fait que ça nous ait couté aussi cher est encore plus navrant.

  3. La communauté européenne c’est plutôt: “Plus on est nombreux, plus on est con.” L’addition de deux idiots n’a jamais donné un génie.

  4. Le journalists Alain Franco, le même qui a expliqué dans Le Point que le meurtre de Pym était dû à un Néerlandais “écœuré” par ses “attaques contre l’Islam” tout en se désolant que cet assassinat n’ait pas suffi à enrayer la progression de “l’extrême droite”, dénonçait sur son twitter ce clip comme “racistoïde”.

  5. Pym Fortuyn

  6. Les réseaux sociaux font reculer la (grosse) commission. Pas les Etats membres. Quand elle impose, elle impose.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services