Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Indignation publique samedi à Toulouse

Mgr Le Gall, Archevêque de Toulouse, désapprouve la pièce Golgota Picnic qui est donnée à Toulouse:

"En effet, le ton de la pièce, qui a suscité de fortes réprobations en Espagne, est résolument antichrétien et blasphématoire. Je me sens solidaire de l'indignation exprimée par de nombreuses personnes, et je partage la souffrance des chrétiens qui voient insulter notre foi ainsi que les valeurs qui nous tiennent le plus à cœur. […] Nous demandons à nos concitoyens de respecter aussi notre foi, ainsi que notre engagement dans la société, à côté de tout homme de bonne volonté."

Une manifestation est prévue le samedi 19 novembre, à 18h place de la Daurade à Toulouse.

Add : pour autant, l'archevêque de Toulouse désapprouve cette manifestation.

Sur cette affaire, on note le glissement sémantique effectué par La Croix : alors que l'archevêque écrit : "Nous tenons à préciser que ceux qui se présentent comme « étudiants catholiques de Toulouse »  et qui distribuent des tracts à la sortie des églises n’ont aucun mandat de notre part ; ils n’ont aucun lien avec la Pastorale étudiante de Toulouse", La Croix titre carrément "Les "étudiants catholiques de Toulouse" n'ont aucun lien avec l'Eglise". sic.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!