Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

Journée internationale de lutte pour les droits des femmes : le collectif Némésis dénonce l’immigration

Journée internationale de lutte pour les droits des femmes : le collectif Némésis dénonce l’immigration

Communiqué du collectif Némésis :

Ce dimanche 8 mars a lieu une marche organisée lors de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Intitulé ironiquement marche des « Grandes gagnantes » en réponse aux promesses du gouvernement, qui annonce une réforme des retraites favorable aux femmes. Associations et militantes appellent à une « convergence des dynamiques féministes »: contre la réforme des retraites, contre la répartition inéquitable du travail domestique, contre les violences sexuelles, contre le César de Polanskimais pas un seul mot sur l’immigration et ses effets négatifs qui pourtant, sont tous les jours bien visibles sur la sécurité des femmes et qui font reculer chaque jour un peu plus, notre liberté.
Le collectif Némésis a pourtant répondu à cet appel et a souhaité faire entendre la voix de toutes les femmes, pas seulement celles qui ont un discours qui va dans le sens des associations subventionnées par l’état. Nos revendications sont légitimes. Nous sommes des femmes, jeunes, confrontées directement à ce problème que la plupart des associations féministes, veulent taire absolument. Bien évidemment au bout de quelques minutes seulement, nos militantes ont été violemment attaquées et frappées par des militants (homme comme femme) en très grand nombre. Nos militantes étaient 10, toutes âgées d’à peu prés 20 ans, dont certaines mineures.

Une femme, qui déployait sa propre banderole au même moment, n’ayant aucun rapport avec notre collectif, a été tabassée par une femme vêtue et masqué en noir.

Personne ne nous fera taire, pas même la violence de l’extrême gauche. Nous continuerons à être l’error 404 de votre logiciel.

Accueillir des milliers d’hommes issus de pays ultra patriarcaux, c’est porter un coup fatal dans le dos du féminisme. Les femmes sont les premières victimes de l’obscurantisme. Les femmes sont les grandes perdantes de l’immigration massive. A quand un référendum? Quand demanderons-nous enfin l’avis aux Françaises et aux Français sur ce sujet aussi grave ?

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services