Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Il y a plus de violence au sein des homosexuels que chez les couples naturels

On entend régulièrement les militants du mariage gay affirmer qu'il vaut mieux qu'un enfant soit éduqué par 2 homosexuels qui s'aiment que par un papa et une maman qui ne s'aiment pas. La réalité est tout autre :

"La maltraitance et les violences au sein des couples gays est une réalité occultée, affirme la « plateforme citoyenne » HazteOir. On commence à s'interroger sur le sujet en Espagne alors que l'application de la loi sur la violence de genre, adoptée sous Zapatero, est de plus en plus perçue comme porteuse d'injustice puisque les méfaits sur les femmes sont davantage pénalisés que ceux commis sur les hommes. Ainsi El Pais, dans un article illustré par le transport de la dépouille d'un homme tué par son ex-amant dans un club de gym en 2011, affirme que 32 hommes sont morts au cours de ces dernières sous les coups de leur « pareja » – le mot espagnol signifiant la personne avec qui l'on vit en couple sans préciser s'il s'agit d'un homme ou d'une femme. Mais le journal, observe HazteOir, ne précise pas si ces violences sont homosexuelles ou hétérosexuelles.

Il y a pourtant de quoi se poser la question au vu d'une étude menée en 2010 par Elaine Zahnd du Centre de politique de la santé d'UCLA (université de Californie Los Angeles) tendant à établir que les gays et lesbiennes sont deux fois plus exposés aux violences domestiques que les adultes « hétérosexuels ». 27,9 % des gays et lesbiennes ont subi une forme de violence domestique au cours de leur vie, affirme l'étude, et même 40,6 % des bisexuels ; seuls 16,7 % des « hétéros » affirment avoir souffert des incidents violents. […]"

Partager cet article

5 commentaires

  1. Il est connu que les relations homosexuelles au moins masculines sont toujours empreintes de violences. Le milieu appelle cela “la drague dure”. Entre viol et violence la différence n’est pas toujours évidente. C’est pourquoi il y a souvent des homicides.

  2. J’avais il y a quelques années un ami homosexuel qui était effectivement battu par son compagnon… Il était en grande souffrance.

  3. c’est logique quand le “processus est contre nature!!!!

  4. Oui, tous les médecins urgentistes de garde en ont fait l’expérience.
    Il est des variantes de l’éros qui ont du mal à supplanter thanatos.

  5. le phénomène est connu depuis longtemps, notamment des policiers, mais les médias le dissimule avec efficacité. Ce n’est pas politiquement correct

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services