Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Il est devenu impossible de parler librement de l’islam

EnqueteC’est le constat de Sébastien Vibert, rédacteur en chef adjoint du magazine Complément d’enquête, lorsqu’il a préparé le numéro diffusé ce soir (à 22h40 sur France 2), sur les relations entre les confessions chrétiennes et la religion islamique. L’entreprise n’a pas été facile pour les reporters de France 2. Robert Redecker, qui vit sous protection policière 24h/24, a refusé d’être filmé pour des raisons de sécurité :

"Nous avons longuement discuté avec lui par e-mails, puis nous l’avons rencontré là où il se cache. Il a beaucoup hésité à témoigner mais nous n’avons pas réussi à le convaincre d’accepter une interview. C’est un homme dont la vie a basculé du jour au lendemain, simplement pour avoir écrit un texte."

Pas facile, non plus, de témoigner à visage découvert, lorsque l’on fait partie de ces 10 000 anciens musulmans de France convertis au christianisme. La plupart des personnes contactées par les journalistes n’ont accepté de parler qu’à la condition d’être floutées ou masquées. «L’islam n’admet pas que l’on abjure sa religion, explique Benoît Duquesne, qui sera entouré ce soir d’Odon Vallet, docteur en sciences des religions, et Mgr Riocreux, évêque de Pontoise. Ces convertis vivent souvent dans le secret. De son côté, l’Église catholique cultive aussi la discrétion, elle ne court pas après les musulmans.»

Les chrétiens d’Orient ont également du mal à vivre leur foi au grand jour. Pour preuve, l’histoire du père Pierre, qui vient de quitter la Turquie, où il a vécu 12 ans. Le 2 juillet dernier, il a été poignardé dans une ruelle proche de son église. Il s’agit de la troisième agression contre un prêtre depuis le début de l’année en Turquie. Pour Vibert :

"Nos reportages nous ont confortés dans l’idée qu’il existe un réel malaise dans le monde des religions, un malaise sur lequel Benoît XVI a mis le doigt."

Michel Janva

Partager cet article

1 commentaire

  1. Là voilà, la formule magique pour que les “gens” en général et les journalistes en particulier comprennent le fond du problème de l’Islam : se colleter avec la réalité.
    Maintenant, il faudrait passer aux chapitres suivants : immigration, insécurité…etc

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services