Bannière Salon Beige

Partager cet article

« Je n’adapte ni mon discours ni ma campagne sur Eric Zemmour, ne lui en déplaise. Il a le sentiment que tout tourne autour de lui. »

Vidéos

En marge de son déplacement à la foire agricole de Poussay dans les Vosges, Marine Le Pen s’est confiée à Livre Noir, sans filtre. Un début de campagne présidentielle bousculé par la percée d’Éric Zemmour dans les sondages. Un phénomène qui ne semble pas pour autant déstabiliser la candidate “habituée à la violence en politique”. Âpreté de la vie politique, équilibre avec sa vie personnelle, confidences sur Éric Zemmour, Jordan Bardella et Marion Maréchal et l’après-Le Pen, Marine dit tout.

Eric Zemmour élu ? « De la politique-fiction ! » pour Marine Le Pen, qui ne croit « pas du tout en sa possibilité d’être élu », ni d’accéder au second tour. « Il n’est pas assez rassembleur. »

C’est déjà ce que l’on disait d’Emmanuel Macron en octobre 2016, ou de Donald Trump…

« Je n’adapte ni mon discours ni ma campagne sur Eric Zemmour, ne lui en déplaise. Il a le sentiment que tout tourne autour de lui. »

« Valeurs Actuelles me traite plus mal que Libération (…) Geoffroy Lejeune a une forme d’hostilité récurrente à mon égard. »

Sur l’avenir de Jordan Bardella : « Il a le talent pour imaginer un jour la présidentielle. » Un choix au détriment de Marion Marechal ? « Les adhérents ont choisi ma ligne. Marion a une autre sensibilité, qui n’est pas celle choisie. »

Partager cet article