Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Jospin veut se faire prier

Déjà en octobre 2005, alors que le PS était déjà en crise, Lionel Jospin apparaissait pour certains, dont Roland Dumas, comme un candidat de qualité pour 2007. La publication de son livre devait lui permettre de garder contact avec la vie politique en se présentant comme un intellectuel au-dessus de la mélée.
En janvier 2006, ce sont quelques membres du parti qui cherchaient, à l’insu de Jospin mais pas à celui de la presse (!), à préparer son retour sur le devant de la scène.
Hier, ils étaient 10 (des membres du PS : Kader Arif, Eric Besson, Harlem Désir, Anne Hidalgo, Annick Lepetit, André Vallini, Clotilde Valter, le chef de file du PS au parlement
européen Bernard Poignant, le député de l’Essonne Manuel Valls et le
vice-président du conseil général de l’Essonne Francis Chouat) à demander qu’un débat soit mené en interne du PS pour une candidature

"qui présente les atouts de l’imagination pour remettre la France en
ordre, mais aussi en mouvement, de l’expérience, pour redonner
confiance aux Français dans un avenir commun, et de la crédibilité,
pour rétablir une image positive de la France en Europe et dans le monde".

Mais voilà, cette fois, Lionel jospin "a fait part de sa disponibilité". Il n’avance plus en catimini. Même s’il n’est pas encore visible, il avance ses pions en sachant que Royal n’a pas attendu pour se mettre en avant et pour chercher de nombreux suffrages au sein même du parti. Mais Jospin, échaudé par sa cuisante défaite de 2002, attend un plébiscite au sein du PS pour revenir en sauveur d’un parti divisé et sans programme.
La bataille va être rude :
ses défenseurs ne sont pas légion au PS et l’ambitieuse Royal ne se laissera pas facilement damer le pion…

Lahire

Partager cet article

10 commentaires

  1. Apparemment je suis le seul, mais je garde un oeil sérieux sur m.Fabius. Il n’a absolument pas baissé l’allure, il est fort de son ‘non’, il est tout à fait présidentiable, il a le sens de la promese électorale et de l’idée, de la petite phrase, qui fait mouche. Ce monsieur est un mélange de Giscard d’Estaing et de Mitterrand… il est tout à fait capable de faire un coup à la Giscard74. S’il osait, il se ferait candidat rassembleur des gauches gauches rouges et vertes et alter, tel un Mitterrand tombé du ciel dans ce marais fort large, et pouvant s’y imposer, se plaçant quasi-favori d’entrée… Il n’a renoncé à rien.
    Je n’ai pas dit que c’est ce que je souhaitais…

  2. Mais non mais non, l’Omnivore Sobriquet, vous n’êtes pas le seul.
    Pour compléter votre analyse : il y est allé à la fête de l’huma, et y a reçu un oeuf… Quel homme courageux. De plus il fait campagne tout le temps. On l’a raillé pour sa moto 125cc louée et ses carottes râpées, mais cela ressortira de façon positive au bon moment. Surtout, Le Monde publie régulièrement ses articles et analyses. Sa campagne est permanente et discrète, ce qui la rend efficace.
    Tout vient à point à qui sait attendre, alors que la patience de Jospin semble avoir atteint ses limites.

  3. Juste une petite correction qui s’impose : « ségolène royale a attendue [sic] ». Si je me souviens bien un de vos posts du début de l’été parlait des fautes d’orthographe… Je mets cela sur le compte de la fatigue ou de l’inattention. Continuez votre travail de fond de grande qualité, mais n’oubliez pas d’être vigilants sur la forme : vous ne ferez que gagner en qualité.

  4. @ Quasimodo :
    vu ma coquille! A bien y regarder, personne n’est à l’abri! 😉

  5. Lionel, Laurent, Marie Ségo, … on s’en fiche !
    Ce qui est interressant, c’est que les divisions de nos ennemis nous renforcent, au même titre que nos divisions les renforcent. Il est important pour nous que Fabius « l’anti-constitution-européenne » rassemble du monde de son parti. Ainsi, si c’est Marie-Ségo ou Lionel qui représentent le PS aux présidentielles, ils perdront des voies qui iront se ranger derrière José l’altermondialiste ou Olivier le postier ! Ils se divisent, donc ils s’affaiblissent éléctoralement, donc ils multiplient les chances du FN (ou du MPF ou du MNR … ceci dit dans un esprit d’ouverture…) d’être au second tour pour une vraie alternative !
    Il en est de même à « droite » avec Bayrou le comique, Sarko le mégalo sans conviction ou Villepin le diplomate émouvant de courage et de constance qui finit toujours par abdiquer. Qu’ils se déchirent, qu’ils se dispersent, et nous auront toutes nos chances !
    A nous de voter utile au premier tour, de ne pas nous diviser sur ce scrutin, pour ébranler une nouvelle fois le système démocratico-totalitaire et proposer un vrai changement.
    Tout cela n’est que de la politique politicienne imposée par le jeu de la démocratie, mais il faut bien faire avec. ZEt puis c’est tellement agréable de les voir se tirer dans les pattes!

  6. A titre personnel, je pense que Fabius n’a aucune chance, son impopularité quasi continue depuis l’affaire du sang contaminé, son arrogance reconnue, et son hypocrisie ( « fan » de moto, de la Star’Ac et des… carottes rapées..) ne sont pas de bons points le concernant.
    Je serais étonné de voir les militants socialistes designer Ségolène Royal, sauf s’ils veulent la voir perdre de manière humiliante face à Sarkozy ( encore que, face à Le Pen elle aurait toute ses chances )
    Jospin je n’y crois pas personnellement, d’abord à cause de son âge, ensuite et surtout après sa fuite consécutive au 21 avril 2002, beaucoup s’en souviennent.
    Le candidat PS qui me parait assez crédible n’est donc pas Royal, ni Jospin, mais DSK.
    Il est bon débatteur (je me souviens d’un débat télévisé l’opposant à Sarkozy il y a peut-être 10 ans où il avait carrément enterré celui-ci, quant au débat l’opposant plus recemment à Gaymard, n’en parlons pas, ce dernier lui-même doit encore en faire des cauchemars ), alors que la « championne » Ségolène s’était une fois vue dominée comme une novice par… l’insipide Philippe Douste Blazy. D’ailleurs, on ne la voit plus beaucoup débattre depuis.
    Ainsi, concernant les socialistes, outre ses talents de débatteur et d’orateur, DSK me parait encore avoir le plus la stature d’homme d’Etat ( quoique, quand on voit ce que Chirac en a fait.. )
    Rappelons enfin que c’est un homme de réseaux au sein de son parti, précision non négligeable dans un vote par fédération, et qu’il était 2ème dans les choix des Français concernant le candidat du PS, derrière Royal, mais avant que Jospin ne se déclare « candidable »…
    Un handicap néanmoins le concernant, trop centriste pour beaucoup de gens du PS, mais considéré comme un Premier Ministrable probable en cas de victoire d’un autre candidat de gauche en 2007.

  7. @ Mangouste,
    Croyez-vous que les votes pour de Villiers aux présidentielles peuvent empêcher Le Pen d’arriver au second tour ?

  8. à Aristote (assez émouvant je dois dire de répondre à une telle célébrité…) :
    Je n’en sais rien car il y a plusieur cas de figure possibles.
    Le SB parle d’un Villiers qui, désormais, chasserait sur les terres de l’UMP. J’ai eu l’occasion de bien vouloir m’en réjouir sur ce poste : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2006/07/le_mpf_se_mobil.html
    Cependant, je crois que, nécessairement, la candidature de Villiers va faire du mal au FN, voilà pourquoi : aujourd’hui la situation est de plus en plus claire pour quelqu’un qui s’interresse un peu à la politique et défend des conviction de type « salon beigeige » (on pourrait dire un « salonbeigiste » ?!). On ne peut plus voter pour l’UMP, résolument engagé dans la voie d’une société multiculturelle, reniant son passé chrétien et son passé tout court, pro-avortement et pro-toutes sortes de dérives sexuelles. Donc, pour ces gens là, même s’ils n’aiment pas Le Pen ou le FN, pour des raisons qui peuvent être valables (je cherche mais comme j’en trouve pas vraiment, je met ça sur le compte de mon fanatisme 🙂 ), ils auraient bien été obligé de voter FN aux présidentielles, sauf à renier toutes leurs valeurs. La situation est telle aujourd’hui qu’on ne peut plus voter UMP ou UDF, comme on aurait pu juger possible de le faire il y a dix ans. Or, Villiers, en proposant le même programme que le Front, mais avec un autre visage (plus « respectble », plus « catho », moins « peuple » et moins « dérapage ») offre une alternative. Ces gens se disent : « je ne peut plus voter UMP comme avant car ils sont devenus fous, mais je ne suis pas obligé de voter pour Le Pen que je déteste car (ouf!) il y a Villiers ». Le même programme mais pas la même personne.
    Donc, même si Villiers s’attaque maintenant à l’UMP et non plus au Front, ça ne veut pas dire qu’il va piquer des voies à l’UMP. Il peut très bien en piquer au Front puisque les gens vont penser « il est pour la rupture, je vote pour lui ».
    Bref, je ne suis pas « madame soleil » et je ne parviens pas à évaluer les proportions de report de vote des uns et des autres. Et puis, quand on parle autiour de nous politique, on se rend compte que les gens n’y connaissent rien, qu’ils votent en fonction de présupposés et ne cherchent pas à approfondir. Il devrait y avoir des tests pour avoir sa carte d’électeur, car comme disait Napoléon « c’est un crime que de faire un métier qu’on ne connait pas ».

  9. Cher Mangouste,
    C’est tout à fait mon cas je voterai PDV pour toutes les raisons que vous évoquez dans un de vos paragraphes : âge, (JMLP trop vieux) dérapages constants de JMLP,de plus PDV est plus posé quand il parle, il sait écouter, il est catho, anti-avortement, anti mariage homosexuel, je suis pour tous les anti qu’il préconise, avec la foi qu’il sait faire passer. Ses livres sont percutants à chaque fois. Ce sera mon candidat

  10. à l’anonyme : quels « dérapages CONSTANTS « ?
    PDV catho ? Formidable, en 95 et 2002 j’ai des amis « cathos » qui votaient pour Chirac car disaient-ils, Bernadette va à la messe !!!!!
    « anti-mariage homo, anti-avortement » : je vous invite à consulter le programme du FN, seul parti à ne pas avoir changé d’un iota sur ces questions depuis trente ans quand d’autres rejoignaient les rangs des partis d’avorteurs…
    Enfin, il ne sert à rien de faire un parti de « cathos » qui n’auront jamais le pouvoir. Il faut voter pour un parti qui suit la doctrine sociale et morale de l’Eglise, mais qui regroupe des français de toutes opinions religieuse autour d’un même concept : la défense de la Nation, de la propriété, de la culture, de la sécurité, de la grandeur du pays !
    Pour finir, je suis sûr que vous faites parti de ces électeurs qui ont toujours refusé de voter FN, mais qui se découvre tout à coup hyper « cathos », découvrent que l’islam est réellement un danger pour l’Europe. Tout ça parceque Villiers est là pour le dire et que lui il est … »fréquentable ». Le MPF sera un parti de caste, d’aristocrates et de bourgeois tombé dans le panneau du snobisme et de la doctrine marxiste de lutte des classes : pas d’alliance avec les beaufs et les prolos !

Publier une réponse