Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Immigration

Il y a des endroits où […] on est dans une forme de colonisation à l’envers

Il y a des endroits où […] on est dans une forme de colonisation à l’envers

Ce n’est pas Eric Zemmour qui le dit mais… Olivier Faure, premier secrétaire du PS :

Nous avons souvent évité de répondre frontalement. Il y a une crise identitaire profonde chez un certain nombre de concitoyens. Il existe des endroits où le fait de ne pas être issu de l’immigration, peut poser problème à des gens qui vivent dans ces quartiers et qui peuvent se sentir exclus. Il y a des endroits où des regroupements se sont faits, générations après générations, et qui donnent le sentiment qu’on est dans une forme de colonisation à l’envers, ce que m’a dit un jour une de mes concitoyennes qui m’a dit qu’elle avait toujours voté pour la gauche et qu’elle ne voulait plus voter qu’elle ne voulait plus le faire car elle avait le sentiment d’être colonisée. Mais la difficulté ne tient pas aux étrangers mais à la politique du logement et au fait qu’on a crée des ghettos, des quartiers où il n’y a plus de mixité ethnique.

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. “Un sympathisant socialiste sur quatre pense qu’il y a «trop d’immigrés en France».” (Le Figaro)
    Avant, la gauche pensait qu’il y avait trop de pauvres. Décidément, les immigrés ont bien remplacé les pauvres dans le discours des socialistes.

  2. Que peut-on répondre à part cette citation : “Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes”

  3. “La difficulté ne tient pas aux étrangers mais à la politique de la ville”. Non, ce n’est pas en envoyant simplement les “migrants” dans les beaux quartiers que l’on résoudra le problème. La difficulté ne vient pas de la politique de la ville mais évidemment de la politique d’immigration comme l’a même reconnu Giscard, disant avec 40 ans de retard que le regroupement familial qu’il avait initié a été une erreur.

    • Je suis d’accord avec vous, dès lors qu’on prône l’intégration contre l’assimilation, je vois mal quels effets positifs produira la mixité urbaine à part de provoquer la fuite des Français de souche de ces quartiers qui par la suite se dévaloriseront immanquablement.

  4. mieux vaut tard que jamais, les socialistes se rendent compte du danger mais en ayant toléré puis applaudi à la colonisation de l’europe de l’ouest? nos traditions, nos valeurs, foulées aux pieds, leurs coutumes même nous sont imposées. étonnant!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services