Il regrette d’avoir inventé la pilule contraceptive

D Le chimiste autrichien Carl Djerassi, qui aida à la création de la première pilule contraceptive (en créant l’hormone synthétique à base de progestine et de noréthistérone, en 1951 avec Miramontes et Rosenkranz) a exprimé, dans le numéro de décembre de Der Standard, son désarroi devant la séparation généralisée de la sexualité et de la reproduction qu’a causé l’usage à tout va de la pilule, et a alerté devant le désastre démographique imminent dû aux taux de naissances en chute libre. Il voudrait que les couples se réveillent pour éviter un suicide national (l’Autriche en est à 1,4 enfant par femme).

MJ

6 réflexions au sujet de « Il regrette d’avoir inventé la pilule contraceptive »

  1. Exupéry

    Djerassi peut se repentir parce que ses recherches n’étaient pas motivées par le désir d’opérer cette la dissociation entre sexualité et reproduction, dont nous voyons aujourd’hui les lamentables effets: de la dépopulation aux maladies sexuellement transmissibles en passant par la destruction de la famille et la pornographie envahissante, etc…. Djerassi a même affirmé, n’avoir pas voulu cela même dans ses “rêves les plus fous”.
    Mais Djerassi n’est pas le principal inventeur de la pilule d’usage courant.
    C’est Grégory Pincus (fils d’immigrés russes aux USA) qui cinq ans plus tard produisit la première pilule efficace, d’usage pratique et commercialisable. Son but était réellement la contraception. Il avait été converti à cette “mission” par Margaret Sanger, la sulfureuse (y compris dans ses amours “libres”) qui inventa le “Birth Control” (Rappelons que cette féministe-gauchiste, avant l’heure, était raciste et ne dédaignais pas de faire des conférences dans le cadre du Ku-Klux-Klan !)
    C’est aussi Margaret Sanger qui persuada une riche héritère “féministe”, Katherine McCormick, d’aider financièrement aux recherches de Pincus.
    Pincus, lui, n’exprima jamais de regrets, il est vrai qu’il mourut en 1967 et ne vit pas la chienlit de 1968, largement héritière de sa pilule.
    Pour finir une note presque amusante, savez-vous comment finit Margaret Sanger ? Comme disciple d’Helena Blavatsky, la prêtresse spirite que le Père Verlinde épingle si bien. Le Diable a de la suite dans les idées !

  2. Noe

    Parce qu’il n’y avait pas pensé à cette séparation entre sexualité et reproduction en créant ces produits de synthèse? Parce que ces recherches et leur financement sont le pur fruit du hasard hors de toute volonté politique ou philosophique? Parce que les laboratoires pharmaceutiques n’auraient pas eu l’idée d’exploiter ces découvertes à des fins commerciales? Que voilà des regrets bien tardifs qui ne font qu’exprimer l’horreur absolue devant le monstre dont la science a accouché une nouvelle fois. Sans doute est-ce la peur compréhensible des fins dernières qui ont suscité ces regrets.

  3. Daquin

    http://derstandard.at/?id=1227288533020
    (en allemand
    c’est dans la rubrique “Integration”…)
    Assez gonflé de la part du coinventeur de la pilule contraceptive !
    Il dit que c’est soit 3 enfants par femme
    (mais ne parle nulle part de politique nataliste; il n’en a pas envie), soit amener des immigrés.
    Très évidemment, il attaque les partis nationalistes et parle de xénophobie.
    Évidemment aussi, il se fiche comme d’une guigne de l’identité.

  4. Adeline

    Il est facil de regretter l’invention de la pillule mais force est de constater qu’à l’heure actuelle même si nous souhaitions avoir des enfants il nous serait impossible. Pillule ou non nous ne pouvons plus avoir d’enfants !
    Avec le miracle Dati où les hommes et les patrons la citent en exemple car elle au moins reprend tout de suite son emploi.
    Regardez comment dans l’emploi une femme qui a un enfant n’aura plus aucune promotion ni augmentation de salaire !
    Regarder comment nous considérons dans notre société la femme au foyer….
    Non notre société actuelle fait tout pour nous empêcher d’avoir des enfants. Les difficultés à surmonter pour en avoir sont bien trop grandes et la crise économique ne vient que compliquer ce schéma.

  5. Xtophe

    Bah oui, mon cher Monsieur ! Mais il fallait un tantinet réfléchir avant de faire vos c***eries ! C’est bien la peine de vous lamenter à présent…
    “Oh mon Dieu, j’ai créé la bombe atomique ! Je n’aurais vraiment pas pensé qu’on l’utiliserait un jour !”
    Est-il sot ou le fait-il exprès ???

  6. avouedusaintsepulcre

    Oui, oui, il regrette beaucoup, nous en sommes persuadés. Regrette-t-il aussi l’argent qu’il a touché à l’époque et qu’il touche peut-être encore aujourd’hui. Il regrette tellement qu’il propose aujourd’hui une politique migratoire réfléchie pour l’Autriche. Carl DJERASSI, un vrai humaniste “autrichien”, plus autrichien que bien des autrichiens !

Laisser un commentaire