Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Israël aime le Pape, n’en déplaise à l’Occident

On sait combien la presse occidentale a remonté l'opinion publique contre le Pape en servant le "cocktail anti-Benoiît XVI" (en bas de ce post). En Israël, la situation est à cent lieux de ce comportement de renégat :

"Le recueillement du pape allemand a surmonté la plupart des réticences suscitées par son passé.

La
visite de Yad Vashem par Benoît XVI, au Mémorial de l'Holocauste à
Jérusalem, devait être le moment le plus lourd de symboles de la visite
papale. Elle a finalement montré à quel point les relations entre
l'Église catholique et les Juifs étaient apaisées.

Un pape allemand ? «Je ne le vois pas en fonction de sa nationalité. Je
le vois comme le chef des Églises catholiques et je lui présente tout
le respect qu'il mérite
», dit Edward Mosberg, un rescapé de
l'Holocauste qu'a rencontré lundi Benoît XVI. «Il n'y a rien de
compliqué dans sa visite. Le Pape représente l'Église. Je représente
mon peuple. Nous nous serrons la main
», affirme Dan Landesberg, un
autre rescapé (…)

Les quatre ministres israéliens du parti ultra-orthodoxe séfarade Shass
ont tout de même boycotté lundi la réception de Benoît XVI chez le
président Shimon Pérès (…) Mais ces voix sont restées relativement isolées (…)

«Il a servi dans l'armée allemande, mais finalement, cela importe peu»,
assure Gabriel Bach, ancien procureur du procès Eichmann, qui assistait
lundi à la cérémonie de Yad Vashem. «Il était jeune, c'était
obligatoire en Allemagne à l'époque. Il n'était pas volontaire, il n'a
pas commis de crime. Tout ça, c'est du passé. Il est le Pape, un point
c'est tout.
C'est le représentant de l'Église, c'est d'ailleurs pour ça
qu'il prend un autre nom.» (…)

Les contentieux historiques les plus lourds entre l'Église catholique et les Juifs ont été presque tous levés".

Lahire

Partager cet article

3 commentaires

  1. En attendant, les juifs accusent Pie XII d’avoir été silencieux face à « l’Holocauste », ce qui est absolument faux.

  2. je viens de voir à l’instant sur la « 5 » une émission où on nous reparle , je cite « du silence assourdissant de Pie XII » pendant la guerre à propos des juifs.
    C’est réellement intolérable

  3. Le Pape n’est pas allemand, il est bavarois. Les Bavarois reçoivent comme une insulte qu’on les qualifie d’Allemands. Ils n’aiment pas les allemands qu’ils surnomment les « Prussiens », ces derniers étant d’ailleurs protestants et républicains, à l’inverse des Bavarois qui sont tous catholiques et monarchistes, ce que je tiens d’un professeur bavarois.
    Docn dire que Benoît XVI est allemand est une aberration. Je vous rappelle que la Bavière, il n’y a pas si longtemps, était une royauté indépendante et libre, et qu’elle en a la nostalgie.

Publier une réponse