Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

Ils se disent : “musulmans algériens d’Europe”

Et s'organisent en France et en Europe avec le gouvernement algérien.

Le premier d'entre eux s'appelle Dalil Boubekeur. Cette semaine, il recevait en France, chez nous, Abdelhalim Benattallah, secrétaire d’Etat algérien chargé de la Communauté nationale à l’étranger (sic) venu  organiser "un rassemblement ou un congrès, le terme ne semble pas avoir été définitivement arrêté, des musulmans de France mais aussi de toute l’Europe [qui] sera organisé en juin prochain sous l’égide de la Grande Mosquée de Paris et des associations cultuelles algériennes".Eh oui…

Le lieu semble choisi :

Alg "la Grande Mosquée de Paris, à sa tête Dalil Boubekeur. Son rôle, son rayonnement en France et en Europe sont un atout important à mettre au service de notre communauté".

Il faut bien suivre tant cela est incroyable : il est bien question de la communauté des "musulmans algériens d'Europe". L'ordre et le sens de ces mots sont de première importance. Il n'y a que les bobos et les menteurs de France pour les croire pleinement Français.

Que nous attend-il? L'évidence à qui baisse la garde devant le musulman comme le laisse sous-entendre à grosse voix leur ministre :

Alg2 "Il était essentiel également qu’il y ait la conjugaison des efforts entre l’Etat algérien, sur mandat du président de la République, de travailler de concert, de positiver la relation de l’Etat algérien avec sa communauté et de pouvoir, en toutes circonstances, déboucher sur un projet fédérateur. Ce projet nous y travaillons ensemble. Il aura une dimension européenne et sera un point de départ et non une station d’arrivée. Il sera le point de départ d’autres initiatives avec les compétences, avec différentes catégories socioprofessionnelles de manière à avoir une série de réseaux de solidarité et d’entraide au sein de notre communauté (…)

il y a un certain nombre de projets qui sont en cours, comme l’enseignement de l’arabe et de tamazight à distance et également l’opération de rapatriement des corps. Il y a donc une toile qui se tisse, des éléments qui se mettent en place au fur et à mesure et tous les éléments sont liés. Nous ne privilégions pas en particulier un domaine par rapport à un autre mais nous travaillons également sur la conjonction politique".

Français, tu dors?

Partager cet article

3 commentaires

  1. Je suis favorable à la poursuite du rapatriement des morts en Algérie. Cela vaut mieux que les “carrés musulmans”, qui sont perpétuels d’après le droit islamique.

  2. Pourquoi ne rapatrier que les morts? Les vivants pourraient les accompagner…

  3. Dans le même article :
    “Le deuxième point de conclusion que relève M. Benattallah concerne ses rencontres avec «les compétences et les élus d’origine algérienne». Deux éléments sont ressortis de ces rencontres, nous dit le ministre : une très forte volonté notamment au sein des élus d’origine algérienne de se mettre au service de notre communauté et ils le font notamment en faveur de ceux qui portent un projet dans leurs régions d’origine. C’est là une tendance qu’il faut encourager. Ces élus d’origine algérienne souhaitent aussi en particulier l’appui de la communauté qui est disposée, précise le ministre, à le leur accorder. Partant, «il y a un réseau qui semble se constituer à cet égard», conclut M. Benattallah”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services