Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Homosexualité : revendication du lobby gay

Jean-Baptiste, 22 ans, premier veilleur debout, répond à “Le réel”

Paroles d'un homme déterminé, sûr de lui et loin de toute esbrouffe et de toute idôlatrie : 

"Le Réel: Jean-Baptiste, quand as-tu eu l’idée de veiller debout ?

Jean-Baptiste: Après le premier jugement de Nicolas, le 24 juin. Une semaine avant j’avais vu un article du « Figaro » qui parlait d’un homme, place Taksim en Turquie. J’avais trouvé que c’était une bonne idée. Je n’en ai parlé à personne. J’ai mûri l’idée pendant quelques jours. J’étais en vacances, j’avais le temps de prendre cinq heures, donc j’ai décidé d’y aller, tout simplement. Avec l’idée, aussi, que dès qu’on formait un attroupement les flics nous dégageaient. Là, au bout d’un quart d’heure, les policiers en faction devant le ministère avaient dû appeler, donc j’ai eu deux policiers « normaux » et deux policiers en civil d’une section spéciale de la police de la voie publique qui sont venus me poser des questions… Je leur ai dit : Je suis tout seul, je ne crie pas de slogans et je n’ai pas de revendications affichées, j’attends ce que vous allez me sortir pour me déloger, sachant que je pense que cette fois-ci je suis dans la loi. Contrôle d’identité, ils ont fait les vérifications, ils ont attendu les ordres et au bout d’un quart d’heure, vingt minutes, ils m’ont dit qu’ils n’avaient aucun ordre, qu’ils ne pouvaient pas m’empêcher d’être là. Les deux flics en civil m’ont surveillé pendant quatre heures. Ils étaient derrière moi et venaient régulièrement me voir en me disant : Bon, c’est bientôt fini votre histoire ? On a envie de partir. Ils s’amusaient, ils sont allés chercher mon CV sur Internet… Je suis arrivé à 15h, j’avais uniquement ma carte d’identité, et je suis reparti à 20h. Je suis resté tout seul, debout, immobile, de 15h à 20h.

Tu avais déjà créé le compte Twitter du « veilleur debout » ?

Je n’avais pas le compte Twitter. Le seul ami que j’avais prévenu est venu prendre une photo. J’ai essayé de la mettre sur Twitter mais je n’y arrivais même pas avec mon téléphone. Donc j’ai demandé à un ami plus à l’aise sur Twitter de le faire. Il l’a mise en ligne et il a tweeté, puis quelqu’un a retweeté en demandant une relève, et c’est parti de là. Moi je suis parti à 20h, il n’y avait pas de relève, mais j’ai appris le soir en rentrant chez moi qu’à 23h il y avait des gens qui étaient là. Et le lendemain matin, à 7h, 8h, 9h, il y avait des gens qui y avaient passé la nuit. Et depuis deux semaines, il y a des gens qui se relaient… " (suite).

Partager cet article

3 commentaires

  1. Jean-Baptiste prêchait dans le désert…Pourquoi pas face à la surdité de ce gouvernement veiller dans les villes?
    Une belle idée ! Certainement Inspirée…

  2. En ces temps perturbés, alors que nous vivons sous la menace de la légalisation de la destruction de l’embryon et de l’inscription de l’avortement dans la Constitution, ce serait peut être une bonne idée de se tenir en silence et en prière comme les veilleurs debout, pour la fin de l’avortement avec sa pancarte et en communion avec des Chrétiens du monde entier.
    http://40daysforlife.com/

  3. Je m’étonne que personne n’ait encore relevé que le premier veilleur s’appelait Jean-Baptiste , qu’il a commencé son service le jour de sa fete, et que ce saint est précisément la seul qui fut dans le NT martyrisé pour la défense du mariage !!! Réveillez-vous , mes chers co-blogueurs . Saint Jean-Baptiste à l’instar de saint Joseph est discret et humble devant le Christ, son cousin. Il n’en est pas moins le plus grand des prophètes .. Le seul ( avec le Christ et Notre-Dame) dont on fait mémoire en Eglise à la fois de la naissance et de la mort.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services