Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Incendie de l’église Saint-Joseph à Clermont-Ferrand : réaction

Christine Albanel, ministre de la culture, "déplore" cet incendie… C'est bien peu. On est loin des fermes condamnations.
Elle a souhaité que "toute la lumière puisse être faite". Bon, ben voilà, pas grand chose en somme (rien en ligne sur le site du dit ministère) et surtout ça réduit pour l'instant l'événement à une atteinte à la culture : rien de religieux, pas de discrimination possible, pas de cathophobie, etc…
Et le silence perdure en haut lieu en particulier du côté du ministère de l'intérieur, qui n'est plus celui des cultes, mais qui les a en charge…

Lahire

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. Ma Lettre envoyée à Me la Ministre :
    Madame la Ministre,
    J’apprends par la Presse que vous “déplorez” la destruction, ce samedi 29 mars, par incendie volontaire, dans l’église Saint Joseph de Clermont-Ferrand, d’un retable en bois et d’un confessionnal.
    Permettez-moi de vous dire que je trouve votre réaction extrêmement choquante :
    – par sa teneur beaucoup trop mesurée à l’heure où une église est violée dans son caractère sacré presque tous les 2 jours ;
    – à l’heure où tout le pays s’émeut, à juste titre, lorsqu’un coktail Molotov est jeté contre une porte de mosquée.
    Il vous échappe peut-être qu’une église, avant d’être un lieu culturel, n’a de sens que comme temple de la prière et havre de Paix, lieu Saint de la Présence Sainte de notre Seigneur Jésus Christ, Image Vivante et témoignage de l’Amour sans mesure de notre Créateur.
    En cela votre réaction, en tant que membre d’un gouvernement est extrêmement choquante :
    – soit l’émotion manifestée par les membres du gouvernement, lorsqu’une Mosquée ou une synagogue sont l’objet d’attaques et de destruction, n’est en réalité qu’une attitude politicienne pour conserver l’électorat dans un esprit conventionnel et politiquement correct ; cette attitude est alors méprisante vis-à-vis des personnes sujettes à la destruction de leur lieu de prière ;
    – soit vous établissez une discrimination entre les agressions dont sont l’objets les lieux de cultes en fonction de la religion impliquée, pour des motifs qui nous échappent mais ne me paraissent pas dans l’esprit d’une saine laïcité et pourraient peut-être même relever de certains articles de la loi.
    Je vous serais donc très reconnaissant de réagir avec autant de vigueur à l’occasion de l’agression des lieux de cultes et de prière quelque soit la religion.
    Confiant dans votre capacité à réagir avec davantage de justice et de respect, je vous prie, Madame la Ministre, de recevoir dans un esprit d’ouverture cette réaction d’un citoyen catholique qui vaux bien celle d’autre.

  2. Voici les principales réactions après le début d’incendie de la mosquée de Saint-Priest, dans la banlieue de Lyon, samedi 20 décembre :
    LES POLITIQUES
    A GAUCHE
    Martine Aubry, secrétaire nationale du Parti socialiste et maire de Lille: Je souhaite “assurer de ma solidarité les pratiquants de ce lieu de culte et les communautés musulmanes atteintes dans leur dignité. Si l’acte criminel est bien confirmé, c’est, une nouvelle fois, après les profanations du cimetière de Notre-Dame de Lorette, un acte ignoble de racisme et de refus de l’autre”. (Communiqué, samedi 20 décembre)
    Bertrand Delanoë, maire (PS) de Paris : Bertrand Delanoë a appelé “le gouvernement à prendre toutes les mesures pour garantir la sécurité de nos concitoyens quelles que soient leurs convictions spirituelles.” (Communiqué, samedi 20 décembre)
    A DROITE
    Dominique Paillé, porte-parole de l’UMP : “Ce nouvel acte inqualifiable doit être solennellement dénoncé et ses auteurs démasqués et sévèrement condamnés. De tels agissements portent atteinte de manière intolérable a nos principes démocratiques et républicains fondés sur la tolérance et la liberté de croyance et de culte”. (Communiqué, samedi 20 décembre)
    Michèle Alliot-Marie, ministre (UMP) de l’Intérieur : Le ministère de l’Intérieur confirme le caractère “criminel” du sinistre et la ministre Michèle Alliot-Marie a écrit à Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman, pour lui faire part de “son émotion”. “Tous les moyens nécessaires, notamment de police technique et scientifique, sont mis en oeuvre pour retrouver au plus vite les auteurs de cet acte lâche et intolérable”. (Communiqué, samedi 20 décembre)
    LES ORGANISATIONS
    Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon : “La porte a pris feu et le feu s’est propagé à l’intérieur. Une bibliothèque notamment a été détruite et les livres du Coran qui s’y trouvaient également”. “Les dégâts sont minimes, mais cela aurait pu être pire compte tenu de l’intensité du feu. Il est clair que l’intention de ceux qui ont fait ça était d’incendier la mosquée. Ce sont des hommes venus pour la prière du matin qui ont éteint les flammes avant même l’arrivée des pompiers”. “Après la profanation des cimetières d’Arras, après l’incendie dans une mosquée de Coulommiers près de Toulouse, le climat nous inquiète. La communauté musulmane se pose des questions: est-ce qu’un climat anti-musulman est en train de s’installer en France?”, s’est-il interrogé, demandant qu’il “faut que cette situation soit prise en compte par les pouvoirs publics et que les musulmans puissent vivre en paix comme ils le souhaitent”. Le recteur a appelé à ce que “toutes les mesures soient prises par les autorités pour trouver les auteurs” de l’incendie. (Déclarations à l’AFP et à l’AP, samedi 20 décembre)
    Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman :”Cette nouvelle agression visant un lieu de prière, de paix et de recueillement” et appelé les autorités “à tout mettre en œuvre pour arrêter les auteurs de cet acte criminel”. Il a souhaité que le rassemblement de dimanche à Saint-Priest “se déroule dans la plus grande sérénité”. (Déclaration à l’AP, samedi 20 décembre)
    La coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI), une association musulmane lyonnaise : “Nous dénonçons cet acte criminel et islamophobe”, soulignant que les profanateurs du cimetière de Notre-Dame de Lorette “courent toujours, comme la plupart de ceux qui ont commis des actes islamophobes ces dernières années”. (Déclaration, samedi 20 décembre)
    Mouloud Aounit, président du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) : l’incendie de Saint-Priest “confirme l’enracinement de cette forme de racisme qu’est l’islamophobie et dont l’impunité des auteurs concourt à sa banalisation”. Mouloud Aounit précise qu’il portera plainte. (Communiqué, samedi 20 décembre)
    Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris : “Je condamne avec force […] un sentiment croissant d’islamophobie qui ne fait que s’aggraver profanation après profanation des lieux symboliques et sacrés de l’Islam de France”, appelant les autorités à “rechercher et punir avec sévérités les responsables criminels” de cet incendie. (Communiqué, samedi 20 décembre)
    Sammy Ghozlan, président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) : Le BNVCA “demande aux autorités de faire protéger les sites musulmans sensibles, et interpeller les criminels racistes”. “Dès que les actes antisémites ont touché la communauté juive en 2000, nous avons alerté du risque que prenaient des individus irresponsables en utilisant les vieux clichés antijuifs et tous les slogans néonazis et en réveillant les idéologies racistes”. “C’est bien ce qui se passe aujourd’hui”. “Il nous faut désormais allier nos forces et lutter ensemble contre l’antisémitisme, le racisme, la xénophobie”. (Communiqué, samedi 20 décembre)
    Mgr Michel Santier, évêque de Créteil : L’évêque a “condamné cet acte inqualifiable qui porte atteinte à la liberté de conscience et à l’exercice de la liberté de culte, garanties à tous par les lois de notre pays”. Alors que Créteil a inauguré jeudi sa première mosquée, l’évêque dit “partager l’émotion des fidèles musulmans qui se réunissent dans cette moquée pour y prier Dieu”. (Déclaration, samedi 20 décembre)
    Marcel Dreyfuss, président du Consistoire de la région Rhône-Alpes et vice-président du Consistoire central de France : Marcel Dreyfuss a exprimé la “solidarité de la communauté juive dans cette situation indescriptible et scandaleuse”. Il a indiqué qu’il serait “au côté” des responsables de la communauté musulmane dimanche à Saint-Priest. (Déclaration, samedi 20 décembre)

  3. Aujourd’hui,Avignon, sur un mur de la rue des teinturiers, à côté de la chapelle des Pénitents Gris, un slogan provocateur: “une soutane:une balle”; no comment…

  4. Je viens d’expédier un email à la ministre de la Défense chargée du culte ;

  5. Vous vous attendiez à quoi ? Ce gouvernement est maçon, ni plus, ni moins…
    Les catholiques qui le soutiennent sont des ânes.
    A moins qu’ils ne soient que des couards !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services