Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Interdiction de la bataille de polochon dans un lycée militaire

La bataille de polochons du lycée naval à Brest oppose traditionnellement les lycéens aux élèves de classes préparatoires. Elle a lieu peu avant la fin de l'année scolaire, alors qu'approchent le bac pour les élèves de terminale, et les concours d'officier des armées pour les élèves de prépa. Un ancien du lycée indique :

"Les BP ont toujours existé. Tout commence par une alerte incendie, lancée dans l'internat des garçons. On va ensuite chercher les filles, puis tout le monde se retrouve dans le grand hall Tourville avec son oreiller".

Cette année, la direction de l'établissement a interdit cette coutume. Mais cela n'a pas empêché les élèves de perpétuer la tradition le jeudi soir précédant les vacances de Pâques. En conséquence, 37 élèves de classes préparatoires ont écopé d'un renvoi, allant de deux jours à une semaine, dans leurs familles.

Partager cet article

22 commentaires

  1. Pendant ce temps, dans les hôpitaux de France, on continue de tuer des bébés et d’achever des « malades ».
    Tout va très bien madame la Marquise…
    Sainte Mère, priez pour eux et pour nous !

  2. Y ayant passé quelques années, je peux vous assurer que ces BP ont toujours été interdites… et se sont toujours faites à la barbe de la strasse… jusqu’à ce qu’elle arrive, et qu’il y a toujours eu des punis.
    Cela fait partie du jeu.
    D’ailleurs, heureusement que c’est, mine de rien, violent et dangereux ! Mais heureusement aussi que ça se perpétue car cela fait partie de la tradition ;-^)

  3. et aussi ils ont interdit l’esclavage et la traite des noirs…
    pas un mot sur un danger hautement plus pernicieux, et surtout, à la portée de tous. À savoir: la porno circule librement sur le net.

  4. Raz le bol…Bientôt on va interdire de bouger le petit doigt !

  5. J’en profite pour dire ici que je n’ai toujours pas retrouvé mon polochon.

  6. Très bel exemple d' »humanisme ».
    Sans doute encore un exemple calamiteux du principe de précaution!
    Mais non, j’y pense, c’est juste une mesure économique pour préserver les oreillers.
    Que voulez-vous? On est dirigés par des petits chefs comptables.

  7. Et dire que ce sont ces gens qui en cas de guerre prendront les armes pour la Patrie.
    Imaginez cela dans la Légion Etrangère…

  8. Les batailles de polochons sont interdites depuis des années, voire depuis toujours. D’ailleurs, presque tout leur intérêt réside là !!
    Vraiment, pas de quoi faire des articles dans le Monde ou dans le Salon Beige pour de tels non-événements, comme le dit le Commandant du CIN. Oh oui, que de souvenirs de batailles de polochons à deux dans le Grand Hall, car personne n’osait braver la Strass… Avec le risque en effet d’écoper de privations de vacances ou de renvois temporaires.
    Et les privations de sorties pour des batailles d’eau. Etc…
    Allez d’ailleurs chercher des souvenirs du KeuNeu dès sa fondation, et vous verrez l’image que les Collégiens avaient auprès des Elèves-Officiers voisins !…
    Alors, n’exagérons pas.
    Cela fait partie des règles du jeu depuis toujours. Et dans tous les Lycées militaires.
    La seule différence que je vois, c’est que l’on va aujourd’hui « dans le bon sens du politiquement correct », en allant chercher les filles, qui auparavant étaient soigneusement gardées à l’écart !

  9. il faut lire Jacobin évidemment

  10. idem au lycée militaire d’Aix; avec 2 jours de renvoi à la clé !

  11. il aurait mieux valu pour eux mettre le feu à une salle de cours, les subventions et les cellules d’aide psychologiques auraient plu sur brest.

  12. Je me souviens de Saint-Cyr l’Ecole – 1988, ça dépotait ! et les batailles contre les élèves du lycée Mansard, notre voisin …
    A défaut de bagarres de rues, ça défoulait !

  13. Enfin un lycée qui veut faire respecter la discipline, c’est rassurant !

  14. La vérité,c’est que l’armée n’a plus que des polochons pour nous défendre.Faut économiser cette arme de distraction massive…Sceugneugneu

  15. Faut-il s’offusquer parce que des élèves ont été renvoyés pour avoir été contre une interdiction de leurs supérieurs ? Surtout que ce renvoi n’est pas définitif, mais temporaire….

  16. Ce qui change, ce n’est pas que ce soit interdit, c’est le foin qu’en font les journaleux.
    Vouloir assimiler cette tradition bien gentille à une forme de bizutage est idiot.
    Il est tradi que les élèves chahutent et il est tradi aussi que les autorités sévissent dans une juste mesure. Si, en réaction à ces chahuts, il devait y avoir des exclusions définitives ou des sanctions susceptibles de porter préjudice à l’avenir des élèves, là, ce serait inquiétant….

  17. Heuuuu, de mon côté, j’ai plus le souvenir , vespéral et nocturne, d’avoir arpenté le hall Tourville en marche « en canard » A/O la Strasse pour avoir monté l’assaut des supras à la lance de 45 (branchée merci!).
    Je n’ai pas le souvenir de m’être battu (pardon, diverti) ailleurs que dans les coursives (le Hall offrant peu de points d’appui et d’itinéraires de repli naturels).
    Cordialement
    C+

  18. Bon sang !!!!!
    Je l’ai échappé belle !!!!!!
    J’aurais pu être renvoyé une bonne trentaine de fois dans ma jeunesse !

  19. Il n’y a que deux choses à dire : APLS et sopo la =>strass<= !! 😉 Ne plaignons pas les 37 élèves, ils vont faire figurer ça sur leur bande patro, ce sera mytho !

  20. Oui, les BP ont toujours été interdites, mais de là à dégager une quarantaine de Flottards pendant leur période de révision des oraux (pour les Khûbbes, bien entendu), c’est très con mais pas très étonnant. APLS!

  21. Puisque les batailles de polochon sont interdites à l’armée, il faudra trouver d’autres manières de jouer plus légalement :
    – Compétition de scrabble
    – Concours de ping-pong
    – Jeux d’échecs ou de poker…
    La hiérarchie ne dira plus rien et verra que les jeunes militaires apprennent les régles de disciplines telles que les enseigne les jeux de société.
    Le polochon appartiendra désormais au passé.
    Passons à des choses sérieuses…

  22. c’est sans doute à cause des allergies aux plumes…Il doit y avoir une bonne raison.

Publier une réponse