Bannière Salon Beige

Partager cet article

Science

La colonisation du Nouveau Monde aurait-elle été une libération ?

Et non une oppression de la tyrannie et de la superstition catholique !

Child-sacrifice-10.adapt.590.1"Des archéologues ont trouvé au Pérou les "preuves du plus grand sacrifice collectif d'enfants d'Amérique, et probablement de l'histoire mondiale", avec la découverte des restes de plus de 140 enfants, a annoncé jeudi 26 avril la revue National Geographic. La découverte a été réalisée près d'une falaise donnant sur l'océan Pacifique, dans la région de La Libertad (nord), où était présente la civilisation précolombienne des Chimu. Les fouilles ont commencé en 2011 et permis dans un premier temps de trouver les restes de 42 enfants et 76 lamas, dans un temple vieux de 3.500 ans

"Quand les fouilles ont terminé en 2016, on avait découvert sur le site les restes de plus de 140 enfants et 200 jeunes lamas", selon le rapport publié par la revue, précisant que les analyses ont permis de dater les objets trouvés entre les années 1400 et 1450.

"Même si des sacrifices humains ont été signalés chez les Aztèques, les Mayas et les Incas dans les chroniques espagnoles de l'ère coloniale et documentés dans les fouilles scientifiques modernes, la découverte d'un sacrifice d'enfants à grande échelle dans la civilisation précolombienne Chimu, qui est peu connue, est une trouvaille sans précédent non seulement en Amérique, mais dans le monde entier", selon National Geographic.

Les recherches ont été menées par une équipe internationale dirigée par le Péruvien Gabriel Prieto, de l'Université nationale de Trujillo, et John Verano, de l'Université de Tulane aux États-Unis.

"Personnellement, je ne m'attendais pas à ça (…) et je crois que personne d'autre n'aurait pu l'imaginer", a déclaré John Verano, cité par National Geographic. Les enfants sacrifiés avaient entre 5 et 14 ans, tandis que, dans le cadre de ce rituel, des lamas de moins de 18 mois étaient aussi tués. "Les restes squelettiques des enfants et des animaux montrent des signes de coupures sur le sternum, ainsi que des côtes disloquées, ce qui suggère que la poitrine des victimes a été ouverte, peut-être pour faciliter l'extraction du cœur", signale le rapport de National Geographic.

Les enfants ont été enterrés comme s'ils regardaient face à la mer et les animaux vers l'Est, où se trouvent les Andes. "Il s'agit d'un sacrifice en forme de rituel, réalisé de façon très systématique", souligne John Verano. La civilisation Chimu vivait tout le long de la côte péruvienne, jusqu'à ce qui est aujourd'hui l'Equateur, avant de disparaître en 1475, battue par l'empire inca."

Le film de Mel Gibson Apocalypto montre bien l'horreur de ces "civilisations" qui se sont auto-exterminées en sacrifiant leurs propres enfants. Le film commence d'ailleurs par cette citation « Une grande civilisation n’est conquise de l’extérieur que si elle est détruite de l’intérieur. » (Toute coïncidence avec notre décadence actuelle n'est pas fortuite).

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. Par rapport aux 200 000 annuels en France, 140 ce n’est pas beaucoup.

  2. Le terme “cannibal” provient du mot espagnol “caníbal”, altération du mot arawak “cariba” signifiant “hardi, courageux” et désignant les Indiens Caribes qui avaient la réputation de manger des êtres humains et vivaient dans les Antilles à l’arrivée de Christophe Colomb (1492).
    Le cannibalisme était pratiqué par de nombreux peuples amérindiens.
    Lors du deuxième voyage de Colomb en Amérique (1493-96), le médecin de l’expédition, Diego Alvarez Chanca, rédige ce qui est le premier récit ethnographique consacré aux peuples du Nouveau Monde. Chez les Indiens Caraïbes, les Espagnols trouvent quantité d’ossements humains. Chanca écrit : “Ils (les Indiens, ndlr) prétendent que la chair de l’homme est si bonne à manger que rien au monde ne peut lui être comparé.”
    Enfin, plus proche de notre histoire et historiquement vérifié, Lorsque les Français arrivent en Nouvelle-Calédonie, au milieu du XIXe siècle, les Canaques dominent des tribus-esclaves qu’ils nomment “tribus garde-manger”…

  3. @n : “ahah” 😉

  4. Réduire les civilisations précolombiennes aux sacrifices humains, c’est réduire Rome aux jeux du cirque. Propagande anti-Espagnols d’un côté, propagande anti-indigènes de l’autre, l’histoire est plus intéressante que cela.

  5. Il existe des cas troublants de catholiques qui se retrouvèrent face aux forces du mal qui persécutaient les indigènes du Nouveau Monde. Le plus étonnant est celui de Cabeza de Vaca, un conquistador espagnol parti de Cuba pour la Floride. Celui là était devenu esclave des indiens, mais, par de simples prières, il les délivrait des maux que leur infligeait le démon. Finalement, d’esclave il devint une sorte de chamane guérisseur pour eux. Ce conquistador réapparut au Mexique 15 ans après sa capture, il était suivit par des centaines d’indiens qui ne le lâchaient plus. C’est à se demander si tous ces sacrifices humains n’étaient pas en réalité des sacrifices faits à Satan.

  6. ” … l’histoire est plus intéressante que cela.”
    a écrit Antony Burckhardt | 8 mai 2018 22:13:15.
    Selon une tradition historique bien établie *** c’est à partir de l’apparition de Notre Dame de Guadalupe en 1531 au Mexique qu’il n’y aurait plus eu de sacrifices humains en Amérique dite latine …
    *** source : http://crc-resurrection.org/?s=Guadalupe&searchblogs=1%2C4

  7. Une civilisation est dénaturée par ses aspects horribles, elle ne mérite plus le nom de civilisation.
    S’il n’est pas intéressant de voir le caractère démoniaque de ces pratiques, il est aussi inutile de s’intéresser au suicide de l’Occident(avortement-pornographie) par le refus programmé des valeurs chrétiennes.
    Aveuglement de certains, accompagnant la ruine commune.

  8. …”preuves du plus grand sacrifice collectif d’enfants d’Amérique”… pas besoin d’archéologues pour en trouver de pire dans notre moderne et “civilisé”…

  9. Dans l’ordre d’appétence, les indiens du Nouveau Monde préféraient manger d’abord les anglais qui étaient les plus savoureux, ensuite, si je ne m’abuse car c’est lointain tout ca, venaient les français et puis enfin les espagnols.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services