Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Liban

Israël commet-il une “erreur stratégique” ?

Le site conservateur américain NRO publie, bien qu’il soutienne l’opération Israël au Liban, un article de la spécialiste Meyrav Wurmser (co-fondatrice du MEMRI) qui parle, elle, d’ "erreur stratégique". Son principal reproche : l’opération risque fort de renforcer les ennemis d’Israël et de n’affaiblir que le Liban.

Personne ne désire la destruction de ce gouvernement libanais plus que l’Iran et la Syrie, qui voudraient exercer à nouveau directement leur contrôle et leur oppression. En menant une action qui pourrait facilement tuer le gouvernement otage du Liban, Israël risque de livrer à la Syrie, à l’Ira[n] et au Hezbollah une victoire stratégique collective que les trois n’auraient jamais pu obtenir seuls.

L’auteur rappelle les fruits amers de l’opération "Raisins de la Colère" il y a dix ans, en partie prémonitoire de celle en cours :

[L’opération] s’était conclue par un cessez-le-feu qui officialisait et codifiait la présence du Hezbollah dans la région, accordant par là un degré de légitimité à cette organisation terroriste. Deuxièmement, l’opération, au cours de laquelle 118 civils libanais ont été tués, était moralement douteuse parce qu’elle tombait dans le piège de la tactique du Hezbollah de se servir de civils comme boucliers humains. Troisièmement, elle était profondément viciée stratégiquement parce qu’au lieu de délégitimer le Hezbollah dans la politique libanaise et de creuser les failles entre le Hezbollah et les différentes communautés libanaises, elle a poussé ces communautés désespérées à chercher une protection à ceux qui pouvaient la lui accorder, à savoir le Hezbollah, la Syrie et l’Iran. […]

Si Israël n’a pas appris les leçons des Raisins de la Colère, il pourrait répéter toutes ces erreurs et échouer tant dans la protection de sa frontière que dans la conservation de son prestige moral.

Henri Védas

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

3 commentaires

  1. Au-delà de la stratégie, il y a certainement une méta-stratégie, dans laquelle l’installation d’un mouvement terroriste aux portes d’Israël permettait de maintenir une légitimité à l’action belliqueuse permanente… On peut même imaginer un plan encore plus diabolique, mais nous savons tous qu’il n’y a pas de complot, non ?

  2. Israel a toujours tort de se défendre.
    Pour beaucoup, un bon juif est un juif qui ne se defend pas… Malheureusement, on sait ce que cela a donné il y a quelques années.

  3. Drôle de reproche à faire à Mme Wurmser, Montjoie !
    Je ferme les commentaires sur ce post, car aucun blogueur ne sera disponible ce soir pour les surveiller.

Les commentaires sont fermés pour cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!