Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Instruction publique : vers une Xième réforme?

L'objectif de ce nouveau rapport de la nouvelle mission d'information de l'Assemblée nationale est clair : il faut défaire ce qui a été fait en 2008 (pas 1958 ni 1982, non : 2008 écrirais-je en plagiant Michel). L'effet recherché : rendre le temps de travail au primaire plus ergonomique, plus pédagogique, plus adapté, plus… et plus…

Les deux moyens préconisés (là, on va comprendre) : interdire la semaine des 4 jours et revenir à 4 jours et demi ou 5 jours d'école et réduire les vacances d'été de 3 semaines. voilà qui permettrait de couper la France en deux zones : les juilletistes et les aoûtiens.

Grandiose : la France va faire de grands pas en avant en reculant de deux ans.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

4 commentaires

  1. ma question: avec un programme scolaire de plus en plus allégé que va t-on enseigner aux enfants pendant les jours supplémentaires?

  2. La semaine de 5 jours envisagée est une semaine continue, qui préserve les intérêts des adultes (week-end de deux jours pour les familles recomposées, le tourisme, le shopping -c’est cohérent avec le travail du dimanche-) et aura réussi à défaire ce que les hussards noirs n’avaient pas touché: la césure de milieu de semaine, à la fois pour le repos des enfants et leur éventuelle éducation religieuse.
    Une journée de plus à bla-blater sur le “vivre ensemble”, l'”écocitoyenneté”, le “devenir élève”… mais moins de temps pour un réel travail de préparation de la classe pour les enseignants (il faut probablement prendre acte que la formation des maîtres ne sert qu’à une infime minorité).

  3. Ce qui m’inquiète vraiment, c’est que nous n’aurons pas un retour au samedi matin. C’est plutôt le mercredi matin qui sera dévolu à l’école…

  4. Enfin quelque chose de positif, fini la galère du que faire des enfants le mercredi, finis les nourrices, les centres aérés, les enfants seuls toute la journée pour les (un peu) plus grands, finis au moins en partie ces vancances d’été qui n’en finissent plus et où les parents s’arrachent les cheveux où envoyer les enfants afin qu’ils ne soient pas trop seuls trop longtemps avant les congés en commun (trois semaines généralement en moyenne). Tous les collègues autour de moi s’en réjouissent, et les enfants aussi, car cette coupure au milieu de la semaine cassait tout de même énormement le rythme, idem pour les vacances trop longues en été.
    Pour une fois, bravo.
    Pas de problème du cathé pour nous, c’est intégré dans la scolarité, il y a encore des sous-contrats de qualité ici et là.
    Mais certes, l’Education nationale devrait s’attaquer en priorité à la qualité de l’enseignement, afin que nous ne soyons pas toujours et encore obligés de payer en double – les taxes et la scolarité dans le privé.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!