Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La bête immonde a déjeuné avec le diable de la République

On imagine les frissons du journaliste de L'Express :

"Chez Drouant, on ne réfléchit pas seulement aux lauréats des prix Goncourt et Renaudot. Le 21 mars, dans ce célèbre restaurant parisien, sont attablés celle qui fut députée FN du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen, et celui qui fut conseiller de Nicolas Sarkozy, Patrick Buisson. L'une et l'autre ont déjà échangé, sans jamais prendre le temps d'une discussion approfondie."

Patrick Buisson explique :

Images-7"Elle est en train de revisiter le mythe du sauveur cher à la droite. Air du temps oblige, la femme providentielle a supplanté l'homme dans cet emploi. Même les plus conservateurs sont prêts à faire cette concession à la modernité. Ça leur rappelle Domrémy et Vaucouleurs."

"Laurent Wauquiez a beaucoup de détermination, mais peu de divisions, notamment dans la France périphérique, où son discours n'imprime pas. Inversement, Marion Maréchal-Le Pen dispose de gros bataillons potentiels, tant dans la France des invisibles que dans la bourgeoisie de droite séduite par sa maturité politique précoce, mais une grande indécision pèse sur ses choix futurs. Le premier se trompe à rejouer la stratégie de Sarkozy de 2007 quand il faudrait inventer autre chose. La seconde a compris que dans une société liquide comme la nôtre, les partis deviennent des obstacles. Si elle devait revenir sur la scène politique, elle disposerait d'un avantage sur ses éventuels concurrents. Elle a marqué les esprits en montrant son détachement à l'égard des mandats électifs, quand d'autres s'accrochent durant des lustres. Et sa capacité à dissocier le service du bien commun de son intérêt personnel. Par opposition, le discours de Laurent Wauquiez peut apparaître insincère et daté." 

Partager cet article

8 commentaires

  1. Wauquiez a surtout un passé qui ne plaide pas pour lui et un entourage qui n’incite pas à la confiance.

  2. ne soyons pas dupes, la restauration d’un politique du réel demandera une force surhumaine, est-ce dans les attributs d’une seule personne?
    ce n’est pas une problème de parti, c’est la nécessité du renoncement à notre confort bourgeois pour le bien commun, pour le salut de la FRANCE!

  3. Ce n’est pas seulement la stratégie du Sarkozy de 2007. Auparavant, ce fut celle du Chirac de toujours. Madiran qualifiait cela de “serment des B’naï B’rith”. On peut se demander aujourd’hui si cette honorable organisation “humanitaire” maintiendrait son diktat. Le couteau des égorgeurs est passé par là. Il n’y a plus que Kalifat et Wauquiez pour y croire encore.

  4. Comparer Jeanne d’Arc et Marion n’est pas un exercice vain, même si 2018 n’est pas 1429.
    Marion est notre ultime espoir de ne pas voir mourir notre chère France.

  5. L’union des droites ” patriotiques ” est une nécessité.
    Toutefois, si pour des raisons bassement politiciennes ou par “égo ” de quelques dirigeants cela ne peut avoir lieu, grand bien leur fasse .
    “Passons leur par dessus la tête ” et laissons les sur le bord du chemin.
    Soit après réflexion ils nous rejoignent ,soit ils persistent dans leur monumentale erreur
    (trahison )
    Chemin qui sera long ,dangereux mais ô combien exaltant.
    Après tout il s’agit de sauver la France et non la république qui a failli .
    Des élus de base ont compris la nécessité de ce rassemblement.
    En Gironde ,des élus de DLF ,FN ,LR se sont unis.
    Ils ont mis leur direction politique fasse à leur responsabilité.
    Entre nous ça doit “tousser ” rue de Vaugirard !!!!!!!!
    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/04/09/25001-20180409ARTFIG00350-en-gironde-elus-fn-dlf-et-lr-se-rassemblent-au-nez-de-leurs-partis.php
    Quand la Patrie est trahi par la république !!!!
    IN CON TOUR NA BLE
    http://www.lectures-francaises.info/2018/04/03/quand-la-patrie-est-trahie-par-la-republique/

  6. Wauquiez n’est pas un imbécile. Il ne se “trompe” donc pas. Il n’est tout simplement pas de droite.
    Il affiche un discours parfois dur (car il sait que ça rapporte) mais défend en réalité les mêmes choses que ses camarades Macron, Hollande, ou Sarko/Fillon avant lui. Le pognon de la classe dirigeante avant tout, surtout rester propre sur soi, et pour le reste advienne que pourra. La France ? Kesako ?

  7. Le seul problème c’est que Marion Le Pen a un entourage gênant (VARDON et ses zigottos). Par ailleurs, malgré ses qualités évidentes, elle n’a pas de formation ni diplôme pour justifier ses prétentions « éducatives ». Vous devriez cesser de fantasmer.

  8. Combien de cathos sont prêts à veauter pour Veauquiez ?
    Beaucoup trop.
    Même parmi les lecteurs du Salon Beige…
    Tant que ces gens ne feront pas usage de leur raison, la France sombrera.

Publier une réponse