Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

“Il n’y a plus de victoire «militaire» qui se mesure à l’aune des destructions”

Le général Valentin, ancien gouverneur de Paris et ancien commandant de la force multinationale de sécurité au Kosovo remet en cause les procédés actuels de guerre contre le terrorisme.

"Peu de pays ont été autant bombardés que l’Afghanistan et l’Irak depuis
quinze ans. Pourtant, dans ces deux pays, les terroristes ne se sont
jamais autant multipliés
, le terrorisme n’a jamais été aussi dangereux
alors que les puissances occidentales n’ont jamais autant utilisé de
missiles de croisière…"

A l’origine, il remet en cause un article du Figaro qui se réjouissait des capacités de frappe de la marine contre le terrorisme. Le général considère ces moyens comme inadaptés à ce type de menace, préconisant un travail en amont des services secrets, de la justice et de saper la logistique des réseaux, puis d’occuper le terrain :

"Il s’agit, dans les zones où naît et prospère le terrorisme, de le couper du soutien de la population… Seules des forces engagées dans la durée, au coeur des populations
locales, peuvent remplir la mission principale. Seules des forces
agissant au sol peuvent rechercher et détruire
, dans les zones
difficiles et cloisonnées, montagneuses ou urbaines, les cellules
terroristes."

Alors que le chef de l’Etat n’excluait pas la semaine dernière d’utiliser le nucléaire contre les pays qui soutenaient le terrorisme, le général Valentin déclare :

"Les armes qui ont été conçues hier pour des conflits interétatiques n’ont pas perdu toute leur pertinence… les victoires s’évaluent désormais à la paix qu’elles établissent et au
rejet du terrorisme par les populations qui le soutenaient. Désormais, la capacité d’une nation à régler des crises ne peut plus se
mesurer uniquement à la puissance ou à la précision des armes
".

Le militaire et le politique ne se rejoignent pas sur l’approche de la menace et donc sur les moyens à mettre en oeuvre pour la lutte contre le terrorisme. Cela semble problématique et urgent pour l’officier qui conclue :

"Libre à chacun d’en tirer les conclusions qui s’imposent au moment où
les armées françaises commencent à préparer la nouvelle loi de
programmation militaire, loi qui doit conduire en 2007 à des choix
majeurs pour la défense de notre pays
et de l’Europe".

Qui du politique ou de l’homme de terrain a raison?  La question mérite d’être approfondie : Il y va de la sécurité et de la défense de notre pays.

Lahire

Partager cet article

9 commentaires

  1. cela me rappele une citation:
    “Ne comptez pas sur moi pour envoyer un missile de deux millions de dollars dans une tente à dix dollars pour atteindre le cul d’un chameau”
    Georges W Bush.
    Pour ceux qui s’interressent à l’actualité militaire et la lutte contre le terrorisme je recommende fortement les sites de l’officier suisse Monnerat dont l’opinion se rapproche de celle du général mentionné ci dessus.
    http://www.ludovicmonnerat.com/
    http://www.checkpoint-online.ch/

  2. Il est heureux de voir un général parler ainsi.
    Il est dommage aussi qu’un tel responsable (général d’armée) soit obligé d’attendre la retraite pour pouvoir dire tout haut les grandes vérités sur son métier.
    Quand la grande muette se met à parler, le danger est proche…
    Attendons-nous à des événements non ordinaires…

  3. Oui enfin le Général Valentin est quand même TRES MAL PLACE pour parler du terrorisme. A la tête de la KFOR il a maintenu qu’il n’y avait pas de “terroristes au Kosovo” et que les musulmans là-bas sont des “modérés”…
    Les églises régulièrement brûlées, les Serbes assassinés, volés et leurs femmes violées (cf pogrom de mars 2004)… ça n’était pas l’oeuvre de musulmans fanatiques???? Et bien évidemment pendant ce temps là le Général Valentin et ses successeurs ferment leurs yeux.
    Alors quand on est général, le terrorisme on évite d’en parler si sur le terrain on ne le combat pas ! CQFD
    Sources : http://www.fonjallaz.net/Kosovo/Articles-anciens/Commandant%20de%20la%20KFor.html
    http://www.kosovo.com/default2.html

  4. Le Géneral Valentin a ses idées “bien à lui”.
    C’est un mondialiste et un OTANiste convaincu.Un homme de la gauche internationaliste.
    Il est à l’origine du retour de la France dans l’OTAN, s’oppose à l’indépendance militaire de la France et de l’Europe.
    Quand à son action au Kosovo, vous voyez le résultat: églises brûlées, etc..
    C’est curieux d’encenser le Géneral Valentin sur un site catholique!

  5. Attention aux citations sélectives, au risque de déclencher une guerre des boutons. Le Gal Valentin a également écrit: “Que les navires français jouent un rôle de soutien à l’action principale en limitant les déplacements maritimes des terroristes, nul n’en doute…” et c’était bien l’un des thèmes de l’article du Figaro. La mer par son statut juridique favorise à la fois la liberté des terroristes, mais permet également l’intervention sans interférer avec les pays côtiers: cet aspect des choses, mal connu dans notre pays “terrien” méritait d’être souligné par le Figaro sans déclencher de jalousies.

  6. N’empêche que sous son commandement au Kosovo des dizaines de Serbes ont été assassinés, plusieurs milliers ont été expulsés et de nombreuses églises ont été saccagées…pendant que lui disait qu’il n’y avait ‘pas de terroristes au Kosovo’ et que les ‘musulmans y étaient modérés’… Il y a certaines phrases qu’on ne peut oublier.

  7. De toute manière demander au Général Valentin son avis sur le terrorisme c’est comme demander à Simone Veil son avis sur la défense de la vie…

  8. Ne confondez pas tout. Le général VALENTIN au KOSOVO, comme tout militaire en mission, est soumis aux ordres qu’il reçoit des politiques. C’est ainsi. Qu’il soit d’accord ou pas. Il peut démissionner si cela va trop loin à l’encontre de ses convictions.
    Mettez vous à la place d’un militaire français au Kosovo. Cela vaut-il la peine de démissionner quand on sait que le remplaçant est déjà désigné et que cela ne changera rien au fond du problème.
    Y’a qu’à, faut qu’on… C’est un peu facile. Vous même abandonneriez-vous votre métier si votre boîte ou votre ministère émettait un avis contraire aux votres ???

  9. Qu’il soit soumis aux ordres de l’OTAN ok, mais alors pourquoi mentir en disant que les musulmans du Kosovo sont des “modérés”? Veux-tu que je te donne des adresses de sites internet où tu peux voir ce que les musulmnas “modérés” font aux Serbes et aux églises chrétiennes du Kosovo ?
    Pourquoi ment-il encore en disant qu’il n’y a pas de terroristes au Kosovo alors que même les Américains l’admettent !!! Pour ta gouverne lis cet article du Wall Street Journal : http://www.balkanpeace.org/hed/archive/nov01/hed4304.shtml
    Les militaires français seraient-ils moins bien renseignés que les journalistes américains ?
    Aussi, moi je veux bien admettre qu’on doit parfois se taire dans le cadre de son travail mais si un général français responsable de la sécurité de milliers d’hommes n’est pas capable d’empêcher la sac d’églises ou l’assassinat de chrétiens…à quoi sert-il???!!!!!
    Et pour te répondre très franchement, à sa place je serai intervenu pour protéger les chrétiens et si ma hierarchie m’en avait empêché j’aurai démissionné. C’est une question d’honneur.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services