Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Valeurs chrétiennes : Famille

Interdire ou sanctionner les familles nombreuses. Une idée anglaise?

Pas seulement, tant la portée de cette idée est intrinsèquement pervers et tournée contre la famille en général.  De Jeanne Smits :

"Louise Casey, responsable d’une agence publique britannique chargée de suivre les familles à problèmes à la suite des émeutes de Londres, a proposé que l’on sanctionne les mères de famille nombreuse si elles retombent enceintes. Elle plaide pour une « ingérence » de l’Etat, qui devrait selon elle faire comprendre à ces femmes qu’elles sont irresponsables et devraient « avoir honte » des dégâts qu’elles causent au sein de la société en ayant « trop d’enfants », rapporte Thaddeus Baklinski, sur LifeSite.

« Il y a plein de gens qui ont des familles nombreuses et qui fonctionnent incroyablement bien, et bonne chance à eux, ça doit être génial. Le problème en ce qui me concerne, pour les familles que j’ai rencontrées, c’est que ce ne sont pas des familles géniales qui fonctionnent », a-t-elle déclaré. Et d’expliquer que sur les 120.000 familles en dysfonctionnement identifiées par son agence – et qui coûtent 9 milliards de livres par an au contribuable, un cinquième a plus de cinq enfants. Ce serait donc aux mères de prendre leurs responsabilités en arrêtant de tomber enceintes".
Vous noterez que lâchement n'est évoquée dans ce tissu d'inepties que la mère de famille qui serait seule responsable de ses grossesses. Rien sur le chef de famille, le père. sur l'entrisme de l'Etat et la déconsidération du Père, on est exactement à l'opposé de ce qu'enseigne l'Eglise.
Dans un premier temps sur les droits de la famille et sur le rôle de l'Etat, soutien des familles :
"En même temps grandit la conscience de l’éminente dignité de la personne humaine, supérieure à toutes choses et dont les droits et les devoirs sont universels et inviolables. Il faut donc rendre accessible à l’homme tout ce dont il a besoin pour mener une vie vraiment humaine, par exemple : nourriture, vêtement, habitat, droit de choisir librement son état de vie et de fonder une famille, droit à l’éducation, au travail, à la réputation, au respect, à une information convenable, droit d’agir selon la droite règle de sa conscience, droit à la sauvegarde de la vie privée et à une juste liberté, y compris en matière religieuse (…)
Que le pouvoir civil considère comme un devoir sacré de reconnaître leur véritable nature, de les protéger et de les faire progresser, de défendre la moralité publique et de favoriser la prospérité des foyers. Il faut garantir le droit de procréation des parents et le droit d’élever leurs enfants au sein de la famille. Une législation prévoyante et des initiatives variées doivent également défendre et procurer l’aide qui convient à ceux qui, par malheur, sont privés d’une famille" (Gaudium et spes).
Dans un second temps sur la primauté du père et de la famille sur la société civile :
"Aussi bien que la société civile, la famille, comme Nous l'avons dit plus haut, est une société proprement dite, avec son autorité propre qui est l'autorité paternelle. C'est pourquoi, toujours sans doute dans la sphère que lui détermine sa fin immédiate, elle jouit, pour le choix et l'usage de tout ce qu'exigent sa conservation et l'exercice d'une juste indépendance, de droits au moins égaux à ceux de la société civile. Au moins égaux, disons-Nous, car la société domestique a sur la société civile une priorité logique et une priorité réelle, auxquelles participent nécessairement ses droits et ses devoirs.
Si les citoyens, si les familles entrant dans la société humaine y trouvaient, au lieu d'un soutien, un obstacle, au lieu d'une protection, une diminution de leurs droits, la société serait plutôt à rejeter qu'à rechercher.

C'est une erreur grave et funeste de vouloir que le pouvoir civil pénètre à sa guise jusque dans le sanctuaire de la famille" (Rerum Novarum).

Partager cet article

3 commentaires

  1. Réagissez : pour valoriser nos familles nombreuses, ne laissez pas tomber aux oubliettes la médaille de la famille, dussent votre humilité et votre discrétion en souffrir… Si personne ne se sert de cette possibilité, ça sera supprimé, comme le reste !
    Un lien :
    http://vosdroits.service-public.fr/F2124.xhtml#N100EC
    Démarches en mairie hyper faciles, surtout si vous avez téléchargé, imprimé et rempli les formulaires chez vous. En une demi-heure, c’est fait !

  2. Question incongrue : parmi ces 120.000 familles en dysfonctionnement et ayant beaucoup d’enfants, combien sont musulmanes ou issus de la civilisation musulmane ?
    Je suis probablement stupide…

  3. Ben alors, et la parité ?
    Signé: un féministe depuis 5 minutes

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]