Bannière Salon Beige

Partager cet article

Religions : Eglise orthodoxe

Inauguration d’une cathédrale orthodoxe à Paris

Le "centre spirituel et culturel orthodoxe russe" a été inauguré le 19 octobre à Paris, entre Tour Eiffel et Invalides, au pied du pont de l'Alma, en l'absence de Vladimir Poutine, qui avait annulé la semaine dernière sa visite prévue de longue date, en pleine brouille entre Paris et Moscou sur la Syrie. Il a transmis un message lu par son ministre de la Culture, Vladimir Medinski: ce centre est "le témoignage de la solidité des relations bilatérales franco-russes", a-t-il affirmé.

L'Elysée et Matignon avaient délégué le secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, qui a fait l'éloge d'un dialogue franco-russe "permanent, structurant", même quand, a-t-il relevé lors de la cérémonie d'inauguration, "sur certains sujets nous ne sommes pas d'accord". 

Ont participé agélement le maire socialiste de Paris Anne Hidalgo, le député apparenté FN Gilbert Collard, Rachida Dati (Les Républicains), maire du VIIe arrondissement accueillant le centre. L'ancien ministre Jean-Pierre Chevènement était là en tant que représentant spécial de la France pour la Russie.

Le centre est constitué de la cathédrale orthodoxe de la Sainte-Trinité, d'un centre culturel comprenant deux salles d'exposition, d'un bâtiment administratif doté d'un auditorium de 200 places, des locaux du service culturel de l'ambassade de Russie et d'appartements. Sans oublier un pôle éducatif qui devrait accueillir jusqu'à 150 enfants et adultes autour de salles de classe, d'ateliers, d'une bibliothèque et d'une cour avec préau. La grande croix surmontant le plus haut dôme culmine à 36,20 mètres, une hauteur contrainte par les règles d'urbanisme dans ce périmètre classé au patrimoine de l'Unesco. 

Les fidèles orthodoxes devront attendre le 4 décembre pour l'inauguration religieuse de leur nouvelle cathédrale. La dédicace de l'église aura lieu, sous la présidence du patriarche "de Moscou et de toute la Russie", Kirill. Et ce n'est qu'en 2017 que le monument sera doté de son iconostase et de ses fresques.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services