Interdiction d’enseigner la doctrine chrétienne sur l’homosexualité

Dans le territoire de Yukon à l'ouest du Canada. Par une lettre ouverte envoyée le 19 mars à l’évêque local, Mgr Gary
Gordon, Scott Kent, ministre de l'éducation nationale, a explicitement ordonné que cet enseignement ne soit
plus donné.

16 réflexions au sujet de « Interdiction d’enseigner la doctrine chrétienne sur l’homosexualité »

  1. Dritani

    Il faut qu’ils se méfient tous ces petits vaniteux (ministres, premiers ministres, présidents, hommes et femmes de pouvoir) lorsqu’ils enfreignent la loi de Dieu.
    Il faut aussi qu’ils se souviennent qu’ils ont été pesés dans la balance et qu’ils ont été trouvés légers (Daniel, 5 : 25-27 Voici l’écriture qui a été tracée : MENE, MENE, THEQEL OUPHARSIN. Et voici la signification de ces mots : Mené (compté) : Dieu a compté ton règne et y a mis fin. Théqel (pesé) : tu as été pesé dans les balances et trouvé léger.).

  2. Nabulione

    Les catholiques du Yukon n’ont pas d’autres choix que de se retirer desdites écoles.
    Plus exactement, les écoles catholiques DOIVENT renoncer aux fonds publics et PERSEVERER dans leur enseignement !
    Bien entendu, le mieux serait de fonder un parti anti-gender avec d’autres chrétiens ou d’autres minorités.
    A priori, la liberté de l’enseignement existe encore au Canada. Les écoles confessionnelles doivent refuser l’immixtion des autorités corrompues.

  3. Exupéry

    Le grand “ralliement” au monde se recommandant desdites “lumières” antichrétiennes – ralliement souhaité par certains catholiques de bonne volonté, mais dont l’irénisme va jusqu’au déni de réalité – trouve ici son terme.
    Persévérer dans les compromis “tièdes”, deviendrait une coupable compromission au regard de l’Évangile.
    Le temps de la tiédeur, c’est fini, il faut choisir. Le choix, c’est maintenant!

  4. esprit libre

    La passivité, la tiédeur, l’inertie conduisent à accepter l’inacceptable ou à le subir.
    Nous avons compris en France qu’il fallait se battre et ne rien céder car nous savons que nous n’avons pas le choix : tout suivra, tout sera démantelé, perverti, abîmé.
    Il faut tenir jusqu’à inverser le sens actuel qui précipite nos sociétés occidentales malades.

  5. mamie10

    Incroyable de voir comme ils commencent par interdire l’enseignement moral catholique dans les écoles catholiques dans un territoire très lointain du Canada. La plupart des canadiens eux-mêmes n’ont même pas conscience qu’il existe là-bas un ministère de l’éducation, des écoles catholiques etc. Mais, ce qu’il y a de bien, c’est que je suppose que la Conférence des évêques du Canada va réagir et, du coup, rendre la chose plus visible.

Laisser un commentaire