Journées des femmes, mais pas des 'mademoiselles'

De Jeanne Smits dans Présent :

"Est-il bien raisonnable, dans un « pays légal » qui vient d’ordonner la suppression administrative de la mention « mademoiselle », et qui fait la promotion de l’idéologie du genre au lycée, de célébrer encore la Journée internationale de la femme ? […] Mais non ! La Journée de la femme est une invention de l’Internationale socialiste, lancée en 1910. Elle en garde la marque revendicatrice et manipulatrice qui signe tout socialisme : s’emparer d’un fait très réel, d’une injustice incontestable, non, principalement, pour y mettre fin, mais pour promouvoir autre chose. En l’occurrence, très précisément et de plus en plus, le gommage des rôles traditionnels de l’homme et de la femme dans la famille et dans la société. […]

Alors que tout le monde se lamente sur la faiblesse des retraites des femmes, la France a réduit les avantages liés au fait d’avoir élevé des enfants. […] Sur la condition féminine en général et les injustices précises subies, il y aurait beaucoup à dire – à commencer par l’avortement et l’infanticide à grande échelle des petites filles dans des pays comme la Chine où le déséquilibre entre les sexes devient tragique. […]

3 réflexions au sujet de « Journées des femmes, mais pas des 'mademoiselles' »

  1. C.B.

    “tout le monde se lamente sur la faiblesse des retraites”
    mais qui a pensé à attirer l’attention, depuis cinquante ans, sur la diminution évidente des ressources pour payer les retraites, dans un système par répartition, quand on évite soigneusement de mettre au monde des enfants?
    Nos bobos astucieux qui se lamentent sur “l’explosion démographique”, qui considèrent qu’il est criminel de mettre au monde des enfants, devraient s’abstenir de réclamer autre chose que les revenus d’un capital qu’ils ont évidemment pris la précaution de se constituer pour leurs vieux jours.

  2. j

    attention néanmoins à ne pas généraliser, parce que la journée de la femme dans de nombreux pays (notamment d’europe de l’est) est surtout une journée pendant laquelle les hommes portent une attention particulière à leur femmes, filles, mères, collègues de classe ou de travail en leur offrant de fleurs et autres galanteries dont ils se soucient moins au quotidien …

Laisser un commentaire