Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Le Vatican

Journal d’un Père synodal (suite)

Journal d’un Père synodal (suite)

En ce moment, le projet de document final du synode, ou relatio post disceptationem, est étudié dans le cadre des circoli minores.

Avec Hegel, nous avons appris, pendant ces sept années de pontificat,que la confrontation de la thèse et de l’antithèse donne lieu à une synthèse, qui devient ensuite la thèse du prochain débat…

Le document va être soumis au vote et n’est donc pas encore un document officiel approuvé par le Synode, mais nous en publions ici quelques points :

En ce qui concerne le diaconat féminin, la possibilité d’ordonner des diaconesses n’est pas acceptée, parce que le Pape a dit aux Pères synodaux que le diaconat est un ministère et est lié à l’homme. Toutefois, le document propose d’établir un dialogue avec la Commission créée par le Pape François en 2016 pour étudier le sujet, afin d’envisager d’autres possibiltés à partir d’autres conclusions.

Sur le rite amazonien, les intervenants ont demandé de  » créer  » (sic) un rite pour la région panamazonienne, comme il y a pour autres familles liturgiques (23) dans l’Église catholique, surtout dans l’Orient chrétien.

Sur l’ordination des « viri probati » : Le document demande d’ordonner des hommes mariés, mûrs et de foi avérée, afin de pouvoir rendre le prêtre présent dans cette région et, surtout, pour qu’ils puissent célébrer l’Eucharistie.

L’opinion dominante chez les Pères synodaux est que le document, malgré ce qui s’est passé pendant ces deux semaines, sera conforme à ces dispositions. Dans ce cas, pour arriver à un document préétabli, pourquoi nous avoir fait venir ici ?

(source : Infovaticana)

*****

D’autres semblent savoir pourquoi ils sont là. Je vous invite à lire l’article de Jeanne Smits sur le Pacte des Catacombes, ainsi que la réaction du cardinal Brandmüller.

Partager cet article