La chronologie de la présidence Sarkozy : l'intox du Monde

Le Monde propose d'explorer les années de la présidence Sarkozy avec une frise montrant les causes de la perte de sa popularité.

Nous avions publié un graphique montrant que les 2 causes principales, à la source de l'effondrement de cette popularité résident dans le Traité de Lisbonne et la déplorable affaire Polanski :

S

8 réflexions au sujet de « La chronologie de la présidence Sarkozy : l'intox du Monde »

  1. HV

    Dans la multiplicite des raisons qui de maniere plausible peuvent affecter une cote de popularite, il est toujours delicat d’en isoler les principaux – mais le graphe du SB est beaucoup plus convaincant que celui du Monde. Dans celui du Monde, Lisbonne est mentionne de maniere furtive (et pas a l’endroit ou il a eu le plus d’impact – notamment avec l’oubli des manoeuvre choquantes autour du referendum irlandais); et ou l’affaire Mitterrand-Polanski, qui a bcp marque dans la droite catho, n’apparait pas du tout.
    Le Monde essaye deja d’imposer une lecture d’une defaite de Sarkozy comme due au fait qu’il aurait gouverne “trop a droite”. C’est l’inverse qui serait vrai.

  2. Bernard Mitjavile

    D’accord pour souligner l’importance de l’affaire Polansky, importance qui a été largement sous-estimée par les commaentateurs habituels des média. Cela associé avec la révélation que le ministre de la culture choisi par Nicolas Sarkozy et qui se permettait de donner des leçons de morale à l’Amérique avait un passé […], tout cela avait de quoi définitivement refroidir l’enthousiasme des milieux chrétiens ou simplement les gens attachés à certaines valeurs universelles pour un N Sarkozy qui s’était présenté comme un défenseur de ces valeurs.

  3. Boris

    Entre Polanski/mitterrand et la réforme des retraites, il y a une nouvelle chute.
    Quelle est voter analyse à ce sujet?
    Concernant la frise du Monde, c’est à mourir de rire : le seul but est de renvoyer aux articles du journal ! Aucune analyse sur la cote de popularité.

  4. cad

    La baisse de popularité de Sarko vient de ce que l’on peut difficilement écouter une radio , une télé ,ou lire un journal sans trouver une critique plus ou moins voilée de son action .Paradoxalement sur le plan pragmatisme il est le moins pire des prétendants pouvant etre élu président, mais il perd toute sa crédibilité par l’image qu’il véhicule : à mille kilomètres des preoccupations du peuple leurs débats sur l’homosexualité , les incohérences de la politique étrangère ,le manque de stature morale font que Sarko qui voudrait etre DE GAULLE va finir comme NAPOLEON III.Et ce ne sont pas les petits coups de menton droitiers de ce soir qui feront illusion ,le peuple déteste profondément sarko ,juppé ,mitterand et toute la clique.

Laisser un commentaire