La cagoule bientôt interdite?

Un nouveau texte sur la sécurité proposé par Christian Estrosi, député UMP des Alpes-Maritimes et maire de Nice, devait être examiné à l'Assemblée nationale demain.
Parmi les dispositions du teste, en voici une intéressante:

Le texte, qui comprend huit articles, instaure une nouvelle incrimination contre les bandes "violentes" : trois ans d'emprisonnement et 45 000 euros pour le "fait de participer, en connaissance de cause, à un groupement, même formé de façon temporaire, qui poursuit le but, caractérisé par un ou plusieurs faits matériels, de commettre des violences volontaires" contre des personnes ou des biens. […]
Le port d'une cagoule "ou de tout autre moyen de dissimuler volontairement son visage" sera considéré comme une circonstance aggravante. François Fillon, dans un décret publié le 19 juin, a pris les devants en punissant d'une amende de 1 500 euros – 3 000 euros en cas de récidive dans le délai d'un an – toute personne qui dissimulerait son visage "au sein ou aux abords immédiats d'une manifestation".

Et qu'en est-il de la dissimulation du visage sous une burqa?

15 réflexions au sujet de « La cagoule bientôt interdite? »

  1. Berg

    trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros pour le “fait de participer, en connaissance de cause, à un groupement, même formé de façon temporaire, qui poursuit le but, caractérisé par un ou plusieurs faits matériels, de commettre des violences volontaires” contre des personnes ou des biens.
    Cela veut dire : trois ans de prisons pour les scouts qui auront marché trois mètres dans un champ de blé (= atteinte aux biens) ou qui auront parlé un peu rudement à un paysan (= violence contre les personnes).
    Autrement dit : interdiction de vivre !

  2. Romain Dyli

    Il faut faire très très attention à cette affaire de la burqa! Les intentions de la grande majorité des députés qui ont signé pour un colloque sur la burqa sont mauvaises. Même si ces intentions ne s’attaquent pas -pour une fois- aux catholicisme, cette une lutte contre les religions. Je pense que certaines personnes prennent du mauvais côté ce problème. A quoi cela sert-il t’interdire? Ce n’est pas au rôle de l’Etat de dire si l’on peut porter des burquas ou non. La liberté religieuse est un droit, c’est ce que dit le catéchisme de l’Église catholique. L’Etat n’a pas le droit d’interdire telle ou telle pratique religieuse.
    Pour nous, catholiques, il est de notre devoir de dire aux personnes concernées par la burqua que cette tenue ne correspond pas aux valeurs de la France et que cette tenue est de plus dégradante pour la femme.
    Prudence donc pour ce sujet sensible.

  3. Nicole

    Beaucoup de vent et de paroles pour rien : comme toutes les lois soit-disant répressives, elle ne sera pas appliquée. Tout simplement, il n’y a aucune volonté et aucune possibilité de s’opposer aux volontés musulmanes.
    [je vous rappelle que l’interdiction porte ici sur la cagoule, donc rien à voir avec les musulmans. FC]

  4. louis

    J’habite le principal quartier des manifestations ( entre Bastille et République) et ce que je vois, surtout en marge de ces manifs, ce n’est pas des jeunes cagoulés, non, pas du tout (il en existe peut-être) mais des jeunes encapuchonnés, ce qui n’est pas la même chose.Les vêtements à capuches ne dissimulent pas les visages ( ils ont l’air identiques, il est vrai, pour nos yeux indigènes), ils ne masquent pas complètement.Sont-ils réellement concernés par cette loi ou seulement les cagoules qui ne laissent apparaitre que les yeux, comme en portent certaines unités de police ? Remarque judicieuse qui mérite d’être prise en compte !

  5. Oktavius

    @ Berg
    Vous appelez “vivre” le fait pour des scouts de marcher sciemment dans un champ de blé et de parler rudement à un paysan ?
    Ce qui, bien entendu ne justifie pas 3 ans de prison…mais certainement un sérieux rappel à la loi scoute et pas mal d’heures de travail pour dédommager cet agriculteur !

  6. Tonio

    @ Berg
    Ce que vous appelez vivre est au contraire un cruel manque de savoir-vivre.
    Sinon, l’idée d’interdire de manifester à visage couvert n’est pas mauvaise : il paraît cohérent qu’une manifestation, expression de la liberté … d’expression ! se fasse en assumant son identité. Or notre civilisation lie intimement visage et identité.
    Encore faut-il que la loi soit bien rédigée et réprime un comportement, et pas un vêtement…

  7. jewdocha

    Et pour les robocoops du GIGN et du GIPN, qu’est ce qu’il y a de prévu. Quelques fois on croit rêver quand on voit ces super policiers intervenir masqués pour de banales opérations de police du niveau d’une brigade de gardiens de la paix ?

Laisser un commentaire