Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme / L'Eglise : Benoît XVI

Jeanne d’Arc, exemple de sainteté des laïcs engagés dans la vie politique

La catéchèse de l'audience générale a porté sur sainte Jeanne d'Arc (1412 – 1431). Benoît XVI a expliqué que la vie de Jeanne se place dans la Guerre de Cent Ans. A partir de 13 ans, par le biais de la voix de l'archange Michel, elle se sentit appelée par le Seigneur à intensifier sa vie chrétienne et à s'engager à la libération de la France du joug anglais. Elle fit voeu de virginité et s'engagea dans une vie sacramentale et priante.

J "La compassion et l'engagement de la jeune paysanne face aux souffrances du peuple furent accentués par son rapport mystique à Dieu. Un des aspects les plus originaux de sa sainteté est un lien entre expérience mystique et mission politique".

"Ce sont des ecclésiastiques français qui, ayant fait un choix opposé à celui de Jeanne, se prononcèrent négativement sur sa personne et sa mission. Ce procès fut une page noire de l'histoire de la sainteté, mais aussi lumineux quant au mystère de l'Eglise, comme l'a déclaré le Concile Vatican II… A la différence des saints théologiens ayant honoré l'université de Paris, tels Bonaventure, Thomas d'Aquin ou Duns Scot… ces juges ont manqué à la charité et à l'humilité en refusant de voir dans cette jeune fille l'action divine… Le mystère de Dieu se révèle à qui a un coeur d'enfant et reste caché aux savants".

"les juges de Jeanne ont été incapables de comprendre et de voir la beauté de son âme".

"Le nom de Jésus, invoqué par la sainte jusqu'aux derniers instants de sa vie terrestre, était comme la respiration de son âme...et le coeur de toute sa vie… Cette sainte avait compris que l'amour embrasse toute la réalité de Dieu et de l'homme, du ciel et de la terre, de l'Eglise et du monde".

La libération de la France

"fut une action de justice que Jeanne accomplit en charité et par amour de Jésus. Elle reste un bel exemple de sainteté de laïcs engagés dans la vie politique, en particulier dans des contextes difficiles… En Jésus, Jeanne d'Arc a également reconnu toute la réalité de l'Eglise, celle triomphante du ciel et celle militante de ce monde. Selon ses propres paroles, l'Eglise et le Seigneur sont un tout, une affirmation reproduite dans le Catéchisme de l'Eglise Catholique, qui a revêtu un caractère héroïque lors de son procès, face aux hommes d'Eglise qui la persécutèrent et la condamnèrent à mort".

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

6 commentaires

  1. Jeanne n’a pas fait vœu de virginité stricto sensu. Elle l’a fait TEMPORAIREMENT, le temps qu’elle accomplît sa mission. Elle avait l’intention de rentrer chez elle et de se marier.
    [Source ? MJ]

  2. Source : ses propres paroles ! Je n’ai pas la référence sous la main. Demandez à Lahire (sans jeu de mots), il saura où chercher.

  3. Mille et mille fois merci au très Saint Père, pour cette très belle cathéchèse destinée aux Français.
    Je me pose une question : notre Saint Père est-il facétieux ?
    Cherche-t-il à rendre, grâce à Jeanne d’Arc, le courage aux laïcs catholiques français, souvent très découragés (là, je reste charitable) voire en colère ou écoeurés (là, je suis réaliste) à cause de l’attitude pleutre, schizophrène ou la mauvaise foi de certains prélats de notre pays ?

  4. Le Saint-Père a beaucoup d’humour.
    Nul doute que cette catéchèse est un appel du Pape vers les catholiques français, les invitant à s’engager en politique.
    Et cela, quelques jours après le succès de la Marche pour la Vie et quelques heures après l’abandon (provisoire) des lois sur l’euthanasie.

  5. Quelle jolie façon de lancer une pique à la France : tout y passe : du bas jusqu’en haut de l’échelle…
    Décidément, ce pape est un très grand politicien… en plus d’être un théologien exceptionnel.
    Que les sourds entendent et les aveugles voient : on ne pourra mieux dire…
    Chrétiens du royaume de France, prions, jeûnons et retroussons nos manches pour que la France retrouve son rôle de Fille aînée de l’Église !

  6. Mille mercis à Benoît XVI pour cette information que je découvre grâce à vous !
    D’où la prière formulée ici avec les hyperliens justificatifs :
    http://cril17.info/
    Très saint Père, pouvons-nous maintenant vous prier de bien vouloir expliquer aux évêques de l’Eglise de France quelles sont les Lois Fondamentales du Royaume de France ?
    Et en attendant, pourriez-vous autoriser dès maintenant une personne qualifiée de votre choix à rechercher dans toutes les archives vaticanes la vérité, toute la vérité, rien que la vérité sur la question Louis XVII, depuis l’année 1795 à aujourd’hui, avec une étude particulière de la démarche faite en 1851 par Maximin Giraud, le voyant de La Salette, auprès du Pape Pie IX, de vénérée mémoire ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services