Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Jean-Frédéric Poisson a su profiter du premier débat

Lu sur Le Figaro :

P"Inconnu avant la soirée de jeudi, le président du Parti chrétien démocrate a bénéficié de l'«effet nouveauté» et s'est attiré les faveurs des téléspectateurs. Il est en tête des recherches Google et Twitter.

Pari réussi. Venu avec la seule ambition de sortir de l'anonymat, Jean-Frédéric Poisson a su profiter du premier débat de la primaire à droite, organisé jeudi soir par RTL, Le Figaro et LCI, pour se faire connaître. Fort d'un «effet nouveauté», le candidat issu du Parti chrétien démocrate a en effet montré un visage sérieux et décontracté, et paru au point sur l'ensemble de ses dossiers. Une prestation sans pression, contrairement à ses adversaires, qui semble avoir convaincu les téléspectateurs et internautes.

Selon notre sondage Kantar Sofres pour Le Figaro, LCI et Public Sénat, réalisé avant et après l'émission et publié ce vendredi, le député des Yvelines obtient 37% d'opinions favorables, soit un bond de +29% en une soirée. Idem sur Le Figaro.fr, où il vient fermer le podium des candidats jugés les plus convaincants avec 17% des voix exprimées par les quelque 30.300 votants recensés vendredi matin. S'il devance la plupart de ses adversaires, il reste toutefois distancé par Alain Juppé (24%) et Nicolas Sarkozy (26%).

Favorable à des passerelles avec le FN et critique sur l'avortement

Autre terrain où le parlementaire a su se démarquer: internet. Selon des statistiques publiées cette nuit par Google et Le Figaro, son nom a été le plus recherché (21%) durant la soirée, loin devant Nathalie Kosciusko-Morizet (17%) et Alain Juppé (16%). La question «Qui est Jean-Frédéric Poisson?» a également eu du succès, puisqu'il s'agit de la troisième requête la plus enregistrée par le moteur de recherche. Enfin, le «#Poisson» a également réussi à s'imposer en troisième «tendance France» sur Twitter.

Face à ce succès, de nombreux internautes et journalistes ont cependant tenu à apporter quelques précisions sur le parcours et les idées de ce proche de Christine Boutin. Car s'il s'est distingué en se disant en faveur du maintien des 35 heures, en défendant les syndicats ou en critiquant le débat estival sur le burkini, l'élu compte aussi quelques positions nettement plus polémiques à droite: il plaide notamment pour la fin du «cordon sanitaire autour du FN» et juge que «l'avortement n'est pas un droit fondamental»."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services