Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Jean-Louis Touraine se montre peu respectueux et peu honnête des auditions

Jean-Louis Touraine se montre peu respectueux et peu honnête des auditions

Ludovine de La Rochère est interrogée par Anne Isabeth dans Présent sur le rapport de la mission d’information sur la bioéthique :

On connaît Jean-Louis Touraine, qui est un militant extrémiste de toutes les transgressions (euthanasie, procréation sans sexe, etc.). Néanmoins la forme de ce document est étonnante. Ce rapport n’est pas celui d’une mission menée par divers parlementaires mais celui de monsieur Touraine qui y fait part de ses desiderata personnels, ce qui pose réellement un problème. Ce qui a d’ailleurs suscité des réactions et notamment celle d’Agnès Thill. Car s’il est classique que le rapporteur prenne la plume pour rendre compte de ce qui s’est dit, cela ne se fait jamais de cette manière : Jean-Louis Touraine s’y montre peu respectueux et peu honnête par rapport à tous ceux qui ont été auditionnés puisqu’il ne rapporte qu’un seul point de vue : le sien.

En ce qui concerne le fond, il n’a aucune limite puisqu’il ouvre toutes les portes et va même jusqu’à se réjouir d’une possibilité future d’utiliser l’utérus artificiel. Ce que nous avons pu noter, par ailleurs, c’est que son texte est plein de contradictions : d’un côté il préconise de « dépasser les limites de la bioéthique » et plus loin il prévient qu’il ne faut pas suivre les sirènes des transhumanistes. Or les modifications de loi qu’il propose sont proprement transhumanistes. Sa conception de la procréation en est la preuve : il se sert de la technique médicale pour faire comme si une femme seule ou deux femmes pouvaient avoir un enfant. C’est faux ! Faire croire que l’on peut dépasser les limites de notre condition humaine est tout ce qu’il y a de plus transhumaniste.

Ce rapport montre aussi qu’il est complètement déconnecté de la réalité. J’en prends pour preuve ce qu’il dit des enfants nés de PMA ouverte à toutes les femmes : « L’extension de la PMA donnerait des enfants sans père. » Il utilise le conditionnel comme s’il ne s’agissait que d’un jugement, d’une condition alors que c’est une réalité, un fait établi. Indéniable. Il est tellement idéologue qu’il ne voit plus la réalité de façon objective. C’est plus qu’inquiétant.

[…] Il affirme des choses sans les étayer aucunement. Il décrète, par exemple, qu’un référent paternel peut remplacer un père : au nom de quoi se permet-il d’écrire une telle énormité anthropologique ? Sans même expliquer sur quoi il s’appuie pour l’affirmer, il balaie la question du père en un paragraphe : c’est tout simplement aberrant ! […]

Que peut-on faire aujourd’hui concernant la révision prochaine de ces lois ?

Il faut travailler, diffuser nos idées et expliquer. C’est tout un travail de fond qu’il est nécessaire de mener dans le temps qui reste avant cette révision. Le grand débat national vient d’être lancé : il faut que tous y participent pour dire ce qui est fondamental. Ces questions le sont. Ne laissons pas les autres s’exprimer à notre place !

Partager cet article

1 commentaire

  1. Alors madame de la Rochere , on y retourne ou non ? On risque d être un peu moins poli , cette fois .

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services