Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La CFTC, face à la CFDT et à la CGT

Le président de la République, lors de la conférence sociale du 19 décembre 2007, devrait lancer des négociations sur la réforme de la représentativité des syndicats et de leur financement. Si la seconde, avec l’affaire de l’UIMM, se révèle d’une urgente nécessité, la première n’est pas sans inquiéter la CFTC. Dans ce contexte, les élections prud’homales de 2008 auront une importance considérable. En 2002, la CFTC avait recueilli environ 10% des suffrages.

L’en­ga­gement des catholiques dans des organi­sa­tions sociales chrétiennes est beaucoup moins important : déchristianisation, dépo­litisation des catholiques, faillite de l’Action catholique, défiance à l’égard du syndicalisme. Le manque de vi­sibilité médiatique nuit à la CFTC : la plupart des journalistes ignorent l’his­toire du christia­nisme social et consi­dèrent l’Église comme une or­ga­nisation réactionnaire. La stratégie im­plicite, mais concordante, du gouvernement, du Medef et des principaux syndicats nuit également au rayonnement de la CFTC. François Fillon et la présidente du Medef, Laurence Parisot, préféreraient avoir 2 interlocuteurs puissants plutôt que d’avoir à négocier chaque dossier avec 5 organisations. Ils verraient vo­lontiers la CFTC passer sous l’égide de la CFDT, ce qui réjouissent la CFDT, qui compenserait ainsi ses pertes sur son extrême-gauche, et la CGT, qui craint l’émiettement syndical qui l’oblige à la surenchère. La CFTC s’y oppose, considérant que l’audience électorale peut être un des critères fondateurs de la représentativité syndicale, mais pas le seul.

L’engagement pour des principes qui transcendent le corporatisme et les rivalités d’appareils conserve son attrait et les thèmes de la CFTC répondent à des exigences profondes : défense et promotion de la famille, lutte pour le repos hebdomadaire, statut du travailleur, développement économique selon la destination universelle des biens… Les catholiques s’engageront-ils dans leur entreprise ?

Michel Janva

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique