Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

« Kiss in » : cathos et musulmans, même combat

Le site, Forsane Alizza, les cavaliers de la fierté, entend empêcher qu'un "kiss-in" ne se tienne devant la grande mosquée de Lyon, comme l'ont prévu des associations gays :

"Il est fort regrettable de constater que l’homosexualité a pris une part entière dans la société actuelle, et qu’on lui confère des droits plus que scandaleux.

Ce fléau touche une population de plus en plus croissante et libre de leur faits et gestes à l’instar des quartiers ouverts pour homosexuels à Paris, où la Gay-pride y est organisée une fois par an alors que les musulmans se voient privés leur liberté d’expression.

Bien qu’on leur confère de plus en plus de droits ( bientôt l’adoption des enfants…) et qu’ils prennent un espace plus que conséquent dans la société, ils en veulent toujours plus n’hésitant pas à faire dans la provocation et les tribunaux leur octroient souvent des décisions favorables.

A croire que cette liberté ne leur suffit plus, ces derniers ont trouvé opportun d’organiser une journée spécial kiss-in (embrasser sur la bouche) devant la grande mosquée de Lyon le 7 mai  prochain à 16h".

Et de préciser plus bas :

"Disons-le, les Chrétiens ont eu un comportement exemplaire de fierté de leur religion ! Regardez plutôt: [Lien vers la vidéo conter le Kiss In qui devait se tenir devant Notre-Dame de Paris. NDL]".

Voilà qui est intéressant et qui donne à réfléchir. Je sais pertinemment que ce genre de post peut surprendre. La règle des commentaires en sera d'autant plus appliquée.

(via NDF)

Addendum 1er mai 00h00 : En commentaire, une prière qui montre que des combats ont pu être menés "épaules contre épaules" avec des musulmans.

Nous venons vous prier, Seigneur,
pour les morts de l’Islam (…)

Certes, ils n’ont point admis la loi qui est la nôtre,
mais, ô merveille de Charité,
ils ont fait au pays chrétien
l’offrande de leur simple vie (…)

que, dans la paix ineffable de votre Paradis,
ils sachent, oh qu’ils sachent, Seigneur,
combien nous les avons aimés".

Partager cet article

50 commentaires

  1. Pardon, mais je ne comprend pas ce qui peut surprendre…

  2. Il serait judicieux de contre manifester aux côtés des musulmans. C’est une manière comme une autre de montrer que l’on a des principes, comme refuser les attaques à la religion, quelle qu’elle soit!

  3. Quel est l’intérêt de cet article, franchement? Même combat? Je ne crois pas, non.
    [L’intérêt est donné en bas de page : la réflexion. Prendre le temps de réfléchir. Vous y allez vite! Lahire]
    L’Eglise différencie l’acte de la personne, et n’engage nullement les catholiques à massacrer les homosexuels – contrairement à l’islam.
    [C’est exactement et précisément pour cette raison que mon titre est “Cathos et musulmans” (les êtres humains) et non institutionnel comme vous l’avez mal compris (Eglise et islam). Lahire]
    Et si Pol Pot avait dit que le mariage gay était un mal, est-ce que vous auriez écrit “Pot Pot et les catholiques, même combat”?
    [D’abord, vous avez tronqué mon titre de sa première partie qui définit l’objet du combat. Précipitation de la réflexion sans doute. Ensuite, vous parlez des communistes. Jamais des cathos ne se sont battus avec des communistes contre un ennemi commun? Lahire]
    Un tel titre, une telle pub à ces grands malades de Forsane Alizza, cela revient à mettre Église et Islam sur le même plan. Non merci.
    [Une fois de plus, vous mélangez les institutions et les hommes.
    Je vais vous aider : je change juste une partie du titre en faisant un bond de plus de 60 ans dans l’histoire. “France, 1944 : Cathos et musulmans même combat”… Il ne fallait pas qu’ils se battent à nos côtés en Provence sous prétexte que, etc…? Que quoi d’ailleurs?
    Lahire]

  4. Franchement ? Eh bien content qu’on prenne les catholiques en exemple !
    C’est comme celà que commencent les conversions !

  5. Les musulmans dominent facilement les chrétiens si ces derniers vont au-delà des vertus évangéliques des béatitudes. En revanche, ils n’osent les provoquer si ces derniers sont “virils”, et peuvent même être interpellés par ce fier comportement.

  6. nous n’avons pas à manifester aux côtés des musulmans carnous n’avons pas le même combat .

  7. UN RAPPROCHEMENT AVEC LES MUSULMANS PAR LE BIAIS DE PRISES DE POSITIONS SUR LA MORALE DE LA VIE? VOILA CE QUE CRAIGNENT PAR DESSUS TOUT LES PUISSANCES AU POUVOIR. lA CAMPAGNE D’ISLAMOPHOBIE DEVELOPPEE PAR CERTAINS SITES EST LANCEE POUR ENDIGUER CE MOUVEMENT SURPRENANT.

  8. sauf que dans certaines régions musulmanes, on exécute les homosexuels, conformément à la théologie islamique. On est loin de la prière devant Notre-Dame…
    “Forsane Alizza, les cavaliers de la fierté” : ces mêmes cavaliers qui ont transformé l’Afrique du Nord en une terre de cendres.
    Sans rapport : un nouveau livre d’un aumônier militaire français:
    Jean-Yves Ducourneau : Les cloches sonnent aussi à Kaboul, Éditions des Béatitudes

  9. Evidemment que les musulmans ont le droit de contre-manifester, et je suis prêt à le réclamer s’ils en sont privés !
    Mais l’an dernier un des principaux arguments contre ce kiss-in à Lyon était: “Pourquoi n’allez-vous pas manifester devant la Grande Mosquée ? L’Islam est bien plus intolérant sur la question de l’homosexualité…”.
    Alors je reconnais aux quelques gays qui ont eu l’idée de manifester le 7 mai une certaine cohérence dans leurs actes.
    Et cet épisode nous montrera la veulerie de certaines franges du lobby gay uniquement cathophobes, qui ne se soucient des droits de leur communauté que lorsqu’ils dérangent les catholiques. Nous verrons quelle sera l’attitude des gauchistes hétéros, enfin face à leurs contradictions. Et nous verrons si l’attitude des musulmans sera pacifiste.
    Non, vraiment, vivement le 7 !

  10. Ce post est très intéressant et pas si suprenant. Il me semble que beaucoup de musulmans (et même parmi les jeunes) détestent moins les autres croyants que les païens. Et ils sont même admiratifs ou jaloux d’une certaine audace religieuse ou virilité pour reprendre le terme d’un commentaire précédent. D’ailleurs nous ne les convertirons jamais avec une religion timide et craintive. Je me demande parfois s’ils ne nous envient pas notre pape qui ose dire des choses hors du “monde”…

  11. @Lahire: sauf qu’en ce moment – et vous semblez l’oublier – les catholiques ne sont pas dans une situation où ils peuvent se permettre de faire croire qu’ils ont quoi que ce soit de commun avec les musulmans comme ceux de Forsane Alizza. Ne serait-ce que par respect pour la mémoire et le sang fraîchement versé de nos compatriotes d’Orient. Le combat en ce moment doit se jouer ailleurs. Ce ne sont pas les homosexuels qui menacent actuellement nos vies.
    [Non, pas les homosexuels, mais l’homosexualité. Et c’est la vie morale de nos enfants et de nous-mêmes qui est attaquée, avec l’idéologie du genre, l’éducation sexuelle à l’école, etc. Pire encore, cette obligation de parler “sexe” toutes les 5 minutes : “Faut pas être coincé” disent les uns, “ni obsédés” disent les autres. Et si on parlait du muguet de dimanche?
    Enfin, on oblige chacun à se définir sur des critères sexuels, voire de choix de vie. Nous nous définissons avant TOUT comme enfant de Dieu. Qui le rappelle? Qui nous oblige à le taire?
    Des fois, il faut se demander s’il n’y a pas pire que les guerres armées, les guerres insidieuses qui pourrissent l’âme avant même que l’on s’en soit rendu compte.
    Lahire]

  12. Je plussoie !
    Merci Lahire

  13. Personnellement, je suis très surpris que les musulmans de Lyon s’opposent au lobby homosexuel.
    De même que je n’ai jamais compris les lapidations de personnes homosexuelles dans les pays appliquant la charia.
    Dans le Coran, un martyr peut choisir entre des jeunes filles vierges ou des jeunes garçons.
    [Source? Lahire]
    Serait-ce que l’Islam accepte la pédophilie mais ne tolère pas l’homosexualité?
    [Peut-être. Le sujet du post est : “catho et musulmans contre un ennemi commun”. Possible?
    Lahire]

  14. Bof ce sera homophobie contre islamophobie et racisme.
    Je ne me sens pas concerné.

  15. Si l’on se tient à la définition de l’œcuménisme de l’Église – se rassembler sur ce que l’on partage en commun – alors, oui, la réflexion est bonne et l’alliance avec l’islam sur ce terrain est même souhaitable.
    Donc, oui, tous contre l’homosexualité et surtout contre les provocations homosexualistes.

  16. @Lahire: je suis ENTIEREMENT d’accord avec votre dernier message (et suis d’ailleurs surprise et honorée de voir que vous commentez mes interventions:) ).
    [Touché. C’est parce que notre discussion est intéressante. Lahire]
    Vraiment, et je vous conseille d’ailleurs de lire “le nouvel ordre mondial de la sexualité ” d’Alain Toulza, qui montre particulièrement bien les menaces du “gender”.
    [Déjà fait. 😉 Lahire]
    Mais, ce que j’essaie de vous dire, c’est que ce type d’interrogations et d’opinions que vous émettez dans votre dernier message, nous n’aurons même plus la possibilité, la permission, de les tenir librement, fièrement, en tant que catholiques, dans une république islamique française: or c’est à ce type de domination que les membres de Forsane Alizza aspirent…
    [On peut le voir comme ça. On peut voir aussi que l’on aura le dernier mot. On peut s’allier pour une bataille et pas pour toute la guerre :
    “A la fin, mon cœur immaculé triomphera”
    “Les hommes d’arme batailleront et Dieu donnera la victoire”.
    Lahire]

  17. Très bon tout ça, l’union fait la force !!!

  18. Dommage que nous ne les ayons pas entendu avant que ce genre de chose leur arrive !
    Nous aurions apprécié leur soutien. Je suppose que cette phrase flatteuse ne servira qu’à nous encourager à les défendre. Moi, je me tairai !

  19. Je ne suis pas de cet avis, les musulmans confessant une hérésie, nous n’avons pas le même combat, ni la même morale ( les chrétiens sont ils polygames ou bien pédophiles (épousant des petites filles et consommant ce “mariage”?)
    Non, je me souviens trop bien des vidéos de l’organisation qui vous fascine tant que cela, et qui meugle à la disparition du christianisme, alors je n’adhère pas. Qu’ils se débrouillent, leurs flatteries à l’égard des catholique, je n’y suis pas sensible, pas plus qu’à leur takhia pour servir leurs intérêts. S’il y a des coufars, ce sont bien eux.

  20. Dommage que nous ne les ayons pas entendu avant que ce genre de chose leur arrive !
    Nous aurions apprécié leur soutien. Je suppose que cette phrase flatteuse ne servira qu’à nous encourager à les défendre. Moi, je me tairai !

  21. Un peu compliqué tout cela.
    Revenons au bon sens: s’opposer aux manifs gay est très contreproductif car c’est une défaite médiatique, le mieux est de les ignorer, ou alors d’aller à la rencontre des personnes.
    [Le paraître n’est pas utile. Donc cachons l’être. Moyen tout ça… Lahire]
    Après que la manif soit devant la mosquée, la cathédrale de Paris ou le Panthéon, cela ne change pas grand chose.
    [Ben un peu si. La cathédrale c’est chez nous et il y va de l’honneur de Dieu. Lahire]
    En revanche, parler d’alliance des religions est une erreur grave car la vraie vue du monde n’est pas les religions contre les non religion, car on ne peut pas vraiment définir le mot religion. Il englobe aussi bien le communisme que l’islam, le nationalisme que le boudhisme.
    [Euh… on n’a pas du tout le même dictionnaire. Communisme = religion? Promis, je ne laisserais pas les lecteurs vous lincher. Lahire]
    C’est à mon avis la grande erreur d’Assise: ne pas inviter les représentant des courants humanistes.
    [Ah parce que vous vous octroyez le droit d’avoir des avis sur ce que fait un Pape sans même qu’il ne l’ait expliqué à quiconque des laïcs dont précisément ce n’est pas le niveau. Assise est du niveau d’un pape. Pas du nôtre. Normal que l’on ne comprenne pas.
    Lahire]
    En effet, c’est nier leur bonne volonté qui n’est sûrement pas moindre que celle de leaders religieux officiels.
    Vous me direz : et le christianisme dans tout cela ? Il est fondamentalement différent des autres religions (au sens large comme défini plus haut): car il est le seul qui invite au sacrifice pour les autres, et de ce fait il est le seul qui sépare le pouvoir temporel et spirituel, car le pouvoir (la violence) n’appartient plus au pouvoir religieux !
    [Oui. Et alors? Moi je m’allie avec des non-cathos pour des combats quotidiens dans ma vie. Où est le problème? Lahire]

  22. Combien il y a eu de musulmans qui ont protesté à propos des kiss-in devant Notre Dame???
    Aucun.
    [Vous vous étonnez que les chrétiens soient les premiers quand il s’agit de tendre la main? Lahire]

  23. J’ai envie de dire “Laissons-les se taper dessus !”
    Ces 2 catégories de personnes nous veulent du mal, l’une de manière insidieuse, morale, l’autre violemment, dès qu’elle aura le champ libre.
    Justement il me semble qu’aider une des forces en présence ne pourra que précipiter notre combat contre le vainqueur. Dur d’expliquer ensuite que l’allié d’hier veut notre peau !
    [Une alliance consiste justement à unir deux forces pour un combat. Pas pour toute une vie de bataille. Les Allemands étaient nos alliés pour les Croisades. La roue tourne. Et heureusement!
    Les seuls qui veulent le bien de la France comme vous sont les Cathos ou les Français.
    Oui, l’alliance le temps d’un combat…
    Lahire]

  24. Drôle de constat : ” les musulmans sont privés de leur liberté d’expression”.
    C’est un canular, ce genre de phrase, ils sont partout, rappliquent de partout, exigent tout, ont la tête en bas et le cul en l’air dans de nombreuses rues….et avec çà, ils sont privés de… quoi au fait ???

  25. Que des individus musulmans soient contre l’idéologie gaye, tant mieux ! mais cela ne fait pas de leur combat le même combat que le notre contre cette idéologie car nous n’avons pas les mêmes principes de fond : leur conception de l’homme et de la société se fonde sur le Coran et leur Allah. Qu’il y ait fortuitement et ponctuellement des points de rencontre sur des questions de philosophie naturelle qui n’ont pas été déformées chez certains par la carcan coranique (tant mieux quand cela arrive) ne suffit pas à faire un combat commun.

  26. “alors que les musulmans se voient privés leur liberté d’expression.”
    hihihi! s’cusez moi, c’est nerveux.
    Serait-ce un raccourci que de dire : les musulmans protestent de la gaygayre devant leur mosquée. Mais ne relèvent pas la tête quand l’affaire roule devant une cathédrale?
    @Lebourg
    « Campagne d’islamophobie pour empêcher un rapprochement sur la morale entre chrétiens et musulmans…C’est le pouvoir politique et d’argent qui à permis et permet l’installation de l’islam pour combattre le christianisme. L’islam se développe GRACE à ce que vous nommez « l’islamophobie ». C’est un jeu à qui perd gagne. Un jeu de dupe dont nous sommes les pions.

  27. @Lahire: en fait, je crois que nous sommes d’accord dans l’ensemble, MAIS: s’unir pour une bataille avec les musulmans, non, car pour moi LA guerre à l’heure actuelle est vraiment de l’ordre civilisationnel: un Occident – qui redécouvre malgré tout ses racines chrétiennes – qui doit impérativement se défendre contre un islam conquérant par nature.
    @Tol: pour nous sortir le pseudo “argument” du racisme et de l’islamophobie, vous devez – au choix – soit trop regarder la TV, soit faire du 2e degré.
    Au risque de vous faire hurler, oui, je suis islamophobe (pas musulmanophobe, hein, ISLAMOPHOBE): c’est-à-dire que je méprise, crains et déteste ce totalitarisme politico-religieux, cette secte messianique que l’on veut nous imposer. Quant au soit-disant “racisme” dont vous parlez, je ne dirais qu’une chose: ha ha ha. Risible.

  28. Ne pouvons-nous pas nous en tenir à des principes de base ?
    Le respect n’est pas facultatif , c’est simple!
    Quoiqu’on pense, éprouve, n’éprouve pas à l’égard des musulmans,même combat ou pas, il est tout simplement inadmissible que des escouades d’homosexuels se permettent d’agresser des croyants, de quelque confession que ce soit, d’ailleurs, devant leur lieu de culte. Car il s’agit là du respect dû aux lieux de culte. Le combat contre la dépravation des moeurs et pour la défense de la famille se passe ailleurs.
    Quant à aller leur prêter main forte …Ils nous ont laissés nous débrouiller, non ? Sommes-nous chargés de défendre les mosquées et “l’honneur d’Allah”? Il ne faut pas exagérer tout de même !
    Il se peut d’ailleurs qu’il ne se passe rien du tout, tellement les cloportes qui nous gouvernent auront la trouille..

  29. Vous justifiez une éventuelle alliance temporaire, avec l’islam, par une communauté de vues sur la sexualité, une opposition commune à la sexualisation permanente de la vie quotidienne.
    Mais cette prémisse est totalement fausse.
    Ce n’est pas parce que l’islam se dit, comme le catholicisme, opposé à l’homosexualité, ce n’est pas parce que les musulmans, comme les catholiques, se disent hostiles à la présence “d’adolescentes en string partout en Occident” (entre parenthèses, des adolescentes en string, je n’en vois certainement pas partout…), que la vision fondamentale des deux religions sur la sexualité est la même !
    S’il y a un point sur lequel le monde chrétien et le monde islamique sont radicalement opposés, c’est bien celui-là !
    Vous vous dites révulsé par l’obsession sexuelle qui caractérise notre société. Mais l’islam est précisément une doctrine de l’obsession sexuelle !
    Tout, dans le dogme musulman et dans sa déclinaison civilisationnelle, transpire la perversion et la luxure !
    Le rigorisme des injonctions visibles (le voile envahissant, le culte fanatique de la virginité…) ne sont que le paravent hypocrite d’une réalité qui est à l’opposé : le viol conjugal est autorisé ; frapper sa femme est autorisé et encouragé (en particulier si elle se refuse) ; le viol est très sévèrement puni en apparence, mais quatre témoins masculins doivent avoir assisté à l’intromission pour que la plainte soit recevable ; le viol des captives de guerre n’est pas considéré comme un viol ; la polygamie est autorisée ; Mahomet a eu davantage de femmes qu’il n’en a autorisées à ses disciples ; la récompense du paradis consiste en 72 vierges dont la virginité se reconstitue à chaque rapport ; Mahomet a tripatouillé la loi en vigueur à son époque afin de consommer l’inceste avec une femme qu’il convoitait ; Mahomet a fait assassiner des femmes parce qu’elles se moquaient de lui ; la prostitution est autorisée par le biais du mariage temporaire ; etc, etc.
    L’islam est bel et bien une religion d’obsédés sexuels !
    Quant à l’homosexualité, l’extrême brutalité de l’islam à son égard (faut-il jeter les homosexuels du haut des immeubles, ou les ensevelir vivants sous des murs qu’on abat ?) cache en réalité une extrême complaisance, que ce soit du point de vue du dogme ou du point de vue de la pratique.
    On sait que Mahomet fut un pédophile avec sa femme Aïcha ; on connaît les liens existant entre pédophilie et homosexualité. Le Coran lui-même évoque complaisamment les taches de sperme laissées par Mahomet sur ses vêtements, après ses contacts avec Aïcha, et va jusqu’à raconter comment celle-ci les nettoyait. On se croirait dans un roman porno ! Quelle différence avec le Cantique des cantiques !
    L’imam Khomeiny a écrit un livre où il autorise les pratiques pédophiles avec les bébés. Il donne un luxe de détails qui n’a pas sa place sur un blog tel que celui-ci, mais qui ne serait pas déplacé dans des écrits pornographiques.
    En Afghanistan, l’un des pays où l’islam est appliqué avec le plus de rigueur, posséder un garçon qui sert d’objet sexuel est une coutume largement répandue, pratiquée ouvertement.
    Les connaisseurs affirment que l’Arabie Saoudite est — pour ceux qui possèdent les contacts nécessaires — un paradis pour les homosexuels à la recherche de promiscuité et de pratiques de groupe.
    Est-ce vraiment un hasard si le Maroc était la destination favorite des homosexuels et des pédophiles mondains français ?
    Un chanteur franco-algérien connu, dont je préfère oublier le nom, a été récemment condamné pour avoir emmené par ruse sa compagne française en Algérie, puis avoir tenté de la faire avorter de force par des hommes de main. Y a-t-il un seul exemple récent de faits similaires chez des Français d’origine chrétienne ?
    Il y a plusieurs siècles, un ambassadeur turc, qui traversait l’Europe, rendit compte, dans ses mémoires, d’un événement inouï, incompréhensible, ahurissant, dont il avait été le témoin : un seigneur du lieu, chevauchant le long d’une route, s’était arrêté pour laisser passer une femme.
    Non, vraiment, Lahire, en matière de sexualité encore plus qu’ailleurs, le christianisme et l’islam, c’est le jour et la nuit…
    [Quoique je pense de votre démonstration, j’en reviens à question première : pourquoi regarder ce qui me différencie de mon voisin quand je me bats avec lui contre un ennemi? que des musulmans parlent de Chrétiens (sic la majuscule) comme ça, n’est-ce pas déjà une victoire?
    Le 7 mai, on peut gagner le combat contre l’idéologie gay. Grâce aux musulmans. Ne serait-ce que pour ne pas être absent de cette victoire, on a tort de faire la fine bouche.
    Mais en plus, il y va d’autres objectifs. Lahire]

  30. Intéressant de voir combien cette nouvelle divise les lecteurs du Salon Beige.
    La division nait de l’ambiguïté des situations, et ce, d’autant plus que celles-ci concerne un enjeu vital.

  31. “Paix aux hommes de bonne volonté”
    Des musulmans qui ont un combat en commun avec nous peuvent être vu comme des hommes de bonne volonté. Et ne crions pas trop vite à l’oeucucul-ménisme pour les plus sectaires d’entre nous. Les musulmans sont des hommes comme nous, et on peut charitablement considérer que de notre point de vue, ils se trompent sur une partie de leur convictions. Qui d’entre nous osera dire qu’il possède la vérité, sans aucun entremêlement d’erreur? Un orgueilleux…
    Alors oui, montrons l’exemple, tendons les premiers la main, gratuitement. Après tout, si on est trop bons, notre royaume n’est pas ici bas, et les coups de force ne devraient pas pouvoir nous l’arracher…

  32. Livrer une bataille avec les musulmans…
    Personnellement je pense que c’est une mauvaise stratégie…
    Les musulmans en France sont très bien vu dans les medias… les Homosexuels aussi… Nous au milieu de ça ? en plus On risque d’être lynché par les 2 partis en présence !!
    La charité c’est bien, tendre les mains, c’est bien…
    Mais n’oubliez pas que le Communisme avait su exploiter les voix Catholiques donnés lors de pétitions contre le nucléaire et autres… aussi si des Chrétiens vont aider durant cette manifestation.. Cela sera très certainement exploité soit contre nous soit pour eux.
    Donc même pas en rêve. (on a déjà été très charitable de leur montrer comment agir lorsque nous étions seul devant notre cathédrale )
    [Effectivement, si vous ne voyez que par le “paraître”, par ce que la presse dira, et si vous avez peur de prendre des coups… je comprends que le combat, c’est pas votre truc. Lahire]

  33. la question dans tout ça n’est pas de faire alliance avec les musulmans- trop de choses nous séparent .
    Mais il convient simplement de remarquer que chacune des lois votées contre les musulmans par les francs-macs qui nous gouvernent est immédiatement recyclée et réutilisée contre les catholiques : prière dans la rue … voilà que l’on s’en sert pour interdire les processions catholiques ; foulard dans les lieux publics … les religieuses sont dans la ligne de mire etc…
    [C’est la définition d’un ennemi commun, mais pas selon vous, du combat commun? Alors, en toute logique, vous laisserez les fruits de la victoire à ceux qui l’auront acquise et vous vous soumettrez… à l’islam vainqueur! En refusant de vous battre, vous refusez de vaincre.
    A Domrémy est né une femme qui voulait vaincre et qui s’est allié avec des païens et des paillards pour bouter les Anglais. Elle n’a pas regardé et mesuré la dose de foi de chacun. Heureusement pour la France!
    Lahire]
    Quand à a remarque : “ils ne nous ont pas soutenu à Notre-Dame” QUESTION : avons nous sollicité ou aurions-nous simplement accepté qu’ils viennent nous soutenir ?

  34. @ Lahire,
    je suis très surprise : “que des musulmans parlent de Chrétiens (sic la majuscule) comme ça, n’est-ce pas déjà une victoire? “.
    je respecte énormément vos opinions et je suis en général 100% d’accord avec vous, mais là….. n’est-ce pas de l’angélisme ? Or, l’angélisme ne mène nulle part. Ils se servent de nous. Les avez-vous, déjà, entendu se féliciter d’une de nos victoires devant une cathédrale ? Avez-vous entendu les musulmans soutenir une de nos actions ? Se joindre à un de nos combats ? S’exprimer violemment contre le massacre de chrétiens dans le monde musulman ? Avons nous eu le soutien des musulmans dans l’affaire du “piss-Christ” ? Même les juifs ont refusé de nous soutenir en publiant un communiqué.
    et nous, grands couillons, nous soutenons, aidons, prions……
    çà suffit ! Les ennemis de mes ennemis ne peuvent être mes amis. Combattons les TOUS !
    je dois avouer que ma surprise est teintée de déception, je vous considérais comme un rempart, comme quelqu’un qui avait compris que nous sommes en danger. Et si je devais choisir entre la peste et le choléra, je garantie pas que je choisirai les muzz. Les homos m’horripilent, ou du moins leurs revendications extravagantes m’horripilent mais ils ne sont pas une menaces aussi grande que les musulmans. (j’ai bien dit AUSSI grande !)
    [Ne cherchez pas le donnant-donnant. Mon post part d’un constat et pose la question du combat commun avec les musulmans face à un ennemi commun.
    La Résistance, ce n’était pas autre chose et démontre qu’on peut se battre contre un ennemi commun sans tenir compte des couleurs du voisin! Ceux qui ne voulaient pas, par catharisme ou volonté de “ne pas se mélanger”, finalement n’ont jamais rien fait et ont profité de la victoire des autres… Le problème c’est qu’aujourd’hui personne ne nous fera profiter des victoires que nous n’aurons pas acquises par nos propres actions.
    Lahire]

  35. Je pense que s’allier aux musulmans n’est pas, en soi, une bonne idée. Laissons les musulmans réagir ! Ils savent très bien que l’Eglise catholique, par principe, est contre l’homosexualité et surtout lorsqu’elle pavoise dans les rues sans respect pour la chrétienté et avec vulgarité.
    Mais la chrétienté est patiente, est charitable. Cela n’empêche que beaucoup (dixit le Pape Benoît XVI et Mgr Léonard et beaucoup d’autres) n’ont pas la langue de bois pour autant. Ne vous faites pas d’illusions, s’allier aux musulmans ne nous grandira pas à leurs yeux. Pensez à leur véritable “combat” TUER, et encore TUER qui ne croit ni se comporte comme eux.
    Quant à leur liberté d’expression ! Ne me faites pas rire….ils ne s’en privent pas et on laisse faire. Par contre, les chrétiens subissent des exactions contre leur personne et leur bien et là..SILENCE TOTAL. Pensez au livre écrit par Jean-Paul II. “La splendeur de la vérité”. “On accède pas à un bien en acceptant un mal” ; en prenant parti avec les musulmans sur un point, ils nous imposeront d’autant plus les autres…..réfléchissez….! Et croyez-moi, l’Eglise du Christ n’a rien à y gagner ni notre monde Occidental.Bien sûr ce n’est que mon opinion.
    [Le sujet est seulement : l’alliance le temps d’un combat. Lahire]

  36. Cher Lahire,
    Lisez un peu les réflexions des philosophes sur les religions, et en particulier l’ouvrrage de Cavanaugh “le mythe de la violence religieuse” et nous pourrons ensuite reparler de ce qu’est une religion, et de la difficulté à définir le mot.
    Pour être concret, il ne fait aucun doute pour de nombreux auteurs que le communisme par exemple une religion (de type messianique).
    Bien cordialement,
    [C’est lu et presque oublié. On ne peut admettre que les idéologies fabriquées par l’homme soient assimilées à des religions. On se suicide en faisant ça. Les idéologies ont toute une fin.
    Lahire]

  37. Je préférerai toujours un Musulman pieux qui promeut les valeurs naturelles et de respecte la Vie et la famille à un athée laïciste blanc français qui fait l’apologie de l’avortement et saborde les valeurs traditionnelles.
    Avec le premier, on s’entend sur l’essentiel ; avec le second, on ne peut même pas discuter.

  38. @ Lahire:
    Votre histoire d’alliance, juste pour une bataille ne me parait pas être une idée saine. On pourrait faire l’analogie entre votre soutien aux musulmans et les jeunes français engagés volontaires de la Waffen SS, qui sous prétexte de lutter contre la menace rouge (but louable en soi) se sont engagés dans l’armée de l’ennemi qui venait de ruiner notre pays (mauvais moyen).
    [On ne détruit pas un principe en choisissant le mauvais exemple d’application, mais en discutant sur ce qui le fonde! Pour vous contre-dire sans fin, je vous donne l’exemple de la Résistance : tout le monde se battait côte à côte sans autre distinction que le combat commun. Lahire]

  39. lebourg
    Moi je suis content d’une chose à lire les commentaires. La vigueur est de retour. L’histoire a toujours vomit les tiedes. Dans vigueur il y a vie, et c’est d’ailleurs grace à la vigueur que l’acte donné par Dieu et qui consiste “à s’éloigner de l’etre aimé aussi souvent qu’on s’en rapproche et d’un aussi bon coeur” que la vit nait.
    Là, c’est pas sur que la censure ne murmure.

  40. @ Pia d’Olce
    « Les homos m’horripilent »
    Vous avez tort : ils devraient vous faire de la peine ou pour le moins vous faire exprimer de la commisération.
    Ce ne sont pas les pécheurs le problème mais le péché : vous devez avoir de la haine contre le péché, pas contre le pécheur. Le pécheur est une victime.
    Saint Augustin le soulignait fort bien il y a déjà 15 siècles (enfin, dans un sens un peu différent, vers les gens absolvait le péché du pécheur sous prétexte qu’ils étaient victimes) !
    Et l’Église n’a pas changé : elle est contre l’homosexualité, pas contre les homosexuels.
    En tout cas, cette boite de Pandore ouverte par Lahire montre que le chemin a parcourir pour les chrétiens de France est encore bien long… Beaucoup confondent encore bien des choses !
    Prions la Très Sainte Vierge qu’elle nous éclaire tous sur le chemin de la sainteté !

  41. Je reste persuadé qu’il faut faire une différence importante entre les “gays” en plaçant sous ce vocable américanisé les homosexuels idéologisés actifs mais très minoritaires et qui ne représentent que leur petit nombre puis d’autre part les homosexuels classiques qui ne font pas parler d’eux, ne s’affichent pas, sont même opposés à tout activisme délirant et qui constituent la très large majorité des personnes concernées.
    A eux s’ajoute les “compatissants” qui imaginent la difficulté de vie que représente l’homosexualité sans forcément en rajouter.
    L’homosexualité concerne 6 à 7 % de toutes les populations de tous les pays.
    Après avoir été considérée comme une perversité par la DSM (les psychiatres) et défendue par l’Eglise catholique au titre des minorités, elle participe désormais soit d’une déformation organique soit d’un trouble psychologique naturel. A la vérité on ne sait pas.
    Mon avis est que toute généralisation est excessive.

  42. @ Lahire
    Lu et vite oublié… Je comprends que vous n’ayez pas apprécié mon post.
    Je maintiens que le livre de cavanaugh est fondamental, ce n’est pas moi qui le dit seulement, c’est quelqu’un comme G. Leclerc, sans parler de D. Sureau qui l’a édité.
    Par ailleurs, je suis assez surpris de ce que vous dites sur les idéologies: est-ce que vous ne pensez pas que l’Islam est fabriqué par l’homme aussi ? Vous croyez donc que le Coran a vraiment été dicté par Dieu à Mahomet ?
    De plus, je remarque que les religions meurent aussi (cf. celle des grecs et des romains).
    Je regrette, la distinction que vous faites religion/idéologie n’est pas opérante.
    Il faut bien comprendre que c’est une excellente nouvelle pour nous chrétiens, car elle permet de faire, avec des arguments rationnels, la distinction entre le (judéo)-christrianisme et les autres religions. Exactement ce que notre époque attend !
    Maintenir cette séparation classique religion/idéologie ou humanisme, c’est en fait rien de plus que de se rendre à la philosophie des Lumières, qui a inventé cela pour se débarrasser du catholicisme, sous l’argument “les religions sont toutes violentes”. Nous retombons ici sur la thèse de Cavanaugh !
    [Vous mélangez tout et surtout, les coiffeurs ne sont pas ceux qui coupent les cheveux en 4. Ratiociner à ses limites. Lahire]
    Enfin une précision pour que les choses soient claires: je suis bien sûr tout à fait d’accord pour travailler avec des musulmans à la promotion de valeurs non négociables. Mais pas avec l’Islam.
    [Agréablement surpris que vous concluiez sur une position différente de celle qui vous faisait fulminer. vous y comprenez le titre de ce post. Et finalement, il n’y a que ça d’important, le combat commun.
    Lahire]

  43. @ Lahire
    Merci de me dire ce que je mélange, car cela me semble très clair.
    [Là ou je parle de musulmans et d’hommes, vous parlez d’islam et de religion. Là où je ne parle pas de religion, vous parlez d’idéologie. Hors sujet et mélange.
    La problématique est ici simple. Il relève d’un constat : des musulmans s’inspirent de ce qu’ont fait des Chrétiens pour mener le même combat.
    Inutile d’extrapoler ce qui est écrit et de mélanger la réalité des mots écrits avec l’imaginaire :
    – il n’est nulle part question de rejoindre les musulmans le 7 mai; ce qui serait peut-être une conclusion à la question (Réfléchir) qui est la raison d’être de ce post.
    – Inutile de m’exposer des grandes théories : je constate que des hommes de bonne volonté mènent le même combat. Je dis cette réalité et invite à la réflexion sur ce constat et l’avenir qu’il peut ouvrir.
    C’est à force d’exposer ce qui divise que plus personne n’agit. C’est la force des démonstrations intellectuelles qui tue l’action. C’est ainsi que l’on perd. Tout.
    La vérité, ce n’est pas ce qui divise, c’est ce qui dégage l’universel. Ce n’est pas de moi, mais ça mérite réflexion.
    Bonne journée.
    Lahire]
    En tout cas, mon opinion n’a pas varié:
    -on peut défendre les valeurs non négociables avec des musulmans
    -mais aller s’opposer aux “homos” lors des kiss est n’est pas une démarche chrétienne et en plus est inefficace et même contre productif
    [Où avez-vous vu ça? Imaginaire quand tu nous tiens… Lahire]
    => la bonne démarche reste la rencontre, le dialogue, la prière. Si des musulmans s’associent à la “douceur” chrétienne, qu’ils viennent.
    [C’est votre réponse à une question qui n’est pas posée ici. Lahire]
    Mais ce n’est pas vraiment ce que j’ai vu dans le lien que vous mettez.
    [Ben c’est normal!!! Vous êtes chrétien et eux musulmans! d’où ma question initiale… Nous revoici au début de la réflexion.
    Lahire]

  44. Le combat aux côtés des musulmans est un gag , et c’est un peu facile de dire que ceux qui ne veulent pas s’engager dans cette mauvaise affaire ont peur des coups ! Et ceux qui pensent le contraire, ils ne rêvent que d’en découdre ? Même chose pour les arguties du type valeurs familiales : qui se sent proche des positions coraniques sur la façon de traiter les femmes ?
    Quant à dire que nous ne leur avons pas demandé de nous aider : et eux ! Nous ont-ils demandé quelque chose ?
    Allez-y : ils sont assez malins pour vous utiliser …ou pour vous jeter : “vous, les dhimmis , on ne vous a pas sonnés”!
    [Avec de tels raisonnements on n’agit pas et on laisse la place aux musulmans sans coup férir et aux homos! A moins que vous ne souhaitiez secrètement que les musulmans gagnent ce combat dont vous saurez profiter. C’est une autre manière de se soumettre à l’islam…
    Lahire]

  45. Je ne fais que rebondir sur l’échange Lahire/Ludovic – sans être vraiment en rapport avec ce fil, sorry – pour me joindre à ce dernier en ce qui concerne l’ouvrage de Cavanaugh “le mythe de la violence religieuse”. Il y établit quelques idées que je crois capitales – on pourrait parler de changement de paradigme sans forcer la note, à mon sens. Il montre que les violences dites “religieuses” procèdent de réalités socio-économico-politiques dans l’europe du nord, où le concept même de religion est inventé pour permettre à l’état laïc d’apparaître, et ainsi d’ostraciser le “religieux” comme fauteur de guerre, puis comme irrationnel. Je trouve sa démonstration de la vacuité de la notion même de religion très intéressante… et convaincante. Vu de loin, le mot est courant et paraît entendu, mais en réalité, il est indéfinissable, ce qui invite à un effort de pensée qui fasse des distinguo salvateurs – c’est le cas de le dire – car ces distinguo permettraient de se rendre compte que le bouddhisme, l’islam, le christianisme, etc. sont des réalités différentes et que les englober sous l’étiquette religion sans se poser plus de question est une maladie intellectuelle qui frappe la plupart de nos contemporains… Sans ajouter l’invitation symétrique à examiner les situations de conflits dits religieux sous des angles nouveaux, qui pourraient parfois contenir les solutions pacifiques, qui sait ? Si vraiment elles fournissent les clefs pertinentes… Mais ces deux chantiers sont vastes, et Cavanaugh le dit clairement : son ouvrage est destiné à fermer la large porte intellectuellement confortable de la notion de violence religieuse pour inviter à l’étroit sentier de la recherche du vrai des situations diverses… Pas à effectuer ce travail, littéralement sans limite et affaire de circonstances et de spécialistes.
    Non, vraiment, je trouve Cavanaugh plus que pertinent et je ne peux qu’inviter chaudement à sa lecture ! Il a une démarche de chercheur universitaire… Est-ce ce qui a put vous rebuter, mon cher Lahire ?
    [Je n’ai rien contre Cavanaugh, au contraire. Ni quelque chose contre les universitaires, ça se saurait! 😉
    Mais voilà : la question posée ici n’est pas de parler du bien causer de l’islam, de sa place dans les religions, des idéologies-religions, etc. mais bien du combat commun ponctuel!
    On intellectualise décidément trop depuis qu’on adore la déesse raison en France.
    Oui ou non, je me joins à mon voisin pour lutter contre les inondations? Sa religion a t-elle quelque chose à voir?
    C’est aussi basique que ça. Mais comme ça dérange trop de monde de se mêler à des hérétiques, personne ne se bat.
    A tous ceux qui refusent le principe même de se battre PONCTUELLEMENT avec des musulmans contre un ennemi commun, j’ai envie de demander si tous ceux qui travaillent avec eux au quotidien pour défendre les intérêts de leur entreprise sont TOUS intégralement des cathos pur jus et donc fréquentables?
    Lahire]

  46. A moins que vous ne souhaitiez secrètement que les musulmans gagnent ce combat dont vous saurez profiter. C’est une autre manière de se soumettre à l’islam…
    Lahire]
    C’est indigne de vous!
    [Vous réagissez et c’est bien normal. Oui, c’est dur, mais pas indigne! combien d’entre nous profitent en arrière des combats des autres, sans même monter en première ligne voire en critiquant ceux qui y sont.
    C’est devenu très français : ce que l’on voit devant les matchs de foot télévisés, on le voit aussi dans le combat temporel. Et parfois, on ne se rend même pas compte…
    C’est pour cela que j’ai parlé fort.
    Lahire]

  47. On ne peut accepter d’unir la Vérité Chrétienne et l’imposture islamique.
    Mahomet n’a jamais existé, les auteurs Réveillés l’ont démontré. C’est une forgerie entre Juifs (certains), marchands, caîds et bédouins pillards, prédateurs, barbares, unis par une fausse religion fabriquée et transmise avec ruse pour mieux dominer les peuples issus de ces catégories.
    La guerre entre Grecs et Perses, a affaibli ces deux catégories, et les barbares surent alors que le simple rezzou était fini et que désormais c’est le pillage à grande échelle qui allait les enrichir au détriment des peuples civilisés (sédentaires).
    Pour cimenter tout ce beau monde il fallait une légende préservée de tout recoupement compromettant, alors apparu Mohamet ou Mahomet, La Mecque, Médine et toute la smala du mensonge pour tenir cette force avec autorité.
    On connait la suite, les bédouins d’aujourd’hui n’ont pas changé dans leur mentalité, la régression issue de l’islam les bloquent pour toujours ( sauf conversion à la Vérité), ils ont simplement acquis la science européenne (Chrétienne), mais haïssent d’instinct la religion du Christ qu’ils méprisent en secret ou publiquement (suivant les circonstances favorables ou non).
    Laurent Lagartempe ( entre autres) a magnifiquement démonté et démontré ces pièges et mensonges de l’islam dans un maître ouvrage ” Les origineS de l’islam”.
    Une alliance est impossible, l’ignorance ne peut être admise sur un tel sujet et une telle imposture, pour combattre l’ennemi, il faut avoir le courage de l’étudier et non pas de blablater dans le vide avec des impressions, ce n’est pas sérieux.
    [Tout cela est (presque) vrai,malgré l’énervement ressenti au fil des lignes. Mais c’est TOTALEMENT hors sujet. Personne ne vous parle d’unir des religions, des croyances, des mensonges, ou que sais-je encore.
    Il est question de se demander si des hommes peuvent œuvrer ensemble ponctuellement face à un ennemi commun. Point c’est tout. Inutile de s’emballer à côté.
    Cette question n’est pas nouvelle : musulmans et chrétiens, côte à côte, ont libéré la France en 1944. Et pourtant, elle en comptait de bons chrétiens…
    Lahire]

  48. “Cette question n’est pas nouvelle : musulmans et chrétiens, côte à côte, ont libéré la France en 1944. Et pourtant, elle en comptait de bons chrétiens…
    Lahire]
    Sous quel commandement?
    [Sous le commandement de ceux qui s’étaient le plus investi dans le combat à faire en commun. C’est la loi de la nature. Alors, si on ne veut pas être soumis à d’autres chefs qui n’attendent que ça, il est temps de bouger et d’arrêter d’ergoter.
    Lahire]

  49. […]

  50. En guise de conclusion :
    Si le kiss-in du 7 mai est annulé par la préfecture, il fera jurisprudence que les musulmans obtiennent de la république ce que les catholiques n’obtiennent pas.
    En attendant et pour aller plus loin dans la REFLEXION que je suggérais, je soumets à la sagacité des lecteurs cette prière d’un officier catholique et français adressé pour les musulmans avec qui il mena non des discussions à perte de vue, mais des combats où tous, ils ont risqué leur vie :
    “Prière pour nos frères marocains”
    Nous venons vous prier, Seigneur,
    pour les morts de l’Islam.
    Ils étaient les fils de ceux qui se sont tant battus jadis,
    contre les vieux Francs massés derrière les lances
    de Charles Martel et de monseigneur Godefroy.
    Le désert de Palestine se souvient encore
    de l’envol des escadrons sous un soleil de feu,
    du choc des armures et du râle des hommes
    mourant illuminés par l’ardeur du combat
    ou l’ivresse de la lutte.
    Le sable a bu le sang des vieilles hécatombes
    et les moissons ondulent dans la plaine de Poitiers.
    Et voici qu’un jour, Notre-Dame de la Garde,
    Vous, dont le visage se tourne vers la Vierge d’Afrique,
    Vous avez vu surgir, à l’horizon de la mer,
    par les routes ataviques,
    l’escadre innombrable des nouveaux Croisés
    qui accourraient combattre l’Hérésie nouvelle.
    Les fils des Barbaresques sont morts pour que s’efface
    des flancs pierreux de votre colline,
    jusqu’à la trace de la lèpre brune ;
    et les fils des Francs qui les menaient à la bataille
    ont, à votre bénédiction,
    humblement incliné leurs fanions victorieux.
    Ils son venus, Seigneur, des rives sarrazines
    de votre Méditerranée chrétienne.
    Combien d’enter eux sont morts sur les routes de France,
    dès cyprès de Provence jusqu’aux neiges du Rhin,
    si loin de cette terre où leur cœur était resté,
    si loin des tentes noires et des ksours fauves,
    de la montagne bleue et des oliviers tondus,
    du doux bruissement des palmes sous la brise du Sud
    et de l’âpre chanson du vent
    dans les branches puissantes des cèdres argentés ?
    Remplis du souvenir d’une lumière unique,
    leurs yeux se sont fermés aux brumes d’Occident.
    Certes, ils n’ont point admis la loi qui est la nôtre,
    mais, ô merveille de Charité,
    ils ont fait au pays chrétien
    l’offrande de leur simple vie.
    Et lorsqu’un sort compatissant les libérait pour quelques heures
    de la boue et du froid de leur immense fatigue,
    du grondement des chars et du tonnerre des canons
    et de la hantise de la mort,
    ils nous accompagnaient d’un regard fraternel
    jusqu’à la porte de vos sanctuaires
    où nous allions vous supplier
    pour nous-mêmes et pour eux.
    Seigneur, dans votre infinie bonté,
    malgré notre orgueil et nos défaillances,
    si vous nous faites à la fin de nos épreuves,
    la grâce de votre béatitude éternelle,
    permettez que les braves guerriers de Berbérie,
    qui ont libéré nos foyers
    et apporté à nos enfants le réconfort de leur sourire,
    se tiennent auprès de nous, épaule contre épaule,
    comme ils étaient naguère sur la ligne de bataille,
    et que, dans la paix ineffable de votre Paradis,
    ils sachent, oh qu’ils sachent, Seigneur,
    combien nous les avons aimés.

Les commentaires sont fermés pour cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services