Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Jean-Claude Juncker, nouveau technocrate en chef

Jean-Claude Juncker a obtenu aujourd'hui la confiance du Parlement européen par 422 voix contre 250 voix pour présider la Commission européenne.

Il lui revient maintenant de composer son collège de commissaires à partir des candidatures soumises par les Etats. La composition de cette nouvelle commission sera soumise au vote du Parlement européen avant son entrée en fonction prévue le 1er novembre.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Cette Europe que le peuple a rejeté est tellement démocratique qu’on peut désormais la nommer : République démocratique européenne.
    Ces trois termes sonnent aussi creux qu’à l’époque de l’Union soviétique.
    Il est vraiment temps qu’on se débarrasse de ce machin coûteux, toxique et nocif.

  2. Yvan Blot invité à Radio Courtoisie au Libre Journal des idées politiques du 11 juillet rappelait que la traduction russe de Commission est : Soviet. Concernant la composition et le fonctionnement de cette Commission-Soviet, il faisait les remarques qui suivent (extraits) :
    « …Le vice central de l’union européenne, c’est la Commission; si l’on voulait aller jusqu’au bout de la logique des idées, il faudrait demander la suppression de la Commission de Bruxelles; en France vous avez un Gouvernement et un Parlement; dans tous les pays normaux, vous avez un Gouvernement et un Parlement, il n‘y a pas « en plus » une Commission, une Commission de fonctionnaires…« On » sait aujourd’hui qu’un Régime entièrement piloté par des fonctionnaires fonctionne très mal en réalité parce qu’il est piloté par des gens qui n’ont pas une grande expérience des difficultés de la vie…j’ai été député au Parlement européen et j’ai été surpris que je n’avais pas l’initiative des lois…A Bruxelles, c’est la Commission de fonctionnaires, le Soviet de Bruxelles, qui a le monopole de la proposition des lois… tout le pouvoir est concentré au niveau de la Commission de Bruxelles… »
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Yvan_Blot
    http://www.radiocourtoisie.fr/20902/libre-journal-des-idees-politiques-du-11-juillet-2014-de-la-decolonisation-de-leurope-a-la-destalinisation-de-lurss/

  3. Élu avec les voix de l’UMPS ! C’est la réponse à l’élection d’un socialiste à la présidence du parlement. Et il y a encore des gens qui croient que l’UMP et le PS ce n’est pas pareil. Et qui pensent aussi que le FN fait le jeu de la gauche contre l’UMP ?
    Il faut ouvrir les yeux et se rendre à l’évidence : Quelles différences y a t-il entre l’UMP et le PS ?
    Qui peut croire que si l’UMP revient au pouvoir, la loi dénaturant le mariage sera abrogée ? Sur ce point, NKM a eu le courage de dire la vérité. Je ne partage pas ses opinions, mais au moins elle est honnête. Jamais, depuis des années, l’UMP (ou avant, l’UDF et le RPR) n’ont remis en cause des lois sociétales passées par la gauche.
    Des exemples :
    – Le PACS. Non seulement la loi n’a pas été remise en cause, mais l’UMP est allée plus loin que ne l’avaient fait les socialistes.
    – L’avortement : en 81 les socialistes votent le remboursement sur les deniers de l’état. La majorité UDF/RPR se chargera de transférer ce coût à l’assurance maladie, instituant ainsi l’idée que l’avortement, c’est comme soigner un rhume. Ensuite en 91, les socialistes créent le délit d’entrave à l’avortement. En 95, Juppé fait voter une loi d’amnistie avec une exception, pour que les délits d’entrave à l’avortement ne soient pas amnistiés.
    Dans les prochains mois, je suis prêt à parier que la révision de la loi léonetti sur la fin de vie, qui rendra de fait possible l’étatnazi sera votée par le PS et une grande partie des députés UMP.
    Alors il est grand temps de se débarrasser de cette vermine !

  4. Technocrate en chef d’une puissance d’occupation se dit aussi (en allemand) :  »Gauleiter ».

  5. Les vois illégitimes d’une élection illégitime dans un parlement illégitime cela donne un résultat illégitime
    Tous ces gens ne représentent qu’eux mêmes

Publier une réponse