Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Intox de Frédéric Martel : la face publique du pseudo-journalisme

Intox de Frédéric Martel : la face publique du pseudo-journalisme

J’avais constaté quelques incohérences et exagérations dans le dossier de Frédéric Martel sur le cardinal Barbarin. Mais en fait, c’est un véritable festival. Sur Twitter, Natalia Trouiller décortique la pseudo-enquête de Frédéric Martel contre le cardinal Barbarin. Les approximations, erreurs, exagérations de cette enquête soi-disant fouillée sont tellement nombreuses que, in fine, on finit par se demander ce qu’il y a de vrai dans l’article de l’Obs. Selon Natalia Trouiller,

Il y a une victime dans le dossier de l’Obs consacré au cardinal Barbarin cette semaine: le journalisme. Des mauvais papiers, ça arrive, et c’est pas toujours la faute des journalistes qui bossent comme ils peuvent avec les (maigres) moyens qu’on leur donne.

Dès les premières lignes, Martel décrit une pièce de l’archevêché: la “chambre Tintin”. Et il nous avertit: attention, “c’est un secret”. N’importe quel visiteur de l’archevêché aura souri en lisant ces lignes. Cette pièce est si peu secrète que le Romain de l’article n’était pas seul avec le cardinal quand il l’a visitée, il y avait aussi une famille de passage. En fait, tous les journalistes qui ont été à l’archevêché la connaissent. Tenez, Match a même fait des photos en 2008.

Continuons.

“Le Tout-Lyon bruisse sans avoir la moindre preuve : cléricalisme ? Lepénisme ? Franc-maçonnerie ? Opus Dei ? Homosexualité refoulée ? Aucune de ces supputations n’a jamais été prouvée”.

Cette phrase est un chef-d’oeuvre de puterie. Voyez le procédé: 1/ Y’a plein de rumeurs sans preuves 2/ Mots-qui-font-crès-crès-peur-même-s’ils-sont-incompatibles (allô, l’amicale des francs-macs de l’Opus Dei?) 3/ Mais je le répète, il n’y a aucune preuve, hein, VRAIMENT. Alors fact-checkons. “L’extrême-droite d’abord”, comme l’écrit Martel. Devinette: quel est le seul évêque français à avoir nommément et expressément appelé à voter contre Marine Le Pen en 2017? Réponse ici Voilà pour le cardinal “national catholique”.

Martel ajoute que le cardinal a célébré la messe de clôture d’Ichtus le 13 octobre dernier (c’est vrai), et que la candidate de l’extrême droite à la mairie de Lyon y assistait. (ce qui en soi ne veut pas dire grand chose). N’écoutant que mon courage, je vérifiai aussitôt: intox.

Martel y a entendu le cardinal dire des drôles de trucs. “Barbarin affirme qu’il a été « condamné à mort » pour avoir placé la Bible au-dessus de la loi française”, assène-t-il. Forcément, on pense que le cardinal imagine que le procès qui lui est fait pour non-dénonciation de crimes est assimilé par lui à un complot. En fait il parle de débat intellectuel, et de façon un peu plus nuancée (“si je puis dire”). Voici l’extrait. Pour le reste, Guillaume de Premare mettra en ligne la conférence. Vous vous ferez votre idée. Sur le “1er pédophile de France”. Oui, Barbarin est devenu par un glissement insensé, le symbole de la pédophilie. Les articles sur le cardinal tiennent une étagère. Les articles sur Preynat, quelques feuilles. Combien de tweets de ce genre dans les entrailles de twitter?

Le délire sur Cap 2011. Sous la plume de Martel, ça devient un moyen de faire de Fourvière une machine à cash. En fait, c’était le plan pour diviser par 2 le patrimoine immobilier du diocèse, devenu inutilement lourd et coûteux.

Sur les ambitions pontificales de Barbarin, n’importe quel proche pleure de rire. N’importe quel vaticaniste aussi. Il a été une fois président de la commission santé de la CEF, quand il était évêque de Moulins il y a 20 ans. On sent le mec qui a les dents qui rayent le parquet.

Passons à la réécriture de l’histoire de la Manif pour Tous. Avec pour seule témoin Frigide (lol). Elle commence: “Le centre de tout, c’était Lyon”. Et c’est le seul truc vrai qui sort de sa bouche. Accrochez-vous, cascade d’approximations et de n’importe quoi.

A la réunion de St Sulpice, il n’y a pas Bénédicte Louis (pas universitaire mais assistante sociale, mais maintenant on l’appelle pour la féliciter toutes les 5 mn, on rigole bien), et elle est tout sauf intime de Barbarin (là aussi réservoir inépuisable de blagues en vue). Anne Lorne se voit propulsée fondatrice des 2 branches antagonistes issues de LMPT: les doux pacifistes des Veilleurs et les activistes révolutionnaires du Printemps Français, ET EN MÊME TEMPS de l’émanation LR du mouvement, Sens Commun. A mon avis, elle aussi voulait être pape.

En fait c’est association Cosette et Gavroche qui a décidé de faire une manif à Lyon le 17 novembre. Anne Lorne n’a JAMAIS rencontré le cardinal à cette période. On ne prenait aucun ordre à Paris non plus. Et ça, ça rendait Frigide folle de rage. On recevait de ces coups de fils délirants dont elle a le secret et dont peuvent témoigner tous ceux qui l’ont fréquentée. Tu éteins ton portable la nuit pour éviter ses hurlements à 3h du mat? Elle t’appelle sur ton fixe.

La suite est croquignolesque. J’apprends que je suis “une grande figure de la Manif pour tous” (merci ?) et que je suis “directement reliée au cardinal” puisque en tant qu'”ancienne journaliste”, je “dirige la comm de l’archevêché et [m]’active, en cachette, pour la Manif”. Et là je chois successivement dans plusieurs abîmes de perplexité. 1/ Je suis une grande figure de LMPT, donc hyper célèbre, genre la bouchère me dit oh mais vous êtes la fameuse figure de LMPT toussa, ou je m’active en secret, ce qui est complexe quand on est une grande figure? 2/ En fait à l’hiver 2012 j’étais pas ancienne journaliste, j’étais journaliste. Je ne connaissais pas le cardinal. Je bossais à RCF national et je pigeais à LaVie, et je tenais un blog où mes sympathies pro-LMPT n’étaient pas vraiment un secret.

J’ai pris mes fonctions de responsable communication du diocèse de Lyon début août 2013, la loi sur le mariage pour tous avait été votée en mai. Autre chose? Par contre, oui, je connaissais Pierre Durieux. Un bon copain. Mais l’imaginer me donner des ordres… C’est peut-être le plus drôle.·Si Martel s’était donné la peine de rencontrer 2mn Béné Louis, Anne Lorne ou moi, jamais il n’aurait pu écrire qu’on recevait des ordres. C’est lunaire. Un jour mon mari a appelé le cardinal pour essayer de m’empêcher de partir en Irak assez sérieusement malade. Un indice: raté.

On apprend ensuite que Martel est « en mesure d’affirmer que Barbarin a connu Preynat dès 1991 : il fut envoyé en mission par le diocèse de Créteil, dont il dépendait, pour rencontrer des prêtres dans la basilique de Paray-le-Monial, en Saône-et-Loire. “S’agissait-il de « prêtres à problèmes » ? En tout cas, l’un d’entre eux était Bernard Preynat, même s’il n’est pas établi à ce stade que Barbarin ait été informé, alors, des abus sexuels de ce dernier. » Alors là, effectivement, TOUT S’ÉCLAIRE. Se croiser dans une rencontre de prêtres à Paray-le-Monial, c’est un peu comme si on disait que Nicolas Sarkozy était au même concert de Johnny que Marc Dutroux au Stade de France mais que rien ne permet d’affirmer que l’ex-président savait pour le criminel pédophile.

Arrive le passage sur ses relations avec le fondateur des frères de St Jean. Martel écrit :

« Exalté dans son homélie, il n’hésite pas à prendre l’engagement de la canonisation future de « Marie-Do ».

Heuuuu… Non. Dans son homélie, il parle de st Dominique. Le mec du 13e siècle. Voici le texte :

« Sa bulle de canonisation nous présente saint Dominique non pas comme un moine ou un apôtre, mais comme un vir evangelicus. En cela, il suit le Christ. Il ne s’agit pas de savoir s’il est contemplatif ou actif, puisque le Christ était les deux à la fois »

Passons au morceau de bravoure : les frères Quettier. Benoit aurait été viré parce que hétéro (c’est lui qui le dit dans l’article) au terme d’un harcèlement « moral et sexuel », même s’il « dément clairement toute agression sexuelle ». Alors qu’a-t-il subi ? La liste est lourde.

  • Il a été tutoyé (comme à peu près tout le monde)
  • Il a été invité à dîner, des fois tard
  • Le cardinal lui a posé des questions sur sa vie sexuelle

Et Martel de sortir les violons :

« Du point de vue du droit du travail, l’affaire ne sera sans doute jamais jugée, car elle est prescrite ».

Phrase qui met en PLS tous les avocats de France. C’est faux. Il y a bien eu décision des prudhommes. La voici. B. Quettier a été débouté.

Vous remarquerez que de harcèlement sexuel, il n’est nulle part fait mention. L’affaire est donc renvoyée au TGI est B. Quettier retire sa plainte.

L’autre Quettier, Romain, abonde dans le sens de son frère. Martel écrit :

« Romain, choqué par ce qui est arrivé à son frère, est resté quelque temps diacre, avant de démissionner à son tour sans jamais devenir prêtre ».

Re-heuuuuuu. En fait, par décision du tribunal ecclésiastique de Lyon du 21 mars 2013, il a été renvoyé de l’état diaconal pour avoir intenté mariage malgré son engagement au célibat.

Quant à Dominique Nora, Rédacteur en chef de l’Obs, il vous reste une seule chose à faire avec le dossier de Martel : une copie en platine, à déposer au musée des poids et mesure comme le mètre étalon du maljournalisme.

Après le procès en appel du cardinal, ses avocats pourront se faire un plaisir de mettre L’Obs devant les tribunaux.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services