Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

La christophobie c’est la haine de soi, pas seulement du Christ

De Laurent Dandrieu dans Valeurs actuelles :

"Il est assez plaisant de prétendre, au nom de la liberté d'expression, interdire aux chrétiens de manifester leur désapprobation de pièces qu'ils estiment sacrilèges, et de leur intimer de se contenter de tendre l'autre joue : comme si, dans cette terre où la liberté de penser a prospéré sur le terreau du christianisme, il était permis à tous sauf aux chrétiens d'en user. On voit bien ici que les idolâtres de la Culture, après avoir poliment écouté Benoît XVI leur rappeler aux Bernardins que la culture était née des monastères, estiment que les chrétiens n'ont plus qu'un seul droit, celui de se taire.

Pour autant, il n'est pas interdit à ceux-ci de réfléchir à l'efficacité des moyens d'expression de leur indignation, sous peine de sombrer dans l'idolâtrie de l'action. Ainsi du concept de christianophobie, alpha et oméga de leurs protestations : forgé en écho à la notion floue d'"homophobie", il s'est imposé au détriment de "christophobie" qui eût été préférable car en pointant l'insulte faite aux chrétiens plutôt qu'au Christ, il les enferme dans une logique victimaire, communautariste. Ce n'est pas tant le Christ qu'on défend que la sensibilité d'une certaine communauté de Français, forcément minoritaires.

Au passage, on oublie que l'insulte faite au Christ et à ce qu'il incarne n'est pas seulement une insulte faite aux chrétiens, minoritaires ou non, mais à tous les Français qui, volens nolens, sont issus de cette « culture majoritaire » qu'est pour la France le christianisme, comme l'affirmait il y a peu Laurent Wauquiez à Valeurs actuelles. Dans le langage courant, le terme de "phobie" évoque la peur d'une chose extérieure à soi. Or, en Occident du moins, la christophobie n'est qu'une autophobie, une haine de soi, de ses propres racines, de l'identité qui nous a tous constitués. Aucune protestation contre les dérisions antichrétiennes ne peut être utile si elle nous éloigne de l'idée que le christianisme n'est pas le trésor des seuls chrétiens, mais bien notre héritage commun."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]