Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Ilhan Omar ciblée par Donald Trump est-elle une simple musulmane démocrate ?

Ilhan Omar ciblée par Donald Trump est-elle une simple musulmane démocrate ?

Lu sur l’Observatoire de l’islamisation :

Ilhan Omar, membre démocrate du Congrès se distinguant par son port du hijab islamique -une première dans le parlement américain- est-elle victime d’un acharnement injuste de Donald Trump qui a suggéré de la reconduire dans son pays ? Madame Omar est née à Mogadiscio en Somalie en 1981, pays où l’islam pratiqué est des plus intégriste comme l’a justement rappelé Donald Trump. Membre de l’aile gauche du Parti Démocrate, elle a déclenché la polémique en mars dernier lors d’une conférence du Council of American Islamic Relations (CAIR), association clairement liée aux Frères Musulmans, nous allons le montrer. Sa phrase sur les attentats du onze septembre 2001 lors de cette soirée, « des gens ont fait un truc », comme si la nature islamiste n’était pas avérée a provoqué un « tweet » du président américain. La présence de la congresswoman aux côtés du CAIR lors de sa soirée de levée de fonds, qui a pour co fondateur Nihad Awad, partisan du Hamas, et qui est une branche américaine des Frères Musulmans, n’est pas anodine. Un haut responsable des Frères en Egypte, Mohamed Habib interrogé sur la présence du mouvement aux Etats-Unis en 2008 par le média Pajamasavait répondu que oui, en effet, des liens existaient entre la maison mère égyptienne et le CAIR, et que le sujet était très sensible.  Ce n’est pas tout, dans le livre-enquête Muslim mafia (éditions WND, 2009), fruit d’une longue enquête d’infiltration dans le CAIR, on apprend que :

-Le Cair a eu des relations avec des membres d’Al-Qaida aux Etats-Unis.

-Le Cair est financé par des fonds provenant d’Arabie Séoudite

-Le Cair a donné 40 000 euros à la Holy Land Fundation, qui au même moment a transféré 40 000 euros au Hamas.

-Des membres du bureau du Cair ont eu des relations avec les jihadistes ayant tenté de réaliser un attentat dans la base de Fort Bragg.

Ilhan Omar semble acquise aux Frères Musulmans. Ainsi, elle a tenu une réunion à huis clos à l’automne 2017 avec le président turc Recep Tayyip Erdogan. Selon un article curieusement supprimé du périodique local en langue somalienne de son district, le Tusmo Times, elle et le président islamiste se sont rencontrés au cours de sa visite à l’Assemblée générale des États-Unis à New York.

Selon un compte rendu, ils ont discuté des points suivants :

« Des questions concernant la Somalie, la ville natale d’Omar, et des questions concernant les Somaliens du Minnesota. Elle [Omar] a remercié Erdogan pour le soutien de la Turquie au peuple Rohingya au Myanmar. Les deux hommes ont également discuté des investissements et des échanges commerciaux entre la Turquie et la Somalie. La réunion a pris fin lorsque Erdogan a demandé à Omar d’exprimer son soutien à la Turquie. Le rapport conclut en ajoutant qu’Omar a non seulement rencontré Erdogan, mais également le Premier ministre turc et d’autres hauts responsables turcs. «

Omar n’est pas diplomate, elle n’avait pas à rencontrer le président turc. D’autant que les images de violences des gardes du corps d’Erdogan en mai 2017 à Washington tabassant des manifestants kurdes pacifiques avaient largement ému l’opinion aux Etats-Unis. Douze gardes du corps d’Erdogan ont été mis sous mandat d’arrêt après cet épisode. Même sans cet épisode, le fait qu’Erdogan emprisonne plus d’une centaine de journalistes, qu’il ait aidé les djihadistes en Syrie et qu’il soutienne publiquement les Frères Musulmans, aurait dû au minimummoralement empêcher la somalo-américaine d’accepter cette rencontre.

Les appels d’Ilhan Omar à boycotter les produits israéliens ont suscité les critiques des lobbys israéliens aux Etats-Unis.

Pour toutes ces raisons que les médias français se gardent de livrer, il n’est pas choquant que le président des Etats-Unis l’invite à retourner en Somalie, pays où une charia plus conforme au style de vie des Frères Musulmans lui permettrait de s’épanouir socialement.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

6 commentaires

  1. toujours le même refrain :
    dans mon pays je suis obligé de fermer ma gueule
    ici je suis libre de raconter toutes les saloperies que je veux sur ce pays (où j’habite), pour qu’il devienne un pays dans lequel je devrai fermer ma gueule
    Différence : Trump n’est ni dupe, ni muet

  2. Quand se sont les juifs américains qui soutiennent Israël bec et ongles on trouve ça normal .
    Mais quand un musulman ou musulmane qui soutient les musulmans de Birmanie on crie au scandale pourtant beaucoup de juifs espionnent les USA pour Israël , ils ne risquent rien.

  3. Trouvez-vous normal le comportement d’Ilhan Omar, députée ? Moi non.

    C’est comme chez nous. Des individus venus d’ailleurs prétendent nous imposer les us et coutumes de leur pays d’origine.
    Qu’ils retournent dans le pays de leurs racines et nous laissent vivre selon nos coutumes.

  4. Ilhan Omar une simple démocrate … avec un foulard sur la tête ? NON ! Pour ce genre de démocratie elle doit retourner dans son pays d’origine.
    Monsieur TRUMP, même en France vous n’êtes pas seul. Surtout ne l’oubliez pas.

  5. Bravo à Donald Trump. Ces gens, pourris jusqu’à la moëlle par leur idéologie moyenâgeuse (je reste modéré) n’ont rien à faire dans nos pays occidentaux, à part y “mettre le souk” – et ils s’y entendent parfaitement.

  6. A Jules. Un peu de réflexion ne ferait pas de mal. Combien d’attentats commis par les Juifs ? Plus de 34 mille depuis le 11 septembre 2001, par des musulmans. Le risque d’être attaqué au couteau augmente de jour en jour – par qui ? Qui aimerait mieux vivre en Arabie séoudite qu’en Israël, à moins d’être un fanatique ? Quand on est accepté dans un pays, on se soumet aux lois du pays et on évite de le critiquer systématiquement, avec au moins un mensonge à chaque phrase.
    A M. Janva : Félicitations pour l’Arabie séoudite (à moins que ce soit une erreur ?) La dynastie séoudite vient du fondateur Ibn Séoud que personne n’écrivait autrement à l’époque. Les paresseux et ignorants ont recopié l’anglais Saoud – les Anglais prononçant “a” comme notre “é”.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services