Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Incident d’Angers : deux gestes de pardon

Un chroniqueur de France Inter a demandé pardon à la petite fille d'Angers, laquelle va envoyer une lettre d'excuses à Christiane Taubira :

« C’est pour qui la banane ? C’est pour toi, pauvre petite conne ». Dans son billet du 1er novembre dernier sur France Inter, le chroniqueur François Morel n’y est pas allé de main morte à l’encontre de la fillette qui avait lancé un slogan absolument déplacé à l’égard de  Christiane Taubira, déclenchant un tsunami politico-médiatique.

Rappelons les faits : le 25 octobre dernier, lors d’une manifestation organisée par la « Manif Pour Tous » à l’occasion du passage, à Angers, de la garde des Sceaux, Christiane Taubira, une petite fille brandit la peau d’une banane, qu’une camarade vient de manger pour son goûter, en disant : « La guenon, mange ta banane ». Durant quelques secondes, les propos sont repris et scandés par un petit groupe d’enfants. Filmée puis diffusée une semaine plus tard, la scène crée l’indignation partout en France, jusque dans l’hémicycle. (…)

Mais hier matin, 15  novembre, (…) coup de théâtre et coup de chapeau : dans un nouveau billet sur France Inter, François Morel, qui a eu vent du ressenti des parents, s’est excusé : « Je te présente mes excuses. Accepte-les s’il te plait. Je suis allé loin en te traitant de petite conne à plusieurs reprises lors de ma chronique, il y a deux  semaines. Mais toi aussi, avoue que tu avais été loin en brandissant une banane devant le palais de justice d’Angers. Mais tu as onze ans et j’en ai  cinquante quatre (…) Tu es une enfant et je suis un adulte… »

Rapidement mis au courant, les parents, qui se disent « blessés par le véritable lynchage médiatique dont toute leur famille est l’objet et atterrés par l’ampleur disproportionnée prise par cette histoire » se sont montrés « touchés par ce billet, qui respecte et rassemble et met un frein à la surenchère ». « J’ai été émue qu’un journaliste puisse ainsi s’excuser. Il avait été fort, sans avoir en mains tous les éléments pour juger. Dans ses propos, on n’avait pas reconnu notre fille », réagit la mère de la fillette. Quant au papa, que la suite de ce second billet n’a pas ménagé, il fait la part des choses : Regrettant que le journaliste se permette de le juger à son tour sans le connaître davantage que sa fille,  il  salue toutefois « l’attitude de cet homme qui a le courage et l’humilité de faire amende honorable, jusqu’à présenter ses excuses ; et qui en sort grandi ».

Et en face, est-on prêt à s’excuser ? La famille, qui a vécu onze ans à l’étranger, dit « savoir ce que signifie être différent » et se présente  comme « tout sauf raciste ». « Notre fille n’a fait que répéter ce qu’elle a entendu dans les médias. Elle n’a pas réalisé ce qu’elle  disait et en tout  cas, elle n’a jamais eu l’intention de proférer des insultes racistes », affirment les parents, qui qualifient l’incident de « chahut de cour de récréation ».  Regrettant l’utilisation qui a été faite des propos de leur fille à l’encontre des valeurs qu’ils défendent, ils les condamnent cependant sans ambigüité : « Rien ne peut les justifier ». Ils affirment par ailleurs avoir toujours voulu apprendre à leur enfants à « développer leur liberté intérieure, et faire la distinction entre les idées et les personnes et à respecter  ces dernières. »
C’est pourquoi, peu après l’incident, ils ont demandé à leur fille si elle voulait écrire une lettre à la ministre pour lui pour présenter ses excuses. «  La lettre est prête depuis trois jours, confient-ils aujourd’hui à Aleteia. Nous attendions pour l’envoyer que la tempête qui s’est déchainée se calme un peu. Ce billet, qui va dans le sens de l’apaisement, nous incite à le faire ».

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

26 commentaires

  1. Est ce qu’on a quand même conscience qu’on est en train de devenir tous des grands malades mentaux ?
    Relisez ça en vous mettant à la place d’un individu lambda vivant à n’importe quelle autre époque que la nôtre. N’aurait-il pas l’impression de lire une histoire de cinglés enfermés à vie à Ste Anne ?

  2. Enfin deux bonnes nouvelles dans cette triste affaire.

  3. Encore une aberration contemporaine, même si le geste est bienvenu : c’est aux parents que le journaliste aurait dû présenter ses excuses, pas à l’enfant.
    Cela étant, j’apprends rétrospectivement qu’un Journaliste de la Voix de la France a insulté à plusieurs reprises à l’antenne une enfant de onze ans qu’il ne connaît pas, pour raisons politiques.
    On s’enfonce toujours plus bas.
    Je remarque que dans ses “excuses”, ce personnage se permet malgré tout de faire la leçon à l’enfant. Dans ma morale à moi, des excuses sont sans réserves, sinon ce ne sont pas des excuses. Raison de plus pour les faire aux parents, et non à l’enfant.
    Dans le même temps, des milliers “d’enfants” insultent, volent, agressent, violent et tuent ; non seulement personne ne leur demande d’excuses, mais la justice, dont Christiane Taubira est la ministre, leur trouve, à eux, toutes les excuses pour ne pas avoir à les punir.
    Seulement voilà, ce ne sont pas les mêmes enfants. Mais il est “raciste” de le faire remarquer.
    Voilà pourquoi il était tellement important, pour le gouvernement, de faire assaut d’indignation surjouée au sujet de ce “racisme” bananier.
    Pour faire oublier que la vraie question, le vrai scandale, c’est le laxisme dont fait preuve la “justice” à l’encontre des délinquants et des criminels, dont une part tout à fait disproportionnée n’est pas de race blanche.
    Comme si c’était un problème de singes et de bananes !…

  4. Frnaçois Morel n’a pas demandé pardon, il s’est simplement dédouané. Ce qu’il a dit en substance, c’est que son délire accusatoire contre une enfant s’explique et se justifie par la prétendue justesse de son “combat antiraciste”.
    Ayez des oreilles pour entendre, et ne soyez pas naïfs.
    On attend par ailleurs toujours les millions de lettres d’excuses personnelles de taubira aux Français, assorties de sa démission et de son départ de tout territoire français.

  5. Reste le fait qu’il est honteux qu’un “donneur de leçons” s’en soit pris d’une façon publique à une gamine de onze ans en la traitant de “petite conne”. Une radio publique ne peut pas tolérer pareil comportement de la part de ceux qu’elle héberge. La faute professionnelle est extrêmement grave. L’intéressé doit être chassé des ondes publiques. Qu’il se soit excusé. C’est bien de sa part. A France Inter maintenant d’assumer ce qui est de son ressort.

  6. Madame la Garde des Sceaux sera-t-elle capable de signer à la française » le clap de fin » de tout ce cinéma médiatique ? … CHRONO SVP !
    Miracle attendu pour mardi soir au plus tard !…

  7. Et taubira, elle s’est excusée d’avoir fait des doigts d’honneur à cette petite fille?
    Le pardon est….chrétien.
    [Ce n’est pas elle, mais ceux qui l’accompagnaient, me semble-t-il.
    L.T.]

  8. Un témoignage, dans la presse, a été peu relayé. Sauf dans quelques médias, pour le tourner en dérision. Celui, paru dans Le courrier de l’Ouest, des parents de la fameuse fillette angevine de 11 ans qui, en brandissant sa banane, a crié vers Christiane Taubira « La guenon, mange ta banane » “…………………..
    http://www.bvoltaire.fr/gabriellecluzel/lorsque-lantiracisme-sattaque-une-fillette-de-11-ans,41650
    Il faudrait passer à des sujets bien plus graves, sous peine de faire le jeu du gouvernement et de tous les antiracistes de pacotille.
    Ras le bol de Taubira qui n’a pas fait dans la dentelle en dénaturant le mariage et qui récolte ce qu’elle a semé.

  9. Allons, restons les pieds sur terre, on parle bien d’une ministre qui libère des milliers de criminels, tout en criminalisant l’opposition populaire?
    Et la, il faudrait, une fois de plus, se soumettre a leur terrorisme intellectuel ?
    S’excuser pour ne pas s’être mis a genoux devant l’idole tropicale?
    Quelle est la légitimité d’un pouvoir qui s’acharne sur un enfant?
    Soyons sérieux deux minutes, retrouvons un instinct de survie primitif, s’excuser pour un blasphème séculaire, et la prochaine fois, ils lâcheront les colonnes infernales sur les dissidents.

  10. “Celui qui met un frein à la fureur des flots sait aussi des méchants arrêter les complots”. Jean Racine.
    On se rappelle cependant de l’attitude dédaigneuse manifestée dans l’hémicycle par Mme Taubira à l’encontre des députés Jacob et Mariton entrre autres lors de la discussion de la loi “mariage pour tous et personne.

  11. Oui, ces excuses sont recevables, mais l’article laisse supposer que le père de cette fillette en prend plein les dents.
    Je suis moi même père de famille nombreuses.
    Faut-il donc rappeler que l’on n’est pas toujours responsables (pas dans le sens juridique du terme, bien entendu) des faits de ses enfants ?
    Madame TAUBIRA devrait le savoir, elle dont le fils a été emprisonné. J’ignore si elle a demandé, ELLE, à son fils d’écrire une lettre d’excuse à la victime. Je sais par contre qu’elle a voulu faire en sorte que la condamnation de son fils soit effacée de son casier.
    Alors, par pitié, pas de morale à deux balles, Madame TAUBIRA, vous qui méprisez les familles depuis votre accession au pouvoir de ce pays que vous avez tant honni
    Je me permets de mettre ci-dessous un lien vers un très bon article de Gabrielle Cluzel sur Boulevard Voltaire :
    http://www.bvoltaire.fr/gabriellecluzel/lorsque-lantiracisme-sattaque-une-fillette-de-11-ans,41650

  12. Cette histoire qui prend des dimensions dantesques montre à quel point les Français sont devenus fous.
    Violer, tuer, ce n’est pas trop grave.
    Dire certains mots, c’est quasiment passible de la peine de mort.
    Depuis 1 semaine, sans trêve, nuit et jour les médias nous racontent la même histoire de banane ! Tous à Ste Anne !

  13. Et pendant ce temps-là les petits musulmans du Caire continuent à jouer à la marelle en chantant cette “anodine” comptine : ” demain c’est jour de fête, les chrétiens seront nos chiens” (source Péroncel-Hugoz). Mais il serait évidemment ridicule de les traiter de “petits c…” pour cela.
    Il est vrai que pour la “Ripoublique” il n’y a pas d’innocence enfantine – du moins pour ceux qu’elle décrète ses ennemis”. Ainsi en 1792, une petite fille de l’âge de notre petite angevine fut exécutée avec comme motif “A sucé le lait aristocratique de sa mère !” Bel exemple de la stupidité criminelle le l’ost-racisme, mais il n’est pas dans les livres d’histoire de nos enfants !

  14. C’est un geste pas facile pour le journaliste.
    En un an de manifs, pas un carreau de cassé, pas une insulte homophobe… Il a fallu trouver cette gamine.
    En revanche, les insultes LGBT à l’endroit de l’Eglise sont républicaines, elles.

  15. Par contre, blesser une petite fille encore plus jeune avec une pierre, ce n’est pas grave. Elle était du mauvais côté de la manif.

  16. Il ne s’excuse pas, il récidive en faisant sembler de s’excuser. Abject !

  17. Très bel article en effet de Gabrielle Cluzel. C’est tout à fait ma pensée, un enfant répète surtout et souvent ce qu’il entend à l’école, d’abord ! Et notamment lorsqu’il s’agit de mots vulgaires ! Ce qui n’a rien à voir avec l’éducation parentale.
    Maintenant j’ai été étonné de ce barouf étant donné que, personnellement, je n’ai entendu aucune chaîne d’information relayer “l’incident du 25 octobre” avant seulement 2/3 jours après les faits mais là encore, que sur site non national, par ci par là. Et la seule vidéo qui est opposée est une vidéo manipulée qui fut diffusée plusieurs jours après la visite de Mme Taubira. Le lien du socialiste-auteur de la vidéo a été communiqué par votre site.
    Sur un site étranger, j’avais lu que des enfants auraient crié pendant que Mme Taubira faisait son discours à l’intérieur du bâtiment ???
    Aujourd’hui, vous remettez les pendules à l’heure.
    Malgré tout, voilà ma réflexion !
    Cette enfant s’adressait-elle réellement à madame Taubira ? Ne s’amusait-elle pas avec son amie ? Voilà des parents qui demandent à leur fille d’écrire des excuses, mais est-elle vraiment fautive ? Ou sont-ils contraints de lui faire écrire ces excuses ?
    Une telle médiatisation faîte autour d’une enfant qui se trouve accusée (et là, les socialistes bien sûr dérangés par la MPT qui ne lâche rien, voient une aubaine). Elle a 11 ans. N’est-ce pas une situation où une enfant se voit contrainte de reconnaître des faits qu’elle n’a peut-être pas provoqués ? Voilà ce que je me pose maintenant comme question !
    En suivant les liens que vous avez donnés j’ai entendu l’émission de Morel qui a été on ne peut plus odieux. C’est inadmissible. Il y a eu des journalistes qui ont été virés alors qu’ils s’en prenaient à des politiques, sur un temps d’antenne plus court. Là s’en prendre à une enfant, chapeau. Quelle belle mentalité que voilà !
    Maintenant, je voudrais glisser sur la Une de Minute. Lorsque Madame Taubira se fait photographier avec le dessinateur du journal, D Miege, comment faut-il le prendre ? Car Minute sur sa une, place la photo de la ministre mais n’emploie dans sa satyre que deux expressions françaises du dictionnaire : « maligne comme un singe » et « avoir la banane ». Il faut avoir un esprit de corps de garde pour voir dans les expressions françaises du racisme ! Les socialistes en chute libre dans les sondages ne savent plus quoi trouver pour se donner de l’importance et surtout alimenter le racisme dans ce pays ! Un coup c’est le racisme, un autre jour c’est le fascisme ! Et là, il y en a vraiment assez !
    https://twitter.com/TalonRouge1/status/401100308299796480/photo/1

  18. Si l’on doit faire une affaire médiatique de toutes les paroles d’enfant on en a pas fini !
    Il s’agit bien évidemment d’une ignoble manipulation politico médiatique soigneusement orchestrée et il est affligeant de penser que des personnes puissent tomber la dedans.
    François Morel ne s’est pas vraiment excusé, pas plus que l’ensemble de ceux qui ont participé à cette mascarade
    L’enfant n’a pas à s’excuser, on n’a jamais vu un panzer détruit par le jet d’un petit caillou !
    Cette technique est vieille comme le monde et a déjà servit auparavant :
    “Cet homme a dit…” et on l’a crucifié !

  19. MAGNIFIQUES TOUS CES COMMENTAIRES DE GENS BONS ET SENSÉS.
    QUELLE HONTE LE LYNCHAGE DE LA PETITE FILLE ET DE SA FAMILLE, GENS DES PLUS ESTIMABLES, DE VRAIS PARENTS !

  20. On attend toujours les excuses de Glavany pour avoir été chargé de faire mousser cette affaire auprès des parlementaires et les excuses de ceux ci pour se faire manipuler aussi aisément sans broncher.

  21. Bravo. C’est à faire connaitre le plus largement possible

  22. Bon, la messe est dite. Mme Taubira récolte ce qu’elle a semé. Son attitude inflexible, ses regards méchants où quelquefois se lisait la haine dans l’hémicycle, n’incitent pas les Français à la porter dans leur coeur. Je ne suis pas étonné qu’elle reçoive des quolibets ici ou là. Pourquoi dés lors s’en étonner ?

  23. En effet la fillette est bien innocente dans cette affaire. Mais les parents qui disent que l’enfant a répété ce qu’elle a entendu dans “les médias ” [je n’y crois pas]. Moi qui ai des enfants, j’observe qu’ils répètent plutôt ce que je dis. Ils semble plutôt que les adultes ont pris l’habitude de traiter cette femme de guenon et que l’occasion de la peau de banane se présentant, l’enfant à simplement mis en gestes ce qu’elle a à maintes reprises entendu. Bref si les enfants de cet âge ont des propos racistes c’est que les parents ont des propos racistes c’est tout. Il n’y a rien a minimiser dans cette affaire même si elle tombe à pic pour ce gouvernement qui s’accroche aux derniers troncs du radeau de.la méduse.

  24. Je crois qu’il ne fallait pas réagir et ainsi donner de l’importance à ce fait.
    Car on a beaucoup à faire, et il ne vaut mieux pas répondre à la bêtise et la laisser s’arrêter d’elle même!! Traiter quelqu’un, même noire de guenon c’est franchement loin d’être grave!!
    Et franchement Taubira est trop contente de saisir cette affaire à son avantage!
    Alors la prochaine fois (il y en aura d’autres) sachons réagir de manière juste et non en simple justificateur.
    Celui qui se justifie à souvent quelque chose à se reprocher…
    MERCI!

  25. Morel dans ses excuses crache encore son venin.
    Taubira hurle à l’attaque contre la République mais qu’est une République qui autorise un journaliste à hurler sur un ton glaçant de haine “pauvre petite conne ” à l’adresse d’une gamine de onze ans sur des ondes nationales.
    Présenter des excuses à la complice d’une clique qui veut la peau de la France et de ses enfants ? une clique qui est de la même nature que celle des colonnes infernales ?
    La France est un asile d’aliénés sous la coupe d’une maffia détraquée et haineuse.

  26. Quand la franc-maçonnerie est en difficulté, elle parle de pardon, d’amitié, de tolérance, de dialogue. Voir à ce sujet l’affaire du prêtre du diocèse d’Annecy.
    Ce n’est pas la main tendue qu’il faut regarder mais l’autre : et celle-ci reste armée.
    Donc pas de compromission et surtout pas d’excuses sauf en cas de retrait de la loi : on ne pactise pas avec le diable.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!