Impunité des agresseurs de policiers : le parquet fait appel

Le parquet de Paris a fait appel mercredi des remises en liberté sous contrôle judiciaire de trois des quatre personnes mises en examen dans l'enquête sur des violences contre la police, dont l'incendie d'un véhicule où se trouvaient deux agents.

Les quatre hommes avaient été mis en examen pour «tentative de meurtre sur personne dépositaire de l'autorité publique et destruction de bien en bande organisée». Seul le plus jeune d'entre eux avait finalement été placé en détention provisoire, provoquant la colère de certains syndicats de police. 

En 2013, un militant de La Manif Pour Tous a fait 20 jours de prison pour avoir renversé une table

Laisser un commentaire