Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Karim Ouchikh : “le « ni droite ni gauche », ça suffit.”

Le président du SIEL, qui a participé au séminaire du FN, déclare à Minute :

Unknown-46"[…] Dans le cadre de l’élection présidentielle, Marine Le Pen doit être capable de rassembler très largement. Un espace politique a été négligé ces dernières années, ai-je dit, car les questions sociétales n’ont pas été abordées correctement, les questions économiques ne l’ont été que sous l’angle étatique qui rebute l’électeur de droite, et les questions européennes le sont de façon très anxiogènes : il me paraît préférable de parler de révision des traités plutôt que de sortie de l’Union européenne !

Je n’imaginais pas que Marine Le Pen me dirait tout de go : « Je suis d’accord ! » J’espérais néanmoins qu’elle pourrait envisager de soumettre cette proposition à un processus de réflexion au cours du semestre. Cela n’a pas été le cas. Elle m’a répondu poliment : « Je te souhaite bon courage. » Je l’ai compris comme l’ont compris tous les gens présents : elle a fermé la porte ; elle a tourné le dos à cette alliance avec la droite patriote. Je considère que c’est une erreur stratégique.

La stratégie choisie, celle du maintien du statu quo avec des ajustements cosmétiques, ne va pas créer de dynamique dans l’électorat de droite. D’autre part, elle n’amplifiera pas sa croissance électorale en poursuivant sa conquête « par croissance interne », conquête faite de ralliements individuels considérés comme des prises de guerre.

Il faut absolument créer une force nouvelle avec ce « bloc villiériste » et ce n’est pas le RBM, astre mort comme je vous le disais, qu’on y arrivera. Le RBM présente de plus deux autres écueils : premièrement, il est trop associé au FN ; deuxièmement, il n’y a jamais eu de débat au sein du RBM : je suis bien placé pour le savoir puisque j’en suis un des administrateurs. Il faut sortir du RBM et créer quelque chose de nouveau.

Cela posé, le SIEL continue et j’aspire toujours à convaincre Marine Le Pen du bien-fondé de cette démarche. Je me donne six mois pour y parvenir. Nous verrons fin juin."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services