Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Italie

Italie : quelle réelle opposition entre la Ligue du Nord et l’Eglise ?

En Italie comme en France, la presse relaie une polémique entre La Ligue du Nord et l'Eglise. Dans un récent entretien, le Cardinal Bertone faisait une mise en garde d'ordre générale :

"Il s'est répandu l'habitude d'imputer au Pape – ou, comme on dit, surtout en Italie, au Vatican – la responsabilité de tout ce qui arrive dans l'Église ou de ce qui est déclaré par n'importe quel représentant ou membre d'Églises locales, d'institutions ou de groupes ecclésiaux. Ceci n'est pas correct."

Vittorio Messori, cet écrivain journaliste qui avait co-signé un ouvrage avec le Cal Ratzinger, va plus loin, en prenant l'exemple de la polémique entretenue par les médias entre La Ligue du Nord et l'Eglise :

M "Comme catholique, j'ai toujours soutenu que le péril toujours en embuscade est le cléricalisme, et donc, au fond, un bon catholique devrait toujours conserver en soi une pointe d'anticléricalisme. Parce que j'aime les prêtres, je les respecte, je les estime, je reconnais leur place dans le dessein de la providence, mais je souhaite qu'ils fassent les prêtres, à leur place. Le cléricalisme se manifeste encore aujourd'hui quand les prêtres s'immiscent dans les questions qui concernent les laïcs. Le rôle de l'Eglise n'est pas de se mouvoir dans les nuages, mais de vivre dans l'histoire, et d'exprimer son jugement sur l'histoire, sans exagérer, en prenant garde à ne pas entrer dans le territoire ennemi, et en se limitant surtout aux principes généraux, sans jamais descendre dans les détails liés aux luttes partisanes.

Il y a vraiment une opposition, entre la "Ligue", et le monde catholique ?

Le monde catholique, à propos de la Ligue, ne doit pas oublier une chose. Au-delà des excès verbaux, des menaces plus ou moins "fanfaronnantes", on ne peut attribuer à la Ligue – je ne dis pas un seul mort, mais même pas un blessé, ou un quelconque acte de violence. Il suffit de comparer avec d'autres mouvements séparatistes. En outre, comme l'indiquent des enquêtes récentes, dans les endroits où l'enracinement de la Ligue est le plus profond, le pourcentage des pratiquants et de ceux qui vont à la messe arrive à effleurer les 70%, contre 25-30% dans d'autres zones italiennes. Qu'ils prennent garde, certains clercs, parce qu'ils n'ont pas face à eux un ennemi, mais une organisation qui, dans les faits, n'a jamais démontré d'hostilité envers l'Eglise, et n'en démontrera jamais."

Partager cet article

4 commentaires

  1. Bien sûr la défense des droits de l’homme dans les modalités pratiques incombe aux laïcs donc à l’Etat. Parmi ces droits de l’homme :
    – droit des peuples à disposer d’eux-mêmes
    – droit des peuples sur leurs territoires respectifs (d’où les “clandestins attentent à l’ordre public international)
    – droit de vivre selon leur coutumes dans la SECURITE.
    Et aucun droit de l’homme ne peut être invoqué pour en violer un autre.
    C’est la saine laïcité.

  2. Ces gens de la Lega me sont sympathiques à de nombreux égards, mais néanmoins manquent d’honnêteté historique lorsqu’ils s’attaquent à la “Rome voleuse” et au “Midi paresseux”. En effet, ce sont bien les gens du Nord, si je ne me trompe, qui ont ruiné ceux du Sud par leur guerre d’invasion et d’occupation (appelée “de l’unité italienne” par antithèse politiquement correcte). Cette guerre, motivée en particulier par la haine de l’Église des socialistes et maçons, aboutit en particulier à la destruction de l’heureux royaume agrarien des Bourbons. La “paresse” du Sud ne fut qu’une réaction de défense légitime des locaux contre les “carpet baggers” du Nord, pour faire un parallèle avec la guerre civile états-unienne.

  3. Je me souviens qu’en février 2004, le leader de la Ligue du Nord (Umberto Bossi) avait critiqué le Pape Jean-Paul II, en lui reprochant de n’être pas aussi pauvre que Saint François d’Assise (pour un politicard payé des mil et des cents par le contribuable, c’est un peu fort de café !)… Quelques jours plus tard, le 11 mars précisément, Bossi était victime d’un accident vasculaire cérébral.
    La Ligue du Nord se fait une spécialité de vomir sur l’Eglise et sur le Pape à la moindre occasion. C’est à se demander si ces gens-là n’auraient pas des gênes rad-soc dans leurs chromosomes ???
    http://books.google.fr/books?id=9bvsGPdwjvUC&pg=PA28&lpg=PA28&dq=umberto+bossi+2004+pape&source=bl&ots=XADc7vTM6r&sig=7k3L3FwdSO8t8G8BTvI2fQtRrnQ&hl=fr&ei=2h2cSqe6KtiMjAfUjojcDQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=7#v=onepage&q=umberto%20bossi%202004%20pape&f=false

  4. Je crois que Bossi est issu du parti communiste.
    Le mépris des “nordistes” pour le sud a quelque chose d’agaçant et de ridicule.
    Cela dit, les droits de l’homme restent les droits de l’homme.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services