Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Culture de mort : Eugénisme / Pro-vie

Jeûner et prier pour les enfants à naitre atteints d’un handicap, la 1ère semaine de l’Avent

Initiative proposée par le blogueur Pneumatis :

"Si à la première échographie, avant la 12ème semaine, le médecin qui te reçoit a un minimum d’éthique professionnelle, même s’il connait le sexe de ton futur enfant, il refusera de te le dire, contraint qu’il est par la loi, afin justement de ne pas permettre d’avortement en raison du sexe de l’enfant. Non, en France, on ne fait pas ça. Ce qu’on fait par contre, c’est de te dire si ton enfant a un risque d’être atteint d’une maladie génétique, par exemple la trisomie 21, au hasard, et si oui, t’empresse de te préciser toutes les modalités possibles pour l’avortement, y compris en te rassurant sur le fait que le délai de 12 semaines saute automatiquement dans le cas d’un diagnostic positif : l’avortement dit « thérapeutique » étant autorisé jusqu’au terme de la grossesse. C’est ainsi que, toujours en France, 96% des diagnostics de trisomie 21 conduisent à un avortement. Mais en France, pays où l’on veut respecter les droits de l’homme et la dignité de l’individu, on pousse la contradiction jusqu’à faire de grandes campagnes pour valoriser le respect dû aux personnes handicapées, égales en dignité, ou encore à mettre en place des lois contraignantes pour ne pas les discriminer et pour mieux les intégrer à notre vie sociale, tout en favorisant de l’autre côté un eugénisme massif (96% quand même… dans la résolution du conseil de l’Europe, on parle de 5% de filles en Albanie et dans quelques autres pays d’Europe de l’est). […]

L’année dernière, nous avons été invités par le pape Benoit XVI à des veillées de prière pour la vie naissante, à l’occasion de l’entrée dans l’Avent. Quelques initiatives se mettent à nouveau en place cette année dans ce sens. Je voudrais t’en proposer une petite. Cette année, il y a une semaine entre l’entrée dans l’Avent, et la journée mondiale des personnes handicapées (samedi 3 décembre). […] Pour cette première semaine de l’Avent, j’ai choisi de jeûner et de prier, pour les enfants à naitre atteints d’un handicap. Jeûner, c’est se vider pour faire de la place. Pour se mettre en situation d’accueil. Jeûner c’est aussi se laisser plus te temps pour la prière. Puis c’est aussi faire le choix, au moins pendant ce temps, d’une vie plus sobre, et donc plus généreuse, je crois. […] Ce que je te propose, si tu es dans ma situation, c’est de jeûner dans la journée. Dans le temps d’une pause-déjeuner normale, le midi, il y a à peu près la place pour un rosaire complet. Et pour se préparer à accueillir la vie, qui peut mieux nous aider que la Sainte Vierge Marie ? Jeûner et prier. Pendant une semaine, chaque midi, un rosaire."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]