Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Invective d’un cardinal contre le laïcisme larvé

En le 1er dimanche de Carême, le cardinal Marc Ouellet, archevêque de Québec, s'en est pris au laïcisme, qui sévit violemment au Québec en cherchant à supprimer la férie du dimanche, de Noël et du Vendredi Saint.

Paroles d'un prélat de notre Église :

Cmo "le Ministère de l’Éducation vient de décider unilatéralement d’abroger l’article 19 du Régime pédagogique, qui contient la liste des congés obligatoires, dont les samedis et les dimanches, le jour de Noël et le Vendredi saint. L’école sera désormais possible sept jours sur sept. Cette nouveauté prétend accommoder le rattrapage scolaire pour les communautés juives et pour d’autres fins, semble-t-il, que la ministre ne réussit pas à justifier face à la grande majorité.
Je fais remarquer que cette énième réforme en éducation ajoute un obstacle supplémentaire au respect du dimanche, un symbole identitaire québécois plus important que le crucifix à l’Assemblée nationale. C’est pourquoi je proteste au nom de l'Église catholique et je demande à l’État de révoquer cette décision qui va à l’encontre des valeurs de la société civile. Le rôle de l’État n’est pas d’imposer des valeurs, mais plutôt de respecter les valeurs de la société civile pluraliste en lui offrant un encadrement souple et respectueux.

Quant au gâchis qui résulte des multiples réformes de l’éducation pour en écarter la religion, je constate tristement qu’un certain refus global de notre identité catholique conduit de plus en plus à un fouillis global en éducation. Les sous-produits sont bien connus : couples fragiles, familles éclatées, avortements massifs, bientôt l’euthanasie, suicides à un taux effarant, décrochage scolaire évidemment, travail sept jours sur sept, etc., etc. Vive le Québec libre de la religion!
N’avons-nous pas besoin d’un bon carême de conversion et de retour à Dieu? Le Québec ne mérite-t-il pas mieux au plan religieux? Il est à l’avant-garde en tant de domaines… Il excelle en sport, en art, en solidarité et en soins de santé malgré tout. Mais ça va mal en éducation à tous les niveaux et les nouvelles générations auraient avantage à être mieux servies au plan religieux pour découvrir un sens global à la vie.

Je partage l’inquiétude et la surprise de la population face à la décision gouvernementale de supprimer les congés du dimanche, de Noël et du Vendredi saint. Cette décision m’apparaît abusive et révélatrice d’une politique laïciste qui élimine les symboles religieux de la place publique. Je m’y oppose non seulement pour des motifs religieux, mais aussi pour protéger la famille et lui laisser sa liberté d’action le dimanche".

Partager cet article

8 commentaires

  1. Plus efficace encore serait de mettre en place un boycott de toutes les entreprises qui supportent le laïcisme et d’une manière générale toutes les lois anti-chrétiennes.
    Les catholiques et les chrétiens font preuve d’une naïveté criminelle quant à l’usage de leur argent.

  2. Le Québec s’oppose de plus en plus à la loi naturelle et à l’enseignement chrétien sur le sujet : déjà, en novembre 2007, des membres du gouvernement de la province s’en étaient pris à Mgr Ouellet, exigeant qu’il renie ses convictions quant à l’homosexualité ! Le combat contre le dimanche férié est essentiel si on veut réduire l’influence du christianisme, notamment sur les sujets de société comme la bioéthique et, plus généralement, le respect de la dignité humaine… Et le gouvernement du Québec ne peut l’ignorer !

  3. Cela fait penser aux semaines de dix jours de la triste révolution française.

  4. Je ne suis pas Quebecois,Mais je suis entièrement en accord avec le Cardinal Ouellet, Je vois cette guerre ouverte envers la religion Catholique, elle est partout,mais je dois dire que le Québec est en tête de ligne dans cette guerre. Je connnaît bien des personnes, famille /amis du Quebec qui sont surpris de voir le Quebec aller dans cette voie.

  5. Dans la foulée, il faudrait aussi abolir le calendrier chrétien. Pourquoi le comptage des années devrait-il faire référence à la naissance d’un personnage de la religion chrétienne ? Etant donné l’intérêt humanitaire d’accélérer le métissage culturel, je propose que chacun utilise le calendrier qui lui plaît. D’ailleurs, il ne serait que juste que chacun puisse utiliser aussi sa propre langue, ou s’en inventer une à son goût. Pourquoi devrait-on être obligé de dire des choses que les autres puissent comprendre ? … A bas le totalitarisme ! Chacun pour soi, et le Néant pour tous !

  6. Bravo, Monseigneur! Je suis fier d’avoir un évêque comme lui, qui n’a pas peur de dire sa foi au milieu d’un monde égaré dans les méandres de l’athéisme et du matérialisme!

  7. Revenons au décadaire, à Pluviose, Ventose, Primavera et je ne sais quoi, et éliminons tous les jours fériés religieux.
    Parions que nos cousins canadiens n’en verront même pas le ridicule.

  8. Le cardinal se réveille bien tard.
    N’est-ce pas dans la ligne de la liberté religieuse que prône l’Eglise catho-réformée?
    N’est pas dans la ligne de tous ces concordats renégociés, de l’abandon de la notion de religion d’Etat ?
    Alors que Monsieur le Cardinal accepte les effets puisqu’il révère la cause !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]