Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Jean-Claude Romand hébergé à l’abbaye Notre-Dame de Fontgombault

Jean-Claude Romand hébergé à l’abbaye Notre-Dame de Fontgombault

Lettre aux amis de l’abbaye Notre-Dame de Fontgombault, du 29 juin, publiée avec l’accord du père abbé :

Chers Amis,

L’abbaye est actuellement citée dans les médias comme le lieu où durant deux ans, M. Jean-Claude Romand doit résider.

Une question se pose face à l’accueil dans nos murs d’un homme au passé si chargé : « pourquoi ? » Pourquoi avoir accepté de nous mettre ainsi sous les feux de la presse, avec les nombreux inconvénients que cela comporte pour notre vie de prière et de silence ? Dans quel but ? La réponse à ces questions, tout à fait légitimes, est finalement très simple : l’Évangile. Souvenons- nous du regard du Christ sur le bon larron et sur Marie-Madeleine. Un mot résume ce que l’enseignement du pape François ne cesse de rappeler : miséricorde.

Dans cette affaire douloureuse et tragique, il y a avant tout une famille qui vit une terrible épreuve. Plusieurs de ses membres sont aujourd’hui auprès de Dieu, comme notre foi nous le laisse espérer. D’autres souffrent, séparés d’êtres chers.

M. Jean-Claude Romand, après 26 ans de détention, était en droit de demander une liberté conditionnelle qu’il revenait à la justice d’examiner. La justice a répondu positivement.

C’est dans ce cadre que l’abbaye, avec d’autres monastères (qui ont d’ailleurs tous répondu positivement à cette proposition), a été sollicitée par un aumônier de prison qui a accompagné Monsieur Romand durant vingt ans, et qui a suivi son cheminement religieux et sa conversion.

En voulant consoler ceux qui souffrent, et en tout premier lieu les victimes des maux de notre temps, tout en accompagnant ceux qui sont sur la voie d’une conversion, le monastère, lieu de la quête de Dieu, se retrouve au centre du drame qui déchire le cœur de tout homme : le désir du bien et la présence du mal.

En ouvrant les portes de la clôture à M. Romand, nous voulons, tout en faisant nôtres les buts poursuivis par la justice, lui donner de se placer devant Dieu, son ultime juge à la porte de l’éternité. Ce moment, M. Romand doit aussi le préparer. Saint Benoît demande à ses moines d’ « honorer tous les hommes » ( Règle de saint Benoît, ch. 4, 8e instrument des bonnes œuvres) : c’est ce que nous désirons faire en offrant cet accueil conforme à l’enseignement de l’Évangile.

Nous n’oublions pas la famille si éprouvée de l’épouse de M. Romand, et nous demandons à Dieu dans la prière d’apaiser la souffrance des cœurs, sachant que pour tous, seule l’éternité sera le lieu de toute consolation, dans la parfaite réconciliation au sein de la lumière de Dieu.

+ fr Jean Pateau, abbé, et les membres de son Conseil.

P.S. : Nous attirons votre attention sur le fait que le compte Facebook intitulé « Abbaye Notre-Dame de Fontgombault » n’est pas sous le contrôle de l’Abbaye.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique